La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc

La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc
© LGO / Emilie Le Troadec

Du 10 au 20 janvier, la région Savoie Mont Blanc sert de cadre à la plus importante course de chiens de traîneaux d’Europe : la Grande Odyssée Savoie Mont Blanc, qui ravira tous les amoureux de la nature et des animaux. Gros plan sur une compétition hors du commun et sur la région qui l’accueille.

La plus grande course de chiens de traîneaux

À vos moufles, luges et traîneaux ! Non, ce n’est pas le père Noël qui prolonge sa tournée dans les massifs alpins, mais la Grande Odyssée Savoie Mont Blanc qui, pour la 6e année consécutive, trace son sillage pendant onze jours sur les pentes de la Haute-Savoie, de la Savoie et de la Suisse (Portes du Soleil, Haute-Maurienne et Vanoise). Avis aux amoureux de nature et de défis sportifs, il s’agit de la plus grande course de chiens de traîneaux d’Europe, technique et difficile, qui réunit les 25 meilleurs mushers mondiaux et 300 chiens autour d’une passion et d’un exploit sportif.

L’idée, lancée par le célèbre musher Nicolas Vanier, semblait au départ un peu risquée. Le rêve et le dépassement de soi qu’inspire cette manifestation se sont finalement imposés : la course se targue, à raison, de bâtir un projet écologique, d’ailleurs soutenu par l’ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l’énergie) et 100 % compensé carbone. Coup d’envoi à Avoriaz le 10 janvier 2010 : un alibi pour partir découvrir les stations des Portes du Soleil en famille, à deux ou entre amis, hors vacances scolaires.

Courir à en perdre haleine

Soutenir les compétiteurs, se joindre aux aboiements des huskies sur la ligne de départ, se mêler à l’euphorie générale, participer aux festivités au milieu de supporters en liesse ne demande aucune aptitude physique particulière, juste de l’enthousiasme !

Côté mushers, c’est plus costaud : pour venir à bout de ce « marathon des neiges », les équipages parcourent 800 kilomètres (25 000 mètres de dénivelés positifs) à travers Savoie et Haute-Savoie, arpentent les massifs franco-suisses du domaine des Portes du Soleil et de la vallée de la Haute-Maurienne Vanoise en passant par Megève et Notre Dame de Bellecombe selon un itinéraire damé.

Cette aventure en autonomie complète, doublée d’un hymne à la nature dans le plus grand respect de l’environnement, n’en reste pas moins éprouvante. Des étapes en station jalonnent ces onze jours de course folle, pendant lesquelles le public peut notamment s’initier à la conduite d’attelage. Un respect empreint d’admiration envers les participants se mêle à l’effervescence. Le défi sportif est au centre des conversations, on échange sur la santé des chiens, leur résistance, leurs exploits.

Portrait d’une musheuse hors pair

Avec sa longue chevelure blonde, sa silhouette légère et son air mutin, Isabelle Travadon, n’est pas seulement une jolie femme. En la croisant le temps d’une soirée, difficile de l’imaginer à la tête d’un « pool » d’une dizaine de chiens, à piloter ses huskies de Sibérie à la voix, comme le veut la règle, à les ménager dans les montées en poussant son attelage, emboîtant son pas dans celui de ses chiens, à s’inquiéter de leur santé.

La seule musheuse française – et l’une des rares femmes – participant à la Grande Odyssée Savoie Mont Blanc a un parcours étonnant : à sa vie confortable de jeune fille parisienne, elle a préféré la rigueur du climat savoyard, et choisi d’élever ses chiens, destinés ensuite aux mushers ! Pour encourager notre favorite, on est prêts à s’échiner pour dégotter les meilleurs points de vue : vite, une paire de skis ou de raquettes et nous voilà partis à faire les groopies en altitude, en faisant fi des frontières entre la France et la Suisse sur le domaine formidable des Portes du Soleil ou au mass start, ce départ en ligne si spectaculaire de tous les attelages.

Côté stations

Le contre-la-montre a commencé. Entre deux passages, quand les aboiements des chiens se sont dissipés dans le brouillard, alors que les mushers affrontent seuls les difficultés et les imprévus du parcours, les spectateurs ont la partie facile en station !

On ne présente plus Avoriaz et son architecture audacieuse, avant-gardiste même, qui a servi d’écrin au festival du film fantastique créé en 1973 et qui allait durer jusqu’en 1993. Les immeubles recouverts de bardeaux de cèdre rouge sont restés et Avoriaz conserve un cachet incontestable. À pied ou en voiture à cheval dans cette station entièrement piétonne, on n’est jamais qu’à quelques foulées du mythique hôtel des Dromonts, le premier à avoir été construit, et où les habitués redemandent des gaufres à l’heure du goûter.

Dans la vallée d’Abondance, balcons sculptés, clochers à bulbes, traditions pastorales, vaches et fromages sont les atouts d’une identité solidement attachée à son terroir. Incontournable : arrêtez-vous dans une ferme pour acheter un fromage d’abondance, aujourd’hui reconnu par une AOC. Puisqu’on parle de casser la croûte, qu’il est bon de se réfugier dans un resto engageant par ces frimas hostiles ! Pour changer d’une raclette ou de la sempiternelle fondue, optez pour les crozets revigorants, ces petites pâtes, souvent élaborées à base de sarrasin, ou bien pour la généreuse croûte suisse, à croquer en altitude côté helvète, vers Champéry ou Morgins.

Pour en savoir plus

Pour préparer votre séjour, consultez notre fiche Alpes.

Comment y aller ?

Par la route : prendre l’A6 direction Lyon, puis continuer sur l’A40 direction Genève. À proximité de Bonneville, sortie 19 « Cluses-centre ».

En train : liaison TGV avec Cluses (41 km d’Avoriaz) ou Thonon (44 km d’Avoriaz). Puis, correspondance avec les bus SAT. www.altibus.com

Où dormir ?

- La Bergerie : le bourg. Tél. : 04-50-79-13-69. Doubles avec douche et w-c ou sdb 110-240 € selon la saison ; également des chambres avec kitchenette et pour les familles. Wifi. À quelques pas des remontées mécaniques et en plein centre de Morzine, un hôtel de charme, idéal pour un week-end ou un séjour.

Trouvez votre hôtel dans la région

Où manger ?

- La Réserve : place centrale, résidence de l’Épicea, à Avoriaz. Tél. : 04-50-74-02-01. Fermé de mi-avril à décembre. Plat du jour le midi 15 € ; menus du jour (déjeuner) 18-25 €, puis 25-65 €. La meilleure adresse de la station réjouit tant par sa cuisine que par son cadre joliment boisé.

Liens utiles

La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc : tout le programme de la course avec les différentes étapes.

La course en direct : pour suivre la course en direct.

Région Savoie Mont Blanc : le site de la Savoie et la Haute-Savoie, partenaire titre de la compétition. Très complet.

Avoriaz : bon plan, la réduction de 33 % sur les forfaits pour les ados de 12 à 16 ans.

Morzine : sur Morzine, une réduction de 20 % sur l’hébergement pour tout séjour de cinq nuits du 10 au 30 janvier.

Les Portes du Soleil : bon à savoir, les enfants jusqu’à 5 ans skient gratuitement sur le domaine des Portes du Soleil.

Yetibox : la yétibox est une offre super avantageuse pour les séjours en janvier et mars. Elle inclut l’hébergement, le forfait, l’assurance neige et des bonus gratuits sur l’après ski.

Texte : Marie Burin des Roziers

Mise en ligne :

Alpes Les articles à lire

Services voyage