Aérien - Faut-il vraiment éteindre son portable en avion ?

Avant le décollage, les consignes de sécurité exigent que les téléphones portables soient éteints pendant toute la durée du voyage, jusqu'à l'arrivée de l'avion à son point de stationnement, au terminal de l'aéroport. La consigne est la même, lors du décollage et de l'atterrissage, pour tous les appareils électroniques. La raison : le risque d'interférence entre le système électronique de l'avion et celui des téléphones ou équipements électroniques des passagers.
Le New York Times s'est demandé si cette consigne devait impérativement être respectée par tous les passagers, doutant que ce soit effectivement le cas.
Jusqu'à présent, selon le quotidien de référence américain, aucun accident d’avion n’a jamais été attribué à l’utilisation, par un passager, d’un appareil électronique à bord.
Argument massue du NYT : « si les téléphones portables et appareils électroniques pouvaient provoquer une catastrophe aérienne, le département de la sécurité dans les transports, qui interdit les liquides à bord des avions, ne permettrait pas aux passagers d’introduire dans la cabine un iPad ou un Kindle, de peur qu’ils soient utilisés par des terroristes ». Certes...
Toujours selon le journal, un expert en télécommunications reconnaît que les fréquences radios des avions diffèrent des ondes commerciales des téléphones cellulaires. Mieux, le système radio de l'avion serait protégé contre les interférences avec les appareils électroniques commerciaux.
Toutefois, rien ne prouve totalement le contraire : la possibilité d'interférence avec les radars et autres systèmes radio de l'avion n'est pas exclue. C'est donc le principe de précaution qui prévaut et il faut donc éteindre son portable. Dans le doute, abstiens-toi, surtout si ce doute peut épargner des centaines de vies...

Plus d'infos sur le net : New York Times

Toutes les actus

Les articles à lire

Roman, gothique, Renaissance, baroque, Art nouveau, art moderne, cubisme... Prague se...