Le Club des Feignasses

Auteur : Gavin's Clemente-Ruiz

Editeur : Mazarine

320 Pages

Le Club des Feignasses

Ne vous fiez pas aux apparences…  Le « club des feignasses » n’est ni une amicale des adeptes des ponts de mai, ni un rassemblement de fanatiques du transat.   

Ce titre amusant, et quelque peu provocateur, désigne en fait cinq personnages que rien ne prédisposait à se connaître….  et qui se rencontrent lors d’une séance de chimiothérapie à l’hôpital : Béa, une agente immobilière extravagante, Alice, une jeune puéricultrice réservée, Sam, un jeune gay accompagné de son inséparable amoureux Greg, et Elisabeth, une quinquagénaire qui étouffe dans son couple bourgeois. Pour se serrer les coudes et affronter la maladie, ils créent alors ce curieux « club des feignasses », dont la devise est « prendre la vie avec légèreté quand la pire des tuiles vous tombe au coin du nez », avant de partir pour un road trip improvisé et cocasse…

Sur un sujet douloureux et difficile, Gavin’s Clemente-Ruiz, qui est aussi rédacteur au Routard, réussit le tour de force de signer un « feel-good book » d’une grande sensibilité, à la fois drôle, tendre et émouvant. Car son Club des Feignasses n’est pas un roman sur le cancer, mais un hymne des plus plaisants à la vie, à l’amitié et à l’amour.

Si l’auteur fait mouche et nous touche, c’est sans doute parce que son livre est aussi très personnel. Gavin’s l’a en effet écrit après le décès de sa mère, emportée par un cancer en 2016. Son roman, dont l’optimisme est un réjouissant pied de nez à la mort, rend hommage à celle qui lui a appris, en toutes circonstances, à prendre la vie « qui ne tient qu'à un fil » du bon côté et à chérir ceux qu’on aime.

Cette leçon de vie est contagieuse. En refermant le livre, on n’a qu’une seule envie : prendre notre propre mère, nos amis ou l’être aimé dans nos bras, car, au fond, nous sommes tous un peu, nous aussi, des feignasses. Merci, l’artiste !

Texte : Jean-Philippe Damiani

Je commande ce livre

Les articles à lire