Guernesey, l'île tranquille

Les sites à ne pas manquer

Les sites à ne pas manquer
Jean-Philippe Damiani

Guernesey ne se résume pas à Victor Hugo, ni le contraire d’ailleurs. Il faut passer au moins trois jours sur l’île pour la découvrir. En commençant par sa capitale, Saint-Peter Port, une jolie petite ville surplombant un port d’où partent les ferries vers le continent. Avec ses ruelles tortueuses, ses escaliers étroits et ses mansions de l’ère édouardienne ou géorgienne, Saint-Pierre a bien du charme.

On déambule avec plaisir au milieu des fleurs de Candie Gardens, à l’ombre de la statue de Victor Hugo (encore lui !), avant d’aller visiter le Guernsey Museum. À l’entrée du port s’élève Castle Cornet (photo), une forteresse du XIIIe siècle. Ses murs se souviennent des corsaires et autres aventuriers qui ont navigué en ces eaux.

Au sud de St Peter Port, habite un authentique seigneur, Peter de Sausmarez, dont la lignée remonte à l’époque de Richard Cœur de Lion. Peter ouvre, sur rendez-vous, les portes de son manoir du XVIIIe siècle, Sausmarez Manor.

Le jardin, où un festival de sculptures a lieu en été, renferme un Eden de plantes subtropicales. Peter organise aussi des ghosts tours pour traquer les fantômes de son château. Le samedi matin, les fermiers de Guernesey tiennent un marché où l’on parle encore le patois. Nostalgie, quand tu nous tiens…

Autre curiosité, Guernesey abrite l’une des plus petites églises au monde, où l’on doit pénétrer en se courbant. Little Chapel, copie de la grotte et de Notre-Dame de Lourdes, est entièrement recouverte d'une mosaïque réalisée avec de la vaisselle et des poteries cassées.

Au nord de l’île, la machine à remonter le temps s’emballe : c’est ici que se trouvent menhirs et dolmens, datant du néolithique (3500 av. J.-C.), dont le dolmen de Déhus et les Fouillages, l’une des plus anciennes constructions d’Europe.

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Angleterre Les articles à lire

Services voyage