Bâle, 5 raisons d’y aller

Bâle, 5 raisons d’y aller
© Mellow10 - Fotolia

On ne pense pas forcément à Bâle pour un city break. Pourtant, avec sa superbe vieille ville, son patrimoine architectural, la diversité de ses musées et sa douceur de vivre, la 3e métropole suisse (180 000 habitants) se révèle une destination particulièrement attrayante. Bâle ? Une escapade culturelle et reposante sur les bords du Rhin… à seulement 3 h de TGV de Paris et juste de l’autre côté de la frontière pour les Alsaciens.

Le Vieux Bâle : de séduisantes balades urbaines

Le Vieux Bâle : de séduisantes balades urbaines
Hôtel de ville © santosha57 - Fotolia

Bonne nouvelle pour les marcheurs ! Bâle se visite facilement à pied, le centre-ville étant largement piétonnier et les différents points d’intérêt pas très éloignés. Un coup de fatigue ? Le réseau de bus et de tram, très dense, permet de se rendre partout, et gratuitement si on dort dans l’un des hôtels de la ville.

Bâle est séparée en deux par le Rhin, avec sur une rive le Grand Bâle, sur l’autre le Petit Bâle. C’est du côté du Grand Bâle, construit sur deux collines, que se trouvent les sites les plus marquants.

Berceau de la ville, la colline de la cathédrale (Münsterhügel), qui surplombe le Rhin, est dominée par la silhouette élancée de la cathédrale (Münster) de grès rose. Au fil des rues, on peut y admirer de belles bâtisses médiévales et Renaissance, des hôtels particuliers comme la maison Bleue et la maison Blanche (18e s.) ou encore la dernière demeure d’Érasme.

Sur l’autre colline, les ruelles autour de l’église Saint-Léonard (Leonhardskirsche), dénuées de voiture, baignent dans une délicieuse atmosphère villageoise. C’est l’un des plus jolis coins de la vieille ville toujours délimitée par trois portes médiévales, dont les rues sont jalonnées de pimpantes demeures (13-16e s.) aux airs de maisons de poupées.

En redescendant par la rue Spalenberg, haut lieu du shopping branché à Bâle, on rejoint ensuite la place du Marché (Marktplatz) où, comme son nom l’indique, un marché se tient tous les jours (sauf dimanche). Le chef-d’œuvre de la place reste l’Hôtel de Ville (Rathaus), une impressionnante bâtisse rouge vif (16e s.) coiffée d’un beffroi.

Quelques minutes à pied suffisent ensuite pour rejoindre la Barfüsserplatz, cœur névralgique de Bâle, et l’église franciscaine Barfüsserkirche (14e s.) qui abrite désormais le Musée historique. On peut notamment y voir des fragments de la célèbre fresque médiévale La danse macabre de Bâle.

De l’autre côté du Rhin, le Petit Bâle possède également son lot de coquettes maisons anciennes. Mais on s’y rend surtout pour découvrir une Bâle plus populaire et cosmopolite, autour des bars de la Rheingasse, et quelque peu « bobo » dans les ruelles tranquilles donnant sur le Rhin.

Les musées : Bâle, capitale culturelle

Les musées : Bâle, capitale culturelle
Fondation Beyeler © lucazzitto - Fotolia

Les musées de Bâle méritent à eux seuls le voyage. On en dénombre pas moins de 40, une concentration exceptionnelle pour une ville de 180 000 habitants !

Fleuron d’entre eux, le Musée des beaux-arts (Kunstmuseum) compte parmi les plus prestigieux de Suisse. Outre la plus grande collection au monde de tableaux de Holbein, il renferme quelque 3 000 œuvres, du 15e s. à nos jours, réparties sur trois sites. Les peintures de la Renaissance (dont Holbein) et les maîtres des 19e-20e s. sont les points forts du musée, de Böcklin et Holder à Picasso, en passant par Monet, Cézanne, Matisse, Renoir, Corot, Füssli… Exceptionnel !

Autre hots spots pour les amateurs d’art, le musée Jean Tinguely, consacré aux sculptures mécaniques de ce génie suisse iconoclaste, vaut le détour,  tout comme la formidable Fondation Beyeler à Riehen (15 min du centre en bus). Mondialement connue, elle abrite, dans un bel édifice de Renzo Piano, quelque 200 œuvres majeures (Monet, Matisse, Van Gogh, Bacon…) issues de la collection Beyeler. Les expositions temporaires sont d’un excellent niveau.

Relooké récemment par le célèbre duo d’architectes bâlois Herzog et De Meuron, le musée des Cultures rassemble, de son côté, de riches collections d’ethnographie, dont un fond remarquable sur la culture balinaise.

Plus original, un passionnant musée du Papier (Papiermühle) a établi ses quartiers dans un  moulin à papier de 1453, niché au bord d’un canal à  Saint-Alban. L’expo fait découvrir l’histoire et les secrets de fabrication du papier, de l’écriture, de l’imprimerie et de la typographie. Autre lieu unique en son genre, le Puppenhausmuseum est le plus grand musée d’Europe consacré aux maisons de poupées et aux jouets. Un endroit singulier, à visiter en famille.

Des dizaines d’autres musées à travers la ville donnent rendez-vous aux amateurs d’histoire naturelle, de musique, d’art antique, d’art contemporain, de culture juive, voire d’histoire de la pharmacie ou d’art électronique… Plus d’infos sur http://www.museenbasel.ch/fr/

Architecture : un laboratoire des tendances contemporaines

Architecture : un laboratoire des tendances contemporaines
Tour Roche © Christian Bieri - Fotolia

Bâle ne s’endort pas sur les lauriers de son passé prestigieux. Située à la frontière entre trois pays, c’est une ville cosmopolite et ouverte sur la modernité qui, chaque année en juin, devient la capitale mondiale de l’art contemporain avec la foire Art Basel.

La modernité se retrouve aussi dans les rues de la ville, d’où est originaire le célèbre duo d’architectes Herzog et De Meuron. Ici, les balades urbaines ne se conjuguent pas seulement au passé. Bâle cultive avec élégance l’art du contraste, faisant cohabiter les vénérables demeures du 15e siècle et les audaces architecturales les plus contemporaines.

Frank Gehry, Renzo Piano, Richard Meier, Mario Botta, les bâlois Herzog & De Meuron et Diener & Diener, ainsi qu’une douzaine de lauréats du prix Pritzker, ont laissé leur empreinte sur la ville, notamment au Messe Basel, au Vitra Campus, à la Tour Roche et au Campus Novartis. Des itinéraires, conçus par l’office du tourisme, permettent de visiter ces édifices emblématiques du nouveau Bâle.

Les fans de cultures urbaines prendront, quant à eux, le chemin des sites du street art à Bâle, du côté du port, de la gare et de la Gerbergässlein. Autre lieu à conseiller aux trekkeurs urbains et aux amateurs d’ambiance post-industrielle : la zone portuaire et le Klybeckquai, avec les roulottes de Wagenplatz et les buvettes en bord de Rhin.  

Plus loin sur la rive du Rhin, au Coin des 3 frontières (Dreiländerecke), une sorte de fusée en aluminium signale le point de rencontre entre la Suisse, la France et l’Allemagne. Idéal pour une photo-souvenir.

L'art de vivre à Bâle, tout en douceur

L'art de vivre à Bâle, tout en douceur
Promenade le long du Rhin © Christian Bieri - Fotolia

Changement de tempo pour les Parisiens qui débarquent du TGV Lyria. Les Bâlois savent, à l’évidence, prendre le temps de vivre. De taille humaine, agréable et reposante, leur ville est ponctuée de nombreux espaces verts, de plusieurs zones piétonnes et de 168 fontaines d’eau potable. Ici, le vélo est roi et les traversiers du Rhin n’ont même pas de moteur. Reliés à un câble, les Fähri se déplacent en effet à la seule force du courant.

En été, les Bâlois aiment piquer une tête dans le Rhin (eh oui !), dont les rives prennent des airs de plage. Près du Johanniterbrücke et dans le quartier de la Breite, des pontons aménagés (badhysli) invitent à prendre des bains de soleil. Sur les rives du Petit Bâle, entre le Mittlere Brücke et les trois frontières, des buvettes permettent de se désaltérer et de se restaurer.

En soirée, les tavernes de la Rheingasse (Petit Bâle) et les bars de la Steinenvorstadt (Grand Bâle) accueillent les noctambules, qui refont le monde devant une bière locale ou un verre de vin. Les branchés grimpent au 31e étage de la Messeturm pour admirer Bâle de nuit depuis le très sélect Bar Rouge.

Enfin, pour savourer la douceur de vivre bâloise, on ne saurait trop vous conseiller une balade à Saint-Alban, notre coup de cœur. Proche du centre, c’est un quartier à l’atmosphère villageoise, où l’on entend plutôt le chant des oiseaux que les klaxons.

Saint-Alban possède un charme fou, avec ses vieilles et belles maisons, ses boutiques de créateurs, ses galeries et ses jardins secrets. En descendant vers le Rhin, on croise un canal sur les rives duquel, au Moyen Âge, se dressaient des moulins. L’un d’entre eux, toujours en activité, abrite aujourd’hui le musée du Papier.

Autour de Bâle : de l’antiquité romaine au design contemporain

Autour de Bâle : de l’antiquité romaine au design contemporain
Vitra Campus © kenmina - Fotolia

D’intéressantes excursions sont facilement réalisables dans un rayon de 15 km  au départ de Bâle, en bus, en train ou en bateau :

Le Vitra Campus à Weil am Rhein

Un must pour les amateurs de design et d’architecture. Située aux portes de la ville frontalière de Weil am Rhein (Allemagne), l’entreprise Vitra est mondialement connue pour ses collaborations avec les plus grands designers.

Son site de production abrite notamment le Vitra Design Museum, premier bâtiment construit par Frank Gehry en Europe, ainsi que la Vitra Haus où l’on peut visiter une passionnante expo permanente sur Vitra et le design. Également sur le site, une caserne de pompiers signée Zaha Hadid, un centre de conférences imaginé par Tadao Ando  et même des arrêts de bus conçus par Jasper Morisson !

Les ruines romaines d’Augst

Des ruines romaines en Suisse alémanique ? Pour en avoir le cœur net, direction le site d’Augusta Raurica, à 10 km de Bâle, qui est la plus ancienne colonie romaine sur les bords du Rhin (44 av. J.-C.). Une curiosité pour les amateurs d’archéologie.

Rheinfelden

Terminus des croisières sur le Rhin, Rheinfelden, fondée au 12s., est un village médiéval aux demeures d’époque ou baroques, disposées autour de la rue du Marché (Marktgasse). Petite particularité : cette artère est reliée par un pont à son homonyme allemande, qui se trouve juste de l’autre côté du Rhin.

Fiche pratique

Suisse 2016-17Retrouvez toutes les infos pratiques, les bons plans et les adresses dans le Routard Suisse en librairie.

Consulter notre guide en ligne Suisse

Suisse Tourisme

Bâle Tourisme

Comment y aller ?

TGV Lyria relie Paris (Gare-de-Lyon) à Bâle en 3 heures. Tarifs à partir de 29 € en 2e classe.

- Vols vers l’aéroport de Bâle-Mulhouse depuis de nombreuses villes françaises (Bordeaux, Montpellier, Nantes, Nice, Toulouse…) avec EasyJet.

Se déplacer

Bâle se visite facilement à pied ou à vélo. Excellent réseau de bus et de tram que l’on peut utiliser gratuitement si l’on réside dans l’un des hôtels de la ville. Demander le mobility ticket à la réception.

Carnet d’adresses

Bâle n’est pas une ville bon marché. Les petits budgets privilégieront les chambres d’hôtes, voire l’auberge de jeunesse située dans le ravissant quartier de Saint-Alban.

Au resto, compter au moins 20-25 francs pour un plat le soir à la carte. Bon à savoir : de nombreux établissements proposent d’intéressantes formules pour le déjeuner et les portions sont généralement copieuses.

Un bon plan pour faire des économies : la Basel Card, qui offre des réductions pour les musées, les activités culturelles, les transports…  

- Auberge de jeunesse : Saint-Alban Kirchrain 10. Au cœur de l’adorable quartier de Saint-Alban, au bord du canal, une AJ moderne et design avec des chambres doubles et dortoirs à la déco épurée. Le Rhin n’est pas loin, la vieille ville non plus et on a l’impression d’être à la campagne. Dortoir à partir 41 Fs (38 €) et double dès 132 Fs (123 €)

- Hotel Bildungszentrum 21 : Missionstrasse 21. À deux pas du Vieux Bâle et de Spalentor, un hôtel confortable et tranquille, installé dans une bâtisse du 19e s au cœur d’un parc verdoyant. Chambres à la déco simple, moderne et de bon goût. Doubles dès 135 Fs (125 €), réductions sur Internet.

- Teufelhof : Leonhardsgrabe 49. Un hôtel arty installé dans deux belles demeures anciennes du Vieux Bâle, mais aussi un bistrot, un resto gastronomique, une cave à vins, un bar, deux théâtres et, au sous-sol, les vestiges des remparts médiévaux de Bâle. Plus qu’un hôtel, un centre culturel et un lieu unique en son genre. Doubles à partir de 170 Fs (160 €).

- Buvettes du Rhin Rhyschänzli et Oetlinger : en aval du Mittlere Brücke, côté Petit Bâle, ces buvettes sont une bonne option pour casser la croûte et prendre un verre par beau temps. Compter 10 Fs (9,5 €).

- Tibits : Stänzlergasse 4. Un self-service végétarien et très world food avec un large choix de savoureux plats sucrés et salés, de soupes, de sandwiches, de jus de fruits... Déco moderne et cosy.  Idéal pour manger sainement à bon prix. Compter 4,20 Fs pour 100 g et environ 15-20 Fs (14-18 €) pour une assiette copieuse. Tibits est une filiale du resto végétarien Hiltl, une institution locale depuis 1898.

- Zur Harmonie : Petersgraben 71. Ce bistrot à l’ancienne est une bonne adresse pour manger des plats suisses classiques (röstis-saucisse, croûte au fromage) et des pâtes à des prix raisonnables. Plats à partir de 19 Fs (17 €), menus copieux le midi en semaine (19-22 Fs).

- Brasserie Fischerstube : Rheingasse 45. Une adresse très courue du Petit Bâle, où est brassée la bière locale Ueli. Ambiance chaleureuse et plats autour de 30 Fs (27 €).

- Café des Arts : Barfüsserplatz 6. Un grand bar de la populaire Barfüsserplatz où prendre un verre, avant de poursuivre la soirée sur la Steinenvorstadt.

- Bar Rouge : Messeplatz 10, au 31e étage de la Messeturm. Bar sélect dans un gratte-ciel, d’où l’on a une vue exceptionnelle de Bâle. Chic et branché.

- Läckerli Huus : Gerberstrasse 57. Boutique où acheter la fameuse spécialité de Bâle, les « Basler Läckerli », des petits biscuits à base de miel, noisettes et amandes.

Visites guidées

 Bâle Tourisme propose tous les jours des visites guidées thématiques de Bâle (histoire, architecture, …) pour découvrir l`histoire et l'actualité de la ville.  E-mail : info@basel.com

Parmi les guides, Monique Chevalley, membre de l’Association suisse des guides-interprètes du patrimoine, propose des visites en français.

Équipez-vous pour votre voyage

Consultez la boutique du voyageur pour bien préparer vos vacances, vos week-ends, vos séjours : Tous les Guides du Routard, les produits santé & hygiène pour le voyage, le matériel Rando & Trek, les bagages et sacs à dos, Équipement & Vêtements voyage, Accessoires de voyage, mais aussi les produits Insolite & idées cadeaux pour voyageurs...

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Suisse Les articles à lire

Services voyage