Agenda culturel, fêtes et festivals

Carnaval de Fort-de-France

La plus grande manifestation populaire de la Martinique (et de tout l'arc antillais), et la première de l’année, à ne pas manquer.
Introduit sur l’île au XVIIe siècle par les colons européens, le carnaval leur est en premier lieu réservé. Il sert ensuite d'exutoire aux esclaves profitant du bal masqué pour se moquer de leur maître et revendiquer leurs droits... Il faudra attendre l’abolition de l’esclavage, en 1848, pour voir des défilés de rues et des masques nouveaux s’avancer sur des rythmes n’ayant plus rien à voir.
Les défilés actuels (vidés, comme on les appelle ici) ont gardé ce sens de l’irrespect qui en fait tout le sel, au point d’inquiéter parfois les forces de l’ordre, quand l’humeur de la foule se fait houleuse...

Élu le samedi dans la liesse, Vaval, le roi du carnaval, sera brûlé le mercredi suivant dans le deuil. Entre-temps auront déferlé des nuées de chars, de squelettes et de danseuses pailletées. En V.O., de « guiablesses endeuillées et de bwadjak pétaradant ». Les tambouyés battent la mesure, les cuivres attaquent. À Fort-de-France en particulier, ne manquez pas les mariages burlesques où hommes et femmes jouent les travestis. Pas triste non plus, le vidésnocturne en pyjama (pensez à apporter le vôtre : là aussi, l’important, c’est de participer, mais ne vous faites pas trop d’illusions quand même...).

Mais les festivités commencent dès le dimanche de l’Épiphanie. Pendant près de 2 mois, elles vont monter en puissance, d’abord réservées aux week-ends pendant lesquels sont organisés des concours de danses, de costumes, des élections de reines, pour culminer au cours d’un long week-end festif autour du Mardi gras.
Moins fameux qu’à Trinidad, plus musclé qu’en Guadeloupe, le carnaval de Fort-de-France brasse rires, musiques et couleurs pendant 5 jours. Tout autour de la Savane (la place principale), la ville est en fête, on se retrouve sur le malecón (la « jetée ») et sur l’herbe pour déguster poulet, acras, poisson grillé.

Voici les temps forts du carnaval de Martinique :
- Samedi : sortie de Vaval, représenté par un bwa-bwa, un mannequin de 3 à 4 m de haut, fait de paille, papier et tissu. Ce mannequin est placé comme il se doit en tête du défilé. À Fort-de-France, grande parade des reines nouvellement élues.
- Dimanche : parades et défilés traditionnels (importants à Fort-de-France) avec les habituels chars fleuris.
- Lundi gras : rassemblement des cortèges de toutes les villes du sud de l’île, pour la Grande Parade du Sud. Se renseigner sur place, c’est dans une ville différente chaque année. À partir de 14h. Un conseil : ne pas chercher à stationner en centre-ville. Vous assisterez à l’une des manifestations les plus colorées de l’île, avec toutes les reines, les vieilles guimbardes rafistolées et taguées, les chars décorés suivant le thème du jour ! Défilé durant près de 3h. Gare aux embouteillages de fin de carnaval !
- Mardi gras : défilés des mass à kon’n, ou diables rouges (des personnages à la couleur dominante facile à deviner, portant miroirs et cornes !). Dans quasiment toutes les communes importantes. Pour savourer l’animation locale.
- Mercredi des Cendres : tout le monde est habillé en noir et blanc. Sa Majesté Vaval est mort, brûlé, chacun de ses sujets a revêtu les couleurs du deuil. Derniers excès avant les 40 jours de pénitence... Le carême débute en effet non pas le mercredi des Cendres, mais le lendemain.

Quand : du 11 au 14 February 2018
Site internet : Office de tourisme de Fort-de-France
Fiche destination : Martinique

Agenda Martinique

Services voyage



Martinique Les articles à lire