La Guadeloupe, les sens en éveil


La Guadeloupe, les sens en éveil

La chaleur vous saisit dès la sortie de l’aéroport. Le thermomètre affichait des températures bien plus fraîches au départ de métropole - un mot qu’on ne cesse de répéter, comme un repère, mais qu’on apprend vite à … oublier ! On se dévêt, on retire une couche de vêtements, deux couches, trois couches. On s’imprègne de cette torpeur qui marque l’île et ses sœurs d’âme.

Un premier ti-punch avec modération pour prendre le pouls de cette terre d’outre-mer. Et c’est le départ pour un petit tour de Guadeloupe, entre Grande-Terre et Basse-Terre. Dans cette île de poètes, les sites de randonnée, les fonds sous-marins, les plantations de café, de bananes et de sucre, mais aussi le rhum, offrent mille et une possibilités de sorties, en famille (les enfants adorent jouer dans le sable blanc des plages guadeloupéennes) ou entre amis (les amis adorent parfaire - avec modération toujours ! - leur connaissance du rhum guadeloupéen). Dur de faire un choix… Alors, laissons-nous aller…





Intro
La Pointe des châteaux et la côte sud de Grande-Terre
Saint-John Perse à Pointe-à-Pitre
Sainte-Rose et Deshaies, le nord du bas !
Dans la marmite de Bouillante
Capesterre-Belle-Eau, terre des origines
Marie-Galante, yes we « canne »
Infos pratiques

Texte : Gavin’s Clemente-Ruiz. Photo : Guilhèm Thouy
Mise en ligne le 7 mai 2009



Drapeau sejours week end Guadeloupe

Partir en Guadeloupe