Envoyer à un ami

© Céline PotardPour certaines destinations (Canada…), on vous demandera de fournir un certificat bancaire de revenus. Le pays d'accueil s'assure ainsi que vous ne finirez pas sous les ponts, mais cela ne veut pas dire que vous avez besoin de revenus élevés pour vivre. Dans d'autres pays, comme aux États-Unis, on vous demandera d'assurer des cours de langue en échange d'une petite rétribution et d'un toit fourni par l'université.
Enfin, comme vous réglez les droits universitaires dans votre pays d'origine, vous n'avez rien à payer sur place. Très avantageux lorsque vous allez dans une université privée ou payante, comme aux Etats-Unis.
Le coût de la vie, à quelques exceptions près, ne varie que peu d'un pays à l'autre. Cependant, si l'Espagne et le Portugal restent très abordables, le Danemark, par exemple, l'est moins.

En général, les universités disposent de chambres libres en cité U. Attention à vous y prendre très en avance (plus de 6 mois), les places étant en nombre limité. Méfiance également sur ce que " cité U " veut dire, les exigences et coûts qui vont de pair. Rien à voir entre une cité U française, une américaine et celle d'une université privée catholique !
La meilleure solution, très sympathique, est sans doute celle de la colocation. Vous partagez les frais et vous vous retrouvez soit avec d'autres étrangers, soit avec des autochtones, au contact desquels vous améliorez votre maîtrise de langue. Pour votre recherche, vous pouvez vous adresser à votre université d'accueil. Elle dispose certainement d'un service du logement et vous fournira une liste d'appartements cherchant des colocataires.

Pour les universités en langue anglaise, on vous demandera de posséder un certificat comme le TOEFL (Test Of English as a Foreign Langage), valable 2 ans… Pensez-y lorsque vous choisissez votre destination.

© Céline PotardSocrates (prononcer " Socratèsse ") appelé depuis 2007 le Programme d’Education et de Formation 2007-2013 : c'est le programme européen concernant l'éducation. Il concerne tous les pays de l'UE, les candidats à l'élargissement et quelques autres en et hors Europe (Canada et USA, notamment) : en tout, une trentaine de pays. Ce programme se subdivise en quantité de sous-programmes, adressés à des publics bien différents.
Erasmus, le plus connu d'entre eux, concerne les étudiants de l'enseignement supérieur. Depuis son lancement en 1987, ce programme a bénéficié à près de deux millions d'étudiants en Europe ! Mais il en existe de nombreux autres, tels que Comenius (concernant l'enseignement scolaire), Gruntvig (pour les adultes qui souhaitent acquérir de nouvelles connaissances) ou Lingua (projets et nouvelles technologies au service de l'enseignement des langues)…
L'Allemagne, la France, la Grande-Bretagne et l'Espagne, suivie de l'Italie, sont les pays les plus dynamiques pour ce type d'échanges (source : Commission européenne, 2000).
Comenius : programme d'échange entre écoles, il a pour but l'amélioration de la qualité de l'enseignement primaire et secondaire et la mobilité de ses acteurs, élèves ou professeurs, au sein de l'Europe. Accessible aux collégiens et lycéens qui ont au moins 14 ans, il propose un séjour de 3 à 10 mois dans un établissement scolaire et un logement au sein d'une famille d'accueil.
Leonardo da Vinci : ce programme concerne le domaine de la formation professionnelle, qu'elle soit initiale ou continue. Il s'adresse aussi bien aux jeunes qui n'ont pas encore tâté de la vie professionnelle qu'à ceux qui cherchent à élargir leurs débouchés en se formant aux nouvelles technologies… Leonardo subventionne les projets ayant pour but le développement des méthodes d'enseignement des langues.
Grundtvig : destiné aux adultes qui désirent reprendre leurs études, ce programme permet d’obtenir de nouveaux diplômes et de se valoriser sur le marché du travail, ou tout simplement de profiter d’une expérience personnelle enrichissante.

Pour tout renseignement complémentaire sur les départs en Europe, consultez le site de l'Union européenne.
Le site de l’Education nationale fournit à la fois une liste des établissements français homologués à l’étranger (le plus souvent privés !), mais propose également différents programmes destinés aux lycéens, aux étudiants et aux apprentis. Plein d’astuces pour trouver un correspondant, un job d’été, réaliser des échanges, faire un stage à l’étranger etc.
De nombreux conseils sont également proposés par le site du ministère des Affaires étrangères
Renseignez-vous auprès de votre université ou établissement d'enseignement supérieur.
Pour les départs hors échanges d'étudiants, consultez le site de l'UNSE (Tél. : 01-48-76-65-12).


Accueil