Munich, en mouvement

Munich, ville verte

Munich, ville verte
Marie Borgers

Après un bain de culture dans les musées, les parcs de Munich invitent à se mettre au vert. L’Englischer Garten (Jardin anglais, photo), son poumon vert, est l’un des plus vastes parcs urbains d’Europe. Il doit son nom à ses lignes sinueuses et ses panoramas pittoresques. Au programme : vélo, et dès les premiers rayons de soleil, bière au Biergarten, bronzette sur les pelouses, barbotage dans les cours d’eau, surf sur la vague de l’Eisbach (!)… En toile de fond, une rotonde (le Monopteros), une tour chinoise, une maison de thé japonaise et un lac.

Le cœur de Munich respire aussi avec l’Alter Botanischer Garten (ancien jardin botanique), Hofgarten (jardins à la française), Finanzgarten (Dichtergarten)...

Pour l’alliance des jardins à l’anglaise et à la française, cap sur le parc du château de Nymphenburg, résidence d’été des rois de Bavière. Parterres de fleurs, plans d’eau et bosquets taillés au cordeau… un parc majestueux sur le modèle de Versailles.

Moins classique ? L’Olympiapark illustre la capacité de renouvellement de Munich. Ce complexe de loisirs comporte un stade, une piscine et une patinoire recouverts par une toile... de verre synthétique ! Elle laisse apercevoir la tour de la télévision qui pointe le ciel. Original : on peut pratiquer le téléski nautique sur l’Olympiasee. Pour ceux qui n’ont pas le sport dans les veines, l’Olympiapark offre aussi des pelouses pour pique-niquer, un aquarium, une salle de concerts… C’est bien plus qu’un parc.

Texte : Marie Borgers

Mise en ligne :

Allemagne Les articles à lire

Services voyage