Espagne : les plus belles villes de Castille

Au centre, Madrid. Tout autour, un vaste plateau ondulant en collines légères, que couvrent ici des champs, là une garrigue ponctuée par endroits de pins. L’hiver, la neige y déroule son blanc manteau. L’été, le pays rissole sous le soleil. Entre les deux, le printemps est merveilleux : soulignant les carrés vert tendre du blé jeune, s’épanchant entre les ceps et les oliviers, les coquelicots s’étendent en tapis invraisemblables. Sur les clochers, les cigognes ont retrouvé leur nid.

À bien y regarder, une chaîne de montagnes, peinant à dépasser les 2 000 mètres, coupe la Castille en deux. Au nord s’étend la Vieille-Castille (l’actuelle Castille-León), la première à avoir été reconquise par les Chrétiens, dès le XIe siècle. Pour marquer les positions, une ligne de castillos (châteaux) la défendit bientôt : ce sont eux qui ont donné son nom à la région.

Au sud, la Nouvelle-Castille (Castille-La Mancha), reprise peu après, conserve l’empreinte de celui qui s’ingéniait à y pourchasser les moulins à vent : Don Quichotte. De part et d’autre, les villes – Tolède, Cuenca, Salamanque, Ségovie (photo)… - témoignent de l’essor fabuleux du Siècle d’Or espagnol. L’architecture y est splendide et les classements à l’Unesco se multiplient comme des petits pains.

Texte : Claude Hervé-Bazin

Mise en ligne :

Espagne Les articles à lire

Tous les articles
Vidéos Espagne