L’Amie américaine

Auteur : Renée Kaplan

Editeur : Éditions du Toucan

192 Pages

L’Amie américaine

Avant toute chose, il faut le reconnaître : c’est un bonheur d’avoir une amie américaine. Car, à la fois proche et très différente, elle nous permet de nous mirer dans un miroir souvent juste, à défaut d’être toujours flatteur. La relation d’attirance - non dénuée d’un regard critique - et parfois de répulsion - ce qui est rare - entre Français et Américains ne date pas d’hier. Henry James en a fait, à la fin du XIXe siècle, le sujet de plusieurs de ses romans. Jefferson et Lafayette, deux des pères de l’Indépendance, témoignent de cette longue relation. Plus récemment, Ted Stanger, correspondant de Newsweek à Paris, a publié une série de livres sondant les ressorts de la frenchiness et croquant avec malice nos petits et grands travers.
Dernier ouvrage en date de ce « genre », L’Amie américaine rassemble les chroniques de Renée Kaplan, une journaliste d’outre-Atlantique travaillant à France 24. Plutôt que les Français en général, sa plume s’attache à décrire, avec humour et légèreté, les mœurs d’un microcosme qui lui est proche, les bourgeois-bohèmes parisiens, ces fameux « bobos ». Loin d’être un portrait à charge, aussi injuste que facile, l’ouvrage de Kaplan s’apparente à une collection d’anecdotes vécues. Travail, vie sentimentale, lourdeurs administratives, culte des vacances, narcissisme gastronomique ou style des femmes parisiennes : notre « amie américaine » a le don de l’observation.
Certains aspects de la « francitude » paraissent toutefois un peu convenus. Ce n’est pas la première fois qu’un ami américain nous reproche notre goût du libertinage, notre chauvinisme culinaire, nos rigidités au boulot et notre religion du temps libre. Peut-être doit-on y voir en creux des reproches infligés à la mère patrie ? Car, au bout du compte, en écrivant sur les Français, l’amie Renée a découvert sa singulière « américanité », celle d’une Parisienne de New York, à moins que ce ne soit le contraire. Une histoire d’arroseur arrosé, en quelque sorte.

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Je commande ce livre

Les articles à lire

Voyage en Iran

Voyage en Iran

Enivrantes senteurs d'Orient, épices, échoppes débordant de merveilles, douceurs à la...