Alexandra David-Néel, la femme aux semelles de vent

Qu'importe le nombre de pays que tu parcours puisque tu as la pensée qui s'élance au-delà de ce monde à la recherche de l'Infini

Extrait de La lampe de sagesse

Alexandra David-Néel © Archives maison A. David-Néel/Ville de Digne-les-Bains

Dossier réalisé par Olivier Pinsard



Tour à tour cantatrice, journaliste, orientaliste, écrivain, philosophe et surtout exploratrice, elle est la première Occidentale à pénétrer la ville sainte de Lhassa en 1924 après cinq tentatives et un périple de plus de 3 000 kilomètres à travers l'Himalaya.
Alexandra David-Néel ne posera définitivement ses malles qu'à 78 ans, après avoir parcouru l'Asie de long en large. Installée dans sa retraite à Digne, celle que les Tibétains considèrent comme une déesse passera son temps à l'étude et à l'écriture. Femme d'action doublée d'un écrivain, elle s'éteindra à 101 ans, après avoir ouvert l'Occident au cœur des philosophies bouddhistes et hindouistes.
Portrait d'une pionnière aux semelles de vent qui parcourut le monde et demeure un modèle, aujourd'hui encore, pour bien des routardes. Chapeau Alexandra !

Sommaire
  1. Fugueuse dès l'enfance
  2. Premiers pas en Asie
  3. Quatorze ans de voyages
  4. Une vie exceptionnelle
  5. A voir sur le web
Fugueuse dès l'enfance

Les articles à lire

Lisbonne est une ville sympa à visiter avec des enfants. Ne pas oublier tout de même...