L’île Maurice célèbre Maha Shivaratree

L’île Maurice célèbre Maha Shivaratree
© Bamba / Air Mauritius / Office de tourisme de l'Ile Maurice

Maha Shivaratree est une des fêtes auxquelles la communauté hindoue de l’île Maurice témoigne le plus de ferveur. D’après le calendrier lunaire, elle est célébrée le jour sans lune du mois de phalguna, soit le 5 mars cette année, en l’honneur du dieu Shiva. Rendez-vous au lac sacré de Grand Bassin, destination de tout dévot qui entame le pèlerinage de Maha Shivaratree sur la route de Bois Chéri.

Hommage à Shiva


Maha Shivaratree signifie « la nuit du Seigneur Shiva ». Shiva est l’un des trois maîtres de la sainte trinité hindoue. C’est le dieu terrible aux pouvoirs aussi nombreux que ses bras, le dieu de la renaissance et des éternels recommencements. Symbole contradictoire, il est à la fois créateur et destructeur de la divinité. Le plus souvent, Shiva est représenté par un lingam phallique.

Plusieurs légendes expliquent l’origine de Maha Shivaratree. L’une évoque le mariage de Shiva et Pârvatî ; une autre dit que ce jour serait celui où Shiva aurait exécuté la danse de la création, de la préservation et de la destruction. Enfin, une autre encore raconte que Shiva aurait sacrifié sa vie pour sauver l’humanité, en buvant un poison.
En Inde, les hindous se rendent, chaque année, au Gange en un gigantesque pèlerinage, pour rendre hommage à Shiva. La célébration de Maha Shivaratree se caractérise par un jeûne de toute la journée et une veille de toute la nuit. Le dieu Shiva est célébré durant la Grande Nuit, pendant laquelle les pèlerins lui offrent du lait et de l’eau. Les femmes sont particulièrement ferventes dans leur célébration : celles qui sont mariées prient pour leurs époux et leurs fils, les demoiselles pour avoir un mari idéal, semblable à Shiva. Sur le Mont Girnar, point culminant du Goujarat (au nord-ouest de Bombay) se tient une grande melâ (rassemblement de fidèles) en présence de sages.

L’île Maurice où 68 % de la population est d’origine indienne et 53 % de confession hindoue célèbre Maha Shivaratree depuis 1898, année où un groupe de neuf fidèles décida de rendre hommage à Shiva en faisant un pèlerinage jusqu’au lac Grand Bassin (au sud-ouest de l’île, à 3 km du Pétrin). Car, selon la légende hindoue, Grand Bassin ou Ganga Talao communique avec le Gange, fleuve sacré en Inde.
Aujourd’hui, la célébration de Maha Shivaratree à Maurice est la plus grande fête hindoue à se dérouler hors de l’Inde avec près de 500 000 participants.

Des milliers de kanwars sur la route de Grand Bassin


Sur l’île Maurice, pendant les dix jours qui précèdent la Grande Nuit, les croyants s’abstiennent de manger de la viande, de boire de l’alcool, et restent chastes. Tous les jours, ils font des prières et implorent la protection de Shiva.

Trois jours avant la grande nuit de Shiva, l’île Maurice offre un tableau unique avec ses milliers de fidèles qui partent des quatre coins de l’île et entreprennent à pied un gigantesque pèlerinage sur la route de Bois Chéri, chantant des prières saintes.
Les fidèles se rendent ensuite en procession de Bois Chéri au lac sacré Grand Bassin. Par groupes, les pèlerins vêtus de blanc portent sur leurs épaules leur kanwar qui a été préparé avec soin : cette sorte d’autel ou d’arche traditionnellement construit en bambou, est décorée de fleurs de papier rouge et blanc, de clochettes multicolores, de guirlandes, de petits miroirs et de représentations de Shiva.
Pendant ce pèlerinage, hommes, femmes et enfants chantent la gloire de Dieu. Le Maha Shivaratree fournit une belle occasion de relations sociales, avec la participation des Mauriciens de différentes confessions religieuses. Habitués à ce pèlerinage annuel, ils offrent, au bord du chemin, rafraîchissements et nourriture aux fidèles en route vers le lac sacré. La fraternité, l'égalité et la solidarité animent tous les esprits.
En arrivant au Ganga Talao, les pèlerins prient et versent de l’eau sur le shiva lingam, pierre sacrée le représentant. Tout au long de la Grande Nuit qui suit l’arrivée des pèlerins le quatrième jour, les dévots s’efforcent de satisfaire Shiva en jeûnant, en lisant des textes sacrés et en faisant des offrandes. Puis, selon la coutume, pour clôturer le jeûne et l’hommage à Shiva, les pèlerins partagent un repas composé de dattes, noix, patates douces et riz pilé.

Recommandations


En raison de l’ampleur de la fête, ne comptez pas vous rendre à Grand Bassin en voiture. Les routes sont le plus souvent bloquées autour du site tant la foule est nombreuse. C’est à pied qu’il est préférable de suivre la procession.
Prévoir en conséquence une demi-journée de marche pour effectuer les deux kilomètres qui séparent Bois Chéri de Grand Bassin. Et n’oubliez pas votre bouteille d’eau (il fait généralement très lourd à cette saison) !

Pour en savoir plus


- Office de tourisme de l’île Maurice à Paris : 124, boulevard Haussmann, 75008 Paris.
Au 1er étage. M. : Saint Augustin ou Miromesnil. Tél. : 01-44-69-34-50. Fax : 01-44-69-34-51.
Internet : www.ot-maurice.com. Ouvert du lundi au vendredi de 10 h à 13 h.

Texte : Stéphanie Vautier

Mise en ligne :

Île Maurice, Rodrigues Les articles à lire

Services voyage