Mozart 2006 en Autriche

Envoyer à un ami
Mozart 2006 en Autriche

Tout au long de l’année, l’Autriche célèbre en fanfare le 250e anniversaire de son fils prodige, né le 27 janvier 1756, avec un programme des plus copieux : festivals, opéras et concerts exceptionnels, messes, inauguration de musées, expositions temporaires et colloques viendront ponctuer l’année Mozart. C’est donc le moment de se rendre à Salzbourg, sa ville natale, et à Vienne, sa cité d’adoption. Une foule d’activités vous y attendent pour (re)découvrir le « divin enfant » de la musique : un génie révolutionnaire, libre-penseur, franc-maçon, épicurien... mais aussi routard, nommé Mozart.



Un routard de génie


Salzbourg : tapis rouge pour Wolfie


Vienne : des stars pour Mozart


Une symphonie de kitsch


Pour en savoir plus


:: Un routard de génie

Les voyages forment la jeunesse. Avant de devenir le monstre sacré que l’on sait, le bambin Wolfgang a été un routard en culottes courtes. Dès l’âge de sept ans, le petit prodige salzbourgeois, accompagné par sa famille, entreprend un tour d’Europe de trois ans et demi. De 1763 à 1766, les Mozart se rendent notamment en Slovaquie, en Allemagne, en Suisse, aux Pays-Bas, en Belgique, en Angleterre et à Paris, où Wolfgang publie pour la première fois ses compositions et joue pour Madame de Pompadour.
Toute sa vie, Mozart va garder la passion des voyages. Il y voit l’occasion de développer son art, tout en rencontrant le gratin de l’époque, comme Johann Christian Bach ou le pape Clément XIV. Entre 1769 et 1773, il se rend trois fois en Italie, puis à Paris en 1778. Enfin, en 1781, jugeant Salzbourg trop étriqué, Mozart s’installe à Vienne d’où il se rendra en Allemagne et à Prague pour présenter ses opéras. C’est en authentique Européen qu’il meurt à l’âge de trente-cinq ans, foudroyé par la maladie et l’indigence. Européen, mais loin d’être, à l’époque, prophète en son pays : c’est à la fosse commune qu’est inhumé le génial Wolfgang.


:: Salzbourg : tapis rouge pour Wolfie

Mozart détestait Salzbourg et, de son vivant, Vienne n’a pas été particulièrement tendre avec lui. Ironie de l’histoire, l’Autriche fête aujourd’hui en grande pompe son génie estampillé « local ». Salzbourg, où Wolfgang est né le 27 janvier 1756, a préparé un alléchant menu de réjouissances mozartiennes, avec pas moins d'une centaine de concerts, messes, activités et spectacles de toutes sortes ! Point d’orgue des célébrations : l’intégrale des vingt-deux œuvres lyriques, programmée du 24 juillet au 31 août par le festival de Salzbourg !
Le coup d’envoi des festivités est donné le 27 janvier : pendant deux jours, des concerts gratuits auront lieu un peu partout dans la ville. Autre initiative intéressante, du 12 mai au 16 juillet, « Kontra.com » fait découvrir des jeunes compositeurs inspirés par Mozart. Dans un autre genre, les sportifs pourront suivre « Mozart à vélo » , soit 450 km de pistes à travers l’arrière-pays salzbourgeois. Enfin, sa maison natale de la Getreidegasse rénovée accueillera plusieurs expositions, tandis que le Palais de la résidence abritera toute l’année l’exposition événement « Viva ! Mozart » sur la vie et l’œuvre de l’artiste.


:: Vienne : des stars pour Mozart

Vienne n’est pas en reste : 130 manifestations dans près de 3 200 lieux différents sont annoncées du 27 janvier au 5 décembre (jour de la mort de Mozart). Au programme, une orgie d’opéras, de concerts et de messes. Dans les salles du Theater an der Wien, du Staatsoper, du Volksoper ou du Wiener Musikverein, les mélomanes pourront applaudir des stars du classique comme Seiji Ozawa, Nikolaus Harnoncourt, Placido Domingo ou Anne-Sophie Mutter. Dès le 14 novembre, l’enfant terrible du théâtre américain, Peter Sellars, présentera un cycle de spectacles inédits sur Mozart : New Crowned Hope ou l’espoir nouvellement couronné, un titre d’inspiration maçonnique.
Du côté des musées, l’Albertina accueillera, du 17 mars au 20 septembre, « L’expérience des Lumières », qui replace l’œuvre de Mozart dans le contexte du XVIIIe siècle. La Mozarthaus Vienna (ou maison Mozart), située Domgasse, rouvre ses portes ce mois-ci, restaurée et agrandie : ce sont désormais près de 1 000m2 et six étages qui sont consacrés à la vie de l’artiste.


:: Une symphonie de kitsch

Vous voulez rapporter un petit souvenir de votre escapade mozartienne ? Aucun problème, on a pensé à vous ! Casquettes, tee-shirts, chopes de bière, cartes à jouer, barboteuses, balles de golf, parapluies, cendriers... Ce n’est plus un inventaire à la Prévert, mais une avalanche de produits dérivés qui vous attend dans les échoppes viennoises.
À inscrire d’ores et déjà au panthéon du kitsch : l’ours Mozart en costume d’époque qui joue la Petite musique de nuit quand on le serre contre soi (à 190 € tout de même) ; les fondantes et centenaires boules de Mozart (Mozartkugeln) enrobées de chocolat et remplies de massepain ; la « kolossale » saucisse de Mozart de 450 g conçue en forme de violon par un charcutier local, sans oublier le yaourt Mozart à boire pour accompagner la tarte Mozart servie, comme il se doit... au Café Mozart de Vienne !

Jean-Philippe Damiani
Photo : © Office National Autrichien du Tourisme
Mise en ligne le 17 janvier 2006

Pour en savoir plus

Sur le Web
Site officiel Mozart 2006 : www.mozart2006.net.
Site de l’office du tourisme autrichien : www.austria.info.
Site de l’office du tourisme de Vienne : http://info.wien.at.
Programme des activités viennoises : www.wienmozart2006.at et www.wien.info.
Programme des activités à Salzbourg : www.salzburginfo.at.

Et en France ?
De nombreux opéras et concerts sont prévus tout au long de l’année.

- À signaler, à Paris, un Don Giovanni très attendu, mis en scène par le célèbre réalisateur autrichien Michael Haneke à l’Opéra Garnier (du 27 janvier au 25 février), Les Noces de Figaro à l’Opéra Bastille, (du 11 mars au 4 avril) et un cycle Mozart à l’auditorium du Louvre (du 4 janvier au 4 juin).
- En province, Cosi fan tutte sur une mise en scène de Giorgio Strehler, au Capitole de Toulouse (du 20 janvier au 2 février) et à l’Opéra de Lyon, mis en scène par Adrian Noble (du 8 au 23 avril). Don Giovanni à l’Opéra du Rhin à Strasbourg et Mulhouse (du 3 au 25 mars). La Flûte enchantée au Théâtre Graslin de Nantes (du 27 janvier au 6 février) et à l’Opéra de Lille (du 28 février au 14 mars) et ainsi qu’un « Marathon Mozart » avec des concerts et des événements spéciaux, les 26 et 27 janvier à Rennes.



Drapeau sejours week end Vienne

Partir à Vienne


Applis