L'avion tranquille

L'avion tranquille

Bruits bizarres, sensations étranges, trous d’air, turbulences, secousses : un passager sur quatre est angoissé à l'idée de prendre l'avion. Chacun y va de sa petite peur, et même les plus habitués peuvent être stressés. Les applaudissements, souvent entendus à l’atterrissage, expriment d’ailleurs un soulagement saluant la fin du vol. Et pourtant, il n’y a vraiment pas de quoi paniquer car l’avion reste le moyen de transport le plus sûr, statistiques à l’appui. Malgré un trafic aérien multiplié par 10 en 40 ans, on compte aujourd'hui 2 fois moins de morts. La probabilité pour chaque passager de mourir au cours d'un voyage en avion est passée d'un sur 138 000 en 1970 à un sur 3 675 000.

La sécurité est extrêmement importante pour les constructeurs et pour les compagnies. Les avions sont donc contrôlés régulièrement. Les conditions de vol reposent toujours sur les meilleures garanties. Le choix de la route est déterminé d'après la météo et le trafic. Chaque appareil est ensuite suivi en permanence par les zones de contrôle survolées qui réagiront à la moindre anomalie.

La santé du personnel navigant, du pilote et du co-pilote est irréprochable. Ils subissent en effet des contrôles en vol, des séances de simulation, et un contrôle médical annuel. De plus, chaque geste du pilote est vérifié par un autre membre de l’équipage. Les hôtesses et les stewards, quant à eux, reçoivent tous une formation de secourisme.

Ce qu'il faut faire avant le départ
Le cas où l'avion est déconseillé
Pendant le vol
Liens utiles

Crédit photo: Photos.com
Page suivante

Les articles à lire