Trois jours à New York

Trois jours à New York
Julienne Schaer / NYC & Company

Voir l’essentiel de New York en trois jours ? C’est possible, à condition de faire preuve d’endurance. Il faudra vous limiter à Manhattan, où il y a fort à faire. Accessible en 7-8 h de vol, New York offre la garantie du dépaysement et du grand frisson. Voici une sélection des incontournables de Big Apple. Conseil d’ami : restez un peu plus longtemps, c’est encore mieux. Car on devient très vite accro à la ville qui ne dort jamais.

1er jour : le sud de Manhattan

Pourquoi ne pas débuter par là où tout a commencé pour des millions d’Américains ? Ellis Island, qui fut le point d’entrée de plus de 12 millions d’immigrants aux USA, entre 1892 et 1924. Accès en prenant le ferry depuis Battery Park, au sud de Manhattan. Le musée d’Ellis Island retrace l'histoire de l'immigration américaine à travers objets et témoignages de migrants. Une visite incontournable (et émouvante) pour découvrir ce pan important de l'histoire des États-Unis.

Ensuite, cap sur la Statue de la Liberté. Œuvre du sculpteur Bartholdi, Miss Liberty fut inaugurée en 1886 et célèbre l'Indépendance américaine. Depuis la promenade, très belle vue sur Manhattan. Pour pénétrer à l’intérieur de la statue, il est conseillé de réserver son pass au moins 3 semaines à l’avance (statuecruise.com). Autre conseil : allez-y tôt le matin pour visiter les deux îles.

De retour à Manhattan, visitez le sud de l’île avec un autre pan du rêve américain : Wall Street, au cœur de la ruche du Financial District. À deux pas de là, s’élèvent le nouveau World Trade Center et le 9/11 Memorial (accès réglementé). Vue extraordinaire sur New York depuis le One World Observatory.

Continuez vers le pont de Brooklyn et traversez-le à pied pour avoir l’une des plus belles vues de la skyline new-yorkaise. En soirée, une virée à Times Square, illuminé par les néons, s’impose pour finir la journée en beauté. Vous aurez l’impression d’avoir vécu 24 heures dans un film.

2e jour : le Museum Mile et Midtown

Prêt pour une journée au musée ? Vu l’offre new-yorkaise, il faut faire des choix. Parmi les plus grands musées de la ville (et du monde) : le Metropolitan Museum of Art, qui pourrait justifier à lui tout seul un voyage à New York.

Ce musée abrite la plus riche collection d'art américain au monde, d'art de l'Égypte ancienne (en-dehors de l'Égypte), l'un des plus importants regroupements de peintures et sculptures européennes – dont les impressionnistes –, sans oublier les arts décoratifs des cinq continents. Autre joyau dans les environs : la Frick Collection, époustouflante demeure de collectionneur (Fragonard, Vermeer, Titien, Gainsborough…).

Vous êtes plutôt art contemporain : cap sur le MoMA, qui abrite la plus grande collection d’art moderne et contemporain du monde. Autre incontournable : le Guggenheim Museum, non loin du Met, pour son bâtiment unique signé Frank Lloyd Wright et ses excellentes expos temporaires.

Après les musées, aérez-vous avec une courte balade à Central Park, le poumon vert de Manhattan, situé entre les très chics Upper East Side et Upper West Side.

Terminez la journée par un peu de shopping dans Midtown où s’élèvent parmi les plus beaux gratte-ciel de la ville, comme le Chrysler Building ou l’Empire State Building. Spectacle incroyable depuis le 86e étage, de jour comme de nuit (résa à l’avance conseillée).

3e jour : itinéraire au fil des quartiers

Après les musts du New York touristique, prenez-vous pour un New-Yorkais en prenant le pouls des quartiers sympas de Manhattan. Juste au nord du Financial District, commencez par SoHo, avec ses cast-iron buildings, ses restos, bars et boutiques de mode. En remontant vers Midtown, voici Greenwich Village et Chelsea, ravissants quartiers bobos et branchés, sympas de jour comme de nuit.

De l’autre côté de Broadway, qui divise Manhattan en deux du sud au nord, l’ambiance est moins embourgeoisée dans l’East Village, et le Lower East Side, qui est actuellement très couru pour sa vie nocturne, notamment dans sa partie ouest, sur Ludlow et Rivington St. Les restaurants et les bars sont très nombreux, ce qui donne au quartier un aspect bohème et créatif.

Dans le même genre, à Brooklyn : juste en face, de l’autre côté de l’East River, Williamsburg est le coin qui bouge avec galeries, bars et restos du côté de Bedford Avenue. Et oui, ça pulse aussi en-dehors de Manhattan…

Fiche pratique

Pour préparer votre voyage, consultez notre guide en ligne New York

Site officiel du tourisme à New York

Comment y aller ?

Nombreux vols directs quotidiens depuis Paris CDG vers New York JFK ou Newark. Prix variables, environ 500 € en promo. Vols avec Open Skies depuis Paris-Orly et Delta depuis Nice.
Réservez votre billet d'avion vers New York.

Trouver votre hôtel à New York

-  Un resto : Tribeca Grill. Dans le quartier de Tribeca (tiens donc !), le resto de Robert de Niro ne désemplit pas. Classe, chaleureux et très bonne cuisine italo-américaine, comme il se doit..

-  Un deli : Carnegie Deli. Filmé par Woody Allen dans Broadway Danny Rose et toujours bondé pour ses sandwiches très roboratifs.

-  Une pizzeria : Arturo’s Pizzeria. Une institution du Village. Bonnes pizzas et jazz live le soir (week-end).

-  Un bar : Schiller’s Un pilier du Lower East Side. Bons brunchs servis tous les jours.

-  Une cave de jazz : Village Vanguard. L’un des temples du jazz new-yorkais, située dans le Village, avec le Blue Note.

-  Où sortir : Cielo. LA boîte house de New York, dans West Village, avec d’excellents DJs. Cover assez chère le week-end.

Pour les fauchés : il y a plein de restos où manger sur le pouce à Manhattan, pour amateurs de cheesesteaks, de pastrami, de bouffe asiatique ou de pizza sans oublier… les hamburgers. Et, pour les plus courageux, les hot-dogs vendus dans la rue !

Commencez votre voyage en musique, écoutez notre playlist Routard New York.

Playlist Routard New York

Texte : Routard.com

Mise en ligne :

États-Unis Les articles à lire

Services voyage