80 000 km sur les traces d’Albert Londres

80 000 km sur les traces d’Albert Londres
Nolwenn Leboyer

Albert Londres. Un nom qui évoque le prix remis chaque année, couronnant les meilleurs reportages de presse écrite et télévisée. Ce qu’on sait moins, c’est que ce journaliste génial fut aussi un voyageur infatigable, un routard avant l’heure.

Julie Crenn et Nolwenn Leboyer, journalistes, sont parties dix mois sur les pas du grand reporter. Sac au dos et chaussures bien attachées, elles sont retournées dans les pays qu’il a traversés pour comprendre ce qu’il reste de ses écrits et de son passage, 80 ans après sa disparition à bord du George Philippar, qui coula en mer Rouge.

Gabon, Guyane, Japon, Vietnam et Inde (Vanarasi, photo), le duo a suivi la piste de trois écrits du journaliste : Terre d’ébène (1929), Au bagne (1923) et Indochine (1922). En empruntant le bus, la pirogue ou l'avion, les jeunes femmes ont parcouru plus de 80 000 kilomètres et passé 310 nuits, de juin 2011 à avril 2012, entre chambres d’hôtels, canapés, hamacs et halls d’aéroports.

Pour routard.com, Julie et Nolwenn reviennent sur quelques lieux de leur voyage à travers l’espace et le temps.

Texte : Julie Crenn et Nolwenn Leboyer

Mise en ligne :

Les articles à lire