Chroniques vagabondes

Auteur : Pierre Josse

Editeur : Hachette

350 Pages

Chroniques vagabondes

Ce livre aurait pu s’appeler « une vie de Routard », mais le titre était déjà pris. De toute façon, Pierre Josse, avant de devenir le rédacteur en chef du Routard pendant près de 4 décennies, n’a pas eu une, mais plusieurs vies qu’il retrace dans les premières pages de ses Chroniques vagabondes.

Enfant de chœur « émérite » (eh oui !), décorateur-étalagiste, étudiant à l’université libre de Vincennes, instituteur en prison, bobinier chez l’imprimeur Draeger, correcteur de presse et, toujours, militant – à gauche toute ! - pour la défense des plus faibles… C’était bien avant le Routard, où il fit ses premiers pas en 1978, dans les années autour du joli mois de mai qui a changé la France.

De toutes ses vies, Pierre Josse a gardé le goût des autres qui irrigue les pages de son livre. Dans Chroniques vagabondes, il ne nous parle pas tant de lui que de ses rencontres avec des « gens ordinaires extraordinaires » et des pays qu’il a traversés. Pas tous, bien sûr (il en a plus d’une centaine au compteur), mais ceux qui l’ont le plus marqué et lui ont procuré de grands moments de bonheur et d’émotion… très communicatifs.

Car on se régale à la lecture de ces souvenirs classés par ordre alphabétique, comme dans un dictionnaire (qui nous rend) amoureux. Au programme, pas du tout des « Mémoires d’Outre-Tombe » - ouf ! - mais des tranches de vie humaines, des anecdotes, des courts récits  : une rencontre impromptue avec Aung San Suu Kyi à Yangon ou avec Haroun Tazieff au sommet de l’Etna, des soirées mémorables au bistrot, un premier voyage à Cuba pour travailler dans les champs, l’émouvante découverte des monts d’Arrée ou du Chemin des Dames, une séance inoubliable de candomblé au Brésil, et puis les amis de toujours, comme le républicain irlandais Micky Doherty ou Bernard Pouchèle, le poète vagabond aux semelles de vent…

Les Chroniques vagabondes de Pierre Josse nous font également passer de l’autre côté du Routard, dans les coulisses de la vie d’enquêteur. Un quotidien fait d’aventures et de découvertes, mais aussi de vraies galères (on vous laisse savourer les mésaventures de Pierre au Mexique !) racontées avec franchise, truculence et humour.

L’ouvrage nous transporte aussi à une époque pas si lointaine où les GPS, les moteurs de réservations en ligne et routard.com n’existaient pas.  Un autre âge du voyage, peut-être, mais loin d’être révolu. Car la passion de la découverte, de la rencontre et du partage qui anime ces vagabondages demeure toujours intacte, avec ou sans smartphone. Allez, bonne route à tous !

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Les articles à lire