Actus voyageur

Aérien - Après le covoiturage, le cojetage

Envoyer à un ami

07-03-2012 C’est la crise, même pour les riches ! On connaissait le covoiturage, voici le « cojetage ». Rien à voir avec les poubelles, il s’agit de partager un jet privé. Rien de moins…
Au départ, c’était une blague. Pour se moquer de l’affaire du jet privé et du voyage en Tunisie de Michèle Alliot-Marie payé par le gouvernement tunisien, le site cojetage.fr proposait des fausses annonces de partage de jets par des personnalités politiques mêlées à des affaires créant la polémique.
La farce a inspiré la compagnie Wijet, spécialisée dans la location de taxi-jets : vendre les sièges vides des jets privés à des tarifs low cost, bien en-dessous des prix du marché. Ainsi on peut décrocher des Nice-Paris (aéroport du Bourget) à partir de 150 € par personne si l'on voyage à quatre (600 €), champagne compris. Avis aux routards de luxe !
Pourquoi une telle idée ? « Actuellement, de nombreux vols en jet privé se font à vide. C'est le cas des vols retour, après avoir acheminé un client. On s'est dit que ce n'était ni rentable ni écologique », a indiqué à Nice-Matin Adrien Touati, l’un des initiateurs du projet. La compagnie Wijet est basée à Paris et effectue une grande partie de ses vols entre Paris et Nice, Paris et Cannes. La flotte se compose actuellement de trois avions Cessna Mustang de quatre places.
CoJetage.fr propose des vols sur des trajets précis à des dates données. Il est possible de réserver de une à quatre places. Petit bémol : peu de trajets sont disponibles puisqu’il s’agit d’utiliser les vols à vide.
Plus d'infos sur le net : Cojetage

Les dernières actus voyageurs





Applis