Activités Venise

Le Carnaval de Venise

Le Carnaval commence traditionnellement 12 jours avant le Mardi gras (février).
Cette fête vient des cultes païens romains et fut récupérée par le christianisme. Cette fête vient des cultes païens romains et fut récupérée par le christianisme. D’ailleurs, son étymologie est latine : carnis levare, qui signifie « ôter, retirer la viande », annonçant les 40 jours de jeûne avant Pâques. D’où le mot carême.
Durant le Carnaval, les codes sont inversés. On vit une période de libération vis-à-vis des autorités religieuses et royales.

Au temps de sa gloire au XVIIIe siècle, avant de disparaître provisoirement avec la chute de la République, le Carnaval s'étalait sur 6 mois, du 1er dimanche d'octobre au Carême. Pendant toute sa durée, tous les Vénitiens, quelle que soit leur condition sociale, se déplaçaient revêtus d'un tabarro (sorte de longue cape) et le visage masqué par la bauta (masque blanc pourvu d'un voile noir surmonté d'un petit tricorne).

Tout devenait permis, chacun étant l’égal de son voisin. Le petit marchand pouvait s’introduire dans la conversation des aristocrates, et vice- versa. Il n’y avait plus d’autorité, plus de soumission.

Mais l’occupation française de Venise par les troupes de Bonaparte en 1797 (l'année de tous les malheurs pour la ville), marqua la fin des festivités. Le dernier carnaval sombra dans la débauche et les dépenses fastueuses.

Plus d'infos sur le carnaval de Venise

Réserver votre billet pour assister au carnaval de Venise

Le renouveau

À la fin des années 1970, il fut soudainement remis à l'honneur. Les premières éditions ont renoué avec la spontanéité et la magie de l'époque. Le succès fut immédiat. Mais très vite, la fête est devenue aussi un enjeu économique. Le Carnaval y a perdu de son caractère et de son éclat, mais il s'affiche comme l'un des plus populaires au monde (avec celui de Rio de Janeiro).

Plus d'infos sur le carnaval de Venise :

Événements musicaux et théâtraux

Venise possède une activité culturelle foisonnante, et un séjour dans la ville de Vivaldi peut être l’occasion d’assister à un concert.
Pour connaître le programme, vous trouverez dans les hôtels (de plus de 3 étoiles) le fascicule gratuit Un Ospite di Venezia, très bien fait. On peut aussi se procurer auprès de l'office de tourisme et des hôtels le trimestriel Eventi e Manifestazioni, un guide très complet mais payant.

La musique classique

La musique classique occupe à Venise une place de choix. On a d'ailleurs l'habitude de dire qu'elle est ici chez elle.

Au XVIIIe siècle, il y avait quatre conservatoires annexés aux grands hospices de Venise, ayant chacun sa spécialité. En dehors des salles publiques, la rue constituait une scène immense où s'installaient de nombreux orchestres improvisés.
À Venise aujourd'hui, il y a presque tous les soirs un concert de musique classique dans les théâtres, dans les églises (San Vidal notamment), les Frari (belle acoustique, mais pas de concerts réguliers) ou encore dans les scuole ou à l’Ateneo. On peut y entendre de l’opéra, de la musique symphonique, de la musique de chambre (en particulier Vivaldi), du chant et même du jazz ou des comédies musicales.

Si on passe en général un moment plaisant, la qualité des prestations est évidemment variable, surtout dans les églises, allant des élèves de conservatoire arrondissant leurs fins de mois aux véritables professionnels. Essayez de vous renseigner avant, tout en comparant les tarifs.

Voici quelques salles de concerts que nous recommandons plus particulièrement :

  • Teatro la Fenice
  • Interpreti Veneziani
  • Musica a palazzo
  • Palazzetto Bru Zane

Le théâtre

On comptait, au XVIIIe siècle, sept salles spacieuses et fréquentées, quand Paris n’en possédait que trois. Quatre de ces théâtres étaient consacrés à l’opéra, les trois autres à la comédie. Mais il fallait encore ajouter les salles privées et les théâtres ambulants.

Venise a connu tout d’abord le triomphe de la commedia dell’arte jusqu’au XVIIIe siècle. Elle était créée à partir d’un canevas sommaire. Les interprètes recevaient de brèves instructions sur leur rôle, puis improvisaient. Les acteurs, le visage masqué, étaient à la fois mimes, acrobates, danseurs, musiciens, poètes et comédiens. Le peuple vénitien fuyait la tragédie et pouvait ainsi satisfaire son penchant naturel pour la drôlerie.

Mais le genre s’essouffla. Les personnages devinrent trop artificiels, les situations usées et les acteurs médiocres. C’est alors qu’est apparu Goldoni, qui a momentanément réconcilié les Vénitiens avec le théâtre écrit.

Services voyage



Forum Venise

Voir tous les messages
Activités et visites

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Activités et visites Venise

Vos discussions préférées du forum Activités et visites Venise

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Venise

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Venise

Agenda Venise

Venise Les articles à lire