Munich, en mouvement

Une leçon d’architecture

Une leçon d’architecture
Marie Borgers

Munich elle-même est un musée d’architecture à ciel ouvert. Bâtiments historiques, églises, musées… elle déploie un éventail de l’architecture au fil des siècles. Un héritage que l’on doit beaucoup aux Wittelsbach, qui ont inscrit dans la pierre leurs fantasmes architecturaux et les modes de leur temps.

Munich a eu ses périodes gothiques. Le Neues Rathaus (photo) arbore une ornementation néogothique. On ne manquera pas de voir s’animer les personnages du Glockenspiel, le célèbre carillon. Au sommet, le non moins célèbre Münchner Kindl (moinillon) est devenu le blason de la ville. Plus discret, son voisin l’Altes Rathaus arbore lui aussi une jolie façade gothique. La Frauenkirche, de style gothique tardif, est coiffée de dômes d’inspiration byzantine.

Le style Renaissance ? Munich connaît aussi ! Michaelskirche est la plus grande église Renaissance de Bavière. C’est ici que se trouvent les tombeaux de quelques rois bavarois de la dynastie des Wittelsbach, dont Louis II, bâtisseur de châteaux. La Lenbachhaus, villa néo-Renaissance construite pour le peintre Franz von Lenbach, est devenue une galerie de peinture (en rénovation, réouverture en 2013). Un petit air de Toscane...

Munich s’est aussi essayée au baroque italien : avec la Theatinerkirche, la plus ancienne église baroque d’Allemagne du Sud, l’Asamkirche, et bien sûr le château de Nymphenburg.

La Rezidenz enfin, l’ancien palais des Wittelsbach, arbore tous les styles : façades Renaissance en trompe-l’œil, décor rococo dans toute sa splendeur du théâtre Cuvilliés... il y en a pour tous les goûts !

Texte : Marie Borgers

Mise en ligne :

Allemagne Les articles à lire

Services voyage