Égypte, sur la route des oasis

Égypte, sur la route des oasis
Carine Keyvan

Loin de l’agitation qui caractérise la Vallée des Rois et les rives de la Mer Rouge, l’Égypte abrite des zones encore épargnées par le tourisme de masse. Pour les découvrir, il faut aller à l’extrémité du Sahara, à l’ouest du Nil.
Les voyageurs en quête d’authenticité se rendent dans ce désert libyque qui déploie sur plus de trois millions de kilomètres carrés ses dunes dorées, un désert noir d’origine volcanique et un fantomatique désert blanc crayeux. Un panorama époustouflant ponctué par cinq oasis luxuriantes, Siwa, Bahareyya, Farafra, Dakhla et Kharga.
Le charme de ces petits jardins d’Eden séduit depuis des milliers d’années, comme en témoignent les villages ottomans ou coptes, temples gréco-romains et nécropoles de l’antiquité à découvrir tout au long de cette « route des 40 jours ».

Texte : Carine Keyvan

Mise en ligne :

Égypte Les articles à lire

Lors de son séjour au Caire durant le mois d’avril 2005, Sylvie, grand reporter, a...

Comment pénétrer les secrets des passages dérobés des rues du Caire ? Eric Lang, qui y...

Services voyage