Chypre, l'île d'Aphrodite

Dionysos, Thésée et les autres

Dionysos, Thésée et les autres
Anne-Marie Minvielle

Il n’y a pas qu’Aphrodite à Chypre : les dieux et demi-dieux de l’Olympe forment une grande famille et beaucoup de légendes font rêver…

Inutile d’emporter un livre pour les soirées entre Pafos et Lemesos, la mythologie suffit. À Kato Pafos, la visite des tombeaux des notables de la vallée des Rois (notre photo) donne le goût de l’archéologie, surtout pour ce site naturel en bord de mer.

Sur le port même de Pafos dont Cicéron fut gouverneur, et non loin du fort des Lusignan (XIIIe siècle), les mosaïques romaines des maisons de Dionysos, Thésée et d’Aion pâlissent sous le soleil. Tenue sport pour apprécier les saynètes de ce véritable panthéon gréco-romain étendu en bord de mer. Narcisse, Orphée, Pyrame et Thisbé, Icarios, Dionysos et Akmé, Neptune et Amymoné, Apollon et Daphné, Hercule, Cupidon, Phèdre et Hippolyte, Thésée… Ils sont presque tous représentés ici. Et l’on ne se lasse pas d’admirer les chèvres, les léopards, les mouflons, les tigres, les paons et les aigles, véritable zoo aux coloris délicats.

Continuant vers Lemesos, le site archéologique de Kourion s’étale sur des kilomètres, entremêlant les civilisations. Un choix difficile à faire entre les colonnes majestueuses du sanctuaire d’Apollon Hylatés, l’agora romaine, les mosaïques d’Achille et d’Ulysse, les maisons des Gladiateurs ou d’Eustolios, le théâtre et le stade où les sportifs couraient tout nus : les femmes devaient être mariées pour y être admises… Lors des fouilles menées par L.P. di Cesnola en 1873, une partie des trésors fut vendue au Metropolitan Museum de New York

Texte : Anne-Marie Minvielle

Mise en ligne :

Chypre Les articles à lire

Services voyage