Escapade à Liège

Escapade à Liège
Liège depuis le Belvédère de la citadelle © Maison du tourisme du Pays de Liège

À 2 h 15 de Paris avec le Thalys, Liège n'a pas volé son surnom de "Cité ardente". Située en Wallonie, cette ville de 200 000 habitants, parfaite pour un city break, condense en son centre quelques trésors architecturaux et des musées remarquables. Le charme de ses vieux quartiers et de ses coteaux ajoute au plaisir de la découverte de cette grande cité belge. Mais Liège est aussi l’une des villes les plus chaleureuses et accueillantes d’Europe. Une ambiance festive à goûter un soir de week-end dans l’un des bars du « Carré ».

Un centre historique très vivant

Un centre historique très vivant
Collégiale Saint-Barthélemy © Maison du tourisme du Pays de Liège

Un peu de géographie, tout d'abord : traversée par la Meuse, située entre les plaines du Brabant et les montagnes des Ardennes, Liège est la capitale économique de la Wallonie. Maastricht (Pays-Bas) ou Aix-la-Chapelle (Allemagne) se trouvent à proximité, ce qui  fait de Liège une  bonne base pour sillonner ce bout d’Europe particulièrement composite.

Du côté de l'histoire, Liège est également plutôt gâtée : il suffit d'arpenter les rues anciennes où voisinent 400 bâtiments classés, pour découvrir un passé plus que millénaire. Marquée par son héritage épiscopal, Liège est riche en églises : collégiale Saint-Barthélemy (11e-12e siècles ; façade peinte, fonds baptismaux romans exceptionnels, mobilier baroque), cathédrale Saint-Paul (13e-15e siècles ; avec cloître), collégiale Sainte-Croix (12e-19e siècles), basilique Saint-Martin (15e-16e siècle), église Saint-Jacques (16e siècle ; nef avec 150 clés de voûte), collégiale Saint-Jean-l'évangéliste (18e siècle)…

Les plus anciennes représentent tout ce qui reste de la période médiévale, car les troupes du Bourguignon Charles le Téméraire ont détruit la ville en 1468 en raison de son esprit d’indépendance acharné. Le centre de Liège conserve des témoignages de sa reconstruction durant la Renaissance, notamment le Palais des princes-évêques (16e-19e siècles). Une des cours de ce siège d’institutions est ouverte au public.

Les rues et passages donnent à voir nombre de maisons étroites en briques typiques de la Belgique et des Pays-Bas, ainsi que des monuments de diverses périodes : Hôtel de Ville de Liège La Violette (18e siècle), Opéra royal de Wallonie (19e siècle ; surmonté d’une annexe du 21e), Cité Miroir (bains-thermes du 20e transformés en centre culturel)…

Parmi les quartiers les plus animés de Liège figure le Carré, un périmètre piétonnier où l’on apprécie de prendre un verre dans l’un de ses bars, notamment le soir. Il ne faut pas manquer non plus la place du Marché, la plus ancienne de la ville, ornée de deux fontaines… Non loin, au 24 de la rue Léopold, se trouve la maison natale de Georges Simenon, romancier père du commissaire Maigret.

Bon à savoir : les rues et trottoirs du centre de Liège sont pavés. Il vous faut donc prévoir de bonnes chaussures !

Liège moderne

Liège moderne
Gare de Guillemins © Maison du tourisme du Pays de Liège

Liège possède un riche patrimoine historique, mais elle ne s’endort pas pour autant. Les amateurs d’architecture contemporaine en prendront plein la vue dès leur arrivée en Thalys à la gare de Guillemins. Entièrement reconçue par Santiago Calatrava, elle est surmontée d’une imposante voûte de verre et d’acier qui a une sacrée allure. Notez que dans cette gare se trouve un grand espace dédié à des expositions temporaires (« De Salvador à Dalí », jusqu’au 31 août 2016).

En face s’élève la Tour Paradis (118 m ; bureaux du Service public fédéral Finances) de Jaspers & Eyers et Greisch, au pied de laquelle s’écoule la Meuse, fleuve qu’enjambe l’élégante passerelle La Belle Liégeoise (Greisch).

Elle donne accès au parc où se situe le nouveau musée La Boverie dans un bâtiment 1900 réaménagé et agrandi par Rudy Ricciotti et le cabinet p.HD, puis à la Médiacité, un centre commercial, audiovisuel et de loisirs conçu par Ron Arad.

Lire également notre article sur La Boverie

Une belle collection de musées

Une belle collection de musées
Grand Curtius © Maison du tourisme du Pays de Liège

On peut passer un week-end entier à visiter les musées de Liège. Parmi ceux-ci, on apprécie La Boverie, qui rassemble de riches collections de tableaux. La sculpture contemporaine possède quant à elle son domaine au musée en plein air du Sart Tilman, qui compte une grande centaine de pièces (château de Colonster).

Installé dans des maisons anciennes, le Grand Curtius est un labyrinthe dans lequel on aime se perdre. Il recèle de précieuses collections d’archéologie, d’arts décoratifs, d’armes, de verres, d’art religieux et d’art mosan.

Enfin, deux lieux permettent d’approfondir ses connaissances sur la ville et sa région : l’Archéoforum de Liège et le musée de la Vie wallonne. De son côté, l’Aquarium-Muséum abrite 46 bassins accueillant près de 2 500 poissons du monde entier.

Coteaux champêtres et Outremeuse

Coteaux champêtres et Outremeuse
Montée à la montagne de Bueren © Maison du tourisme du Pays de Liège

Autre attrait majeur de Liège, les coteaux s’élèvent quasiment à la verticale depuis le cœur historique.

La Montagne de Bueren est un impressionnant escalier de 374 marches qui permet de grimper jusqu’à un belvédère situé sur le site de la Citadelle dont il ne reste que des vestiges. C’est aussi un point de départ pour des balades dans un environnement verdoyant et de petites rues d’allure villageoise.

Si vous êtes intéressé par l’architecture militaire, notez que des forts construits à la fin du 19e siècle autour de Liège sont à visiter. Grâce à eux, les troupes belges ont pu résister à l’avancée allemande en 1914, suffisamment longtemps pour permettre aux Français d’améliorer leur défense.

C’est pour cette raison que le café viennois a été renommé café liégeois à Paris – tout ce qui rappelait les pays germains était alors effacé. Du coup, sous forme de boisson chaude ou de dessert froid, il est devenu une spécialité de la ville !

Autres bonnes choses à manger ou à boire ici, entre autres : gaufres, boulets (mini-boulettes de bœuf et porc au sirop de Liège), fromages, bières et peket, nom wallon du genièvre…

Enfin, pour découvrir la Liège populaire, franchissez le pont des Arches pour vous rendre en Outremeuse, un quartier populaire et frondeur, où vécut Georges Simenon. Icône des lieux, la marionnette Tchantchès symbolise le goût des Liégeois, toujours bien affirmé, pour la liberté.

Fiche pratique

Consulter notre guide en ligne Belgique

Office belge du tourisme Wallonie-Bruxelles

Liège Tourisme 

Musées de Liège 

Liège Beer Lovers’ City 

Comment y aller ?

- Train. Gare des Guillemins : liaisons avec Bruxelles, Paris par le Thalys. Autres liaisons : Namur, Charleroi, Mons, Tournai, Lille.

- Route. Nombreuses voies venant de France (Nord, Ardennes, Lorraine), Bruxelles, Maastricht (Pays-Bas), Allemagne (Aix-la-Chapelle), Luxembourg…

Où dormir ?

- AJ Georges Simenon : rue Georges Simenon, 2. Une belle AJ accolée au cloître des Récollets. Chambres de 2 à 6 personnes. Nuitées à partir de 18 €.

- Hôtel Amosa : rue Saint-Denis, 4-6. Impeccablement situé, en plein centre. Un hôtel moderne à l’accueil irréprochable. Doubles 85-120 €.

Trouvez votre hôtel à Liège

Où manger ?

- La Frite : rue de la Cité. Pour les petits budgets, de bonnes frites, des boulets, des burgers. Compter moins de 10 €.

- Taverne Tchantchès et Nanesse : rue Grande-Bêche, 35. Dans une pittoresque maison du 16e s., une cuisine liégeoise typique et copieuse. Compter 25-30 €.

Où boire un verre ?

Abondance de bars dans le Carré, un périmètre trépidant où les décibels se répondent d’un trottoir à l’autre dans une chaude ambiance. Ce serait même la zone où coule le plus de bière au mètre carré..

- Maison du Peket : rue du Stalon, 1-3. Dans une ambiance chaleureuse, ce bar du Carré vous propose notamment diverses variantes de peket (genièvre). Vous avez le choix entre une trentaine de parfums fruités différents. Il est bon de se souvenir que cet alcool doit se boire avec modération...

- Brasserie C : impasse des Ursulines. On dirait une auberge de village. Mais on est à deux minutes du centre de Liège ! Installée dans d’anciens bâtiments monastiques au pied de la montagne de Bueren, cette brasserie sert ses propres bières en salle ou sur l’une de ses deux terrasses, breuvages qui s’accompagnent de plateaux de fromage ou de charcuterie, ou encore de boulets. Visite de la brasserie au sous-sol sur réservation.

Texte : Michel Doussot

Mise en ligne :

Belgique Les articles à lire

Services voyage