Transports et déplacements Sri Lanka

Quelques conseils sur les transports

- En gros, le trajet qui relie Colombo à la côte sud peut se faire soit en train (lent mais intéressant), soit en bus puisque les distances d'un centre d'intérêt à un autre sont assez courtes et que la route est correcte. C’est la portion de bitume la plus embouteillée du pays, sauf entre minuit et 5h du matin. Si vous devez prendre un vol international, prévoyez toujours une confortable marge de sécurité.
La récente autoroute Southern Expressway, qui relie le sud de Colombo à Matara en passant par Galle, permet de gagner beaucoup de temps.

- Entre Colombo et Kandy, il faut grimper dans le train pour vivre une expérience unique à travers de merveilleux paysages. De même, pour aller vers Nanu Oya (la gare proche de Nuwara Eliya), Haputale et Ella.

- À partir de Kandy et vers le Triangle culturel, louer une voiture avec chauffeur permet de visiter la majorité des sites sans perdre trop de temps. Dans cette région, les correspondances en train sont compliquées et le bus, s’il relie les sites entre eux, nécessite d’avoir du temps devant soi.

- Une nouvelle liaison ferroviaire devrait être ouverte prochainement en direction de Trincomalee, ainsi que vers le nord.

Le bus

Si vous le pouvez, évitez de prendre le bus pour de longs trajets. Limitez-le plutôt à un moyen de transport d'appoint.
Certes ça se passe souvent bien, mais la conduite des bus est assez rock'n'roll, et l'état des engins plus ou moins aléatoire.
Pour les longs trajets, préférer le train ou la voiture avec chauffeur. Car les chauffeurs d'autocas se lancent dans un véritable slalom de compétition.

Ces avertissements faits, le réseau couvre l’ensemble du territoire.

Il existe deux grandes familles de bus : ceux de la compagnie gouvernementale (CTB ou SLTB) et ceux des compagnies privées, innombrables.

- Chaque ville possède une ou plusieurs gares routières. Les horaires de bus y sont très rarement affichés. Vous pouvez vous renseigner auprès du bureau du chef de station. Sinon, demandez à n’importe quel contrôleur de bus : serviables, ils vous indiqueront la zone de la gare routière d’où partent les bus pour votre destination.

- On paie directement dans le bus. Comparez le prix demandé avec celui acquitté par votre voisin, mais généralement les contrôleurs sont honnêtes et délivrent un ticket. Les tarifs sri lankais étant encore parmi les plus bas du monde.

- Ne soyez pas surpris, si vous êtes plusieurs, que l’on vous refuse l’accès avec des sacs à dos ou des bagages volumineux. À signaler d’ailleurs que les bus ne possèdent ni soute ni galerie, le sac voyage donc sous le siège ou sur les genoux. Si on utilise un siège pour son sac, le contrôleur demandera parfois d’acquitter le prix d’un passager.

- Les bus Intercity reliant les principales villes sont sans arrêt ou presque. Ils sont donc plus rapides et presque confortables car ce sont les seuls où le nombre de passagers correspond presque à celui des sièges... Certains bénéficient même de la climatisation. Sur de longs trajets, préférez ceux-là car leurs concurrents traînassent en stoppant un peu partout et les passagers s’y entassent à l’infini.

- Attention aux places réservées aux moines : ce sont les deux premières juste derrière le chauffeur.

Les bus gouvernementaux (CTB ou SLTB)

Il s'agit de bus rouges. Dans les grandes villes, il existe - parfois - une gare routière séparée de celle des bus privés. Les bus gouvernementaux desservent indifféremment villes principales et petits patelins.

Les compagnies privées

Il en existe une quantité incroyable, souvent réunies sur un même espace, jamais très loin des bus gouvernementaux. Pas de destinations indiquées, pas vraiment d’horaires, parfois la pagaille. À la porte de chaque bus, le contrôleur débite les destinations qu’il relie. On s’y retrouve en demandant son chemin. Très nombreuses liaisons dans toutes les directions.

Le train

Le réseau de voies ferrées couvre environ 1 500 km, et les lignes continuent à être rénovées et prolongées.

Le train est un excellent moyen de transport pour l'ambiance qui règne dans ses wagons, pour la beauté des paysages traversés et pour la sécurité qu'il apporte, comparé au bus. Alors bien sûr, c'est long. Les wagons ne sont pas toujours très nets (quoique les nouveaux trains bleus, plus récents, s’en sortent mieux que les vieux rouges !), et les trains sont rarement à l'heure, mais sur certains trajets il n'y a pas mieux pour découvrir le pays.

Il y a trois classes dans tous les trains, dont certains dotés d'une 1re classe dite panoramique. La 3e classe est équipée de banquettes en bois ou skaï, et la 2e classe de banquettes en skaï ou tissu, mais il est fort possible que vous ne puissiez pas vous asseoir.
Certains trains sont tellement surchargés qu’il est préférable de voyager sur le marchepied où là, au moins, on a de l’air. Même les toilettes sont souvent transformées en salon.

Attention : même si les Sri Lankais ont l’habitude de s’asseoir aux portes ouvertes ou de passer la tête par les fenêtres pour prendre l’air, éviter de faire de même : on ne sait jamais quel obstacle peut se présenter.

Les prix sont très bas.

Évitez les omnibus, d’une lenteur désespérante, au profit des Express et des Intercity, et conservez bien votre billet, contrôlé dans le train et exigé à la sortie de la gare d'arrivée.

- Les places sont ouvertes à la réservation dans les gares 45 j. maximum avant la date du trajet. Ne tardez pas, sur les lignes phares (Colombo-Kandy et Colombo-Badulla), les places assises sont prises d’assaut en pleine saison. Aucune réservation par Internet pour les trains publics.

- Les trains de nuit, rares, proposent très peu de couchettes.

- Des wagons spéciaux de 1re classe sont ajoutés à certains trains. Ils sont gérés par deux opérateurs privés. Les collations sont incluses dans les trajets réservés. Les réservations se font par Internet, cette fois-ci.

La location de voiture

Si vous n'avez que 1 semaine ou 10 jours pour boucler le tour de l'île et que vous n'êtes pas trop fauché, c'est de loin la meilleure solution. Si vous êtes plusieurs, c'est tout à fait envisageable et le prix est encore très raisonnable. Cette formule permet en outre de joindre certains sites plus difficilement accessibles par les transports en commun.

- Les véhicules avec chauffeur : insistez pour qu’il parle l’anglais (au minimum). Les agences sont nombreuses. Elles disposent de véhicules avec chauffeur en bon état qui peuvent être loués sans obligation de prendre d’autres prestations (hébergement).
Compter environ 6 000-8 000 Rs par jour (40 à 53,50 €), mais attention au kilométrage inclus à respecter. En gros, la location d’une voiture climatisée avec chauffeur pour 1 semaine avec un circuit de 1 500 km maximum revient à environ 400-450 € (essence, salaire et hébergement du chauffeur compris).
Il est important de bien se mettre d’accord avec l’agence sur ce qui est inclus ou pas dans le forfait : le kilométrage, les péages d’autoroutes, la nourriture et – surtout – l’hébergement du chauffeur. Certains hôtels réservés le logeront gracieusement. Si ce n’est pas le cas, et que son défraiement est insuffisant, il arrive aussi qu’il dorme dans le véhicule. Généralement, si le courant passe, il vous donnera des tuyaux ou négociera vos achats discrètement pour vous !

En fin de périple, n’oubliez pas le pourboire. C’est un complément de revenu important pour un chauffeur dont le salaire journalier ne dépasse pas les 10 €. Pour un véhicule de 2-3 passagers, compter 400 à 500 Rs par jour et par passager (2,70 à 3,50 €).

- La location de voiture sans chauffeur est totalement déconseillée. La conduite locale est vraiment trop imprévisible et erratique, les risques d’accident élevés, et du coup la facture salée en raison de l’assurance. Enfin, la signalisation est incompréhensible ou absente.

- Basez-vous sur une moyenne de 30-35 km/h sur les routes.

La location de motos

Dans certaines villes, on peut louer une moto ou un scooter, mais on le déconseille vivement en raison des nombreux risques d’accidents.
Néanmoins, au cas où, voici quelques recommandations : à l'arrêt, sécurisez l'engin car les motos louées aux touristes, généralement en meilleur état que les pétrolettes locales, éveillent les convoitises.

Port du casque OBLIGATOIRE et il faut savoir résister à l’envie de conduire bras et jambes nus, sous peine de coups de soleil cuisants et de piqûres d’insectes, sans parler des conséquences d'une chute.

Le tuk-tuk

Connus mondialement sous le nom de rickshaws, ces triporteurs occupent une majeure dans tout le pays. Rapides mais polluants, ils sont très pratiques en ville comme sur de petites distances entre villes et villages. Ils transportent jusqu’à trois personnes à l’arrière du chauffeur, en se serrant bien (même si les locaux parviennent à caser infiniment plus de monde).
Négocier le prix – avant de monter – sur la base d’une cinquantaine de roupies le kilomètre.

Les routes

Elles sont goudronnées et dans l'ensemble en bon état. Il faut dire que le gouvernement en a refait pas mal. Certains beaux axes étonnamment goudronnés, même en pleine campagne, sont des tronçons fréquentés par les élus, ou desservant leur résidence. Cela dit, certaines petites routes. Certaines, après la mousson, ne sont plus qu'une succession de nids-de-poule.

- Les autoroutes : le Sri Lanka s'est lancé dans un programme de construction d'autoroutes. Le tronçon Colombo-Kandy est encore en cours de construction il y en a pour un moment... L'autoroute Colombo-Galle-Matara permet de relier la capitale à la côte sud en 1h-1h30 de route, au lieu de 5h !

L'avion

Cinnamon Air assure, au départ de Colombo et en collaboration avec SriLankan Airlines, des liaisons aériennes internes à bord d’hydravions. Ces vols réguliers, et quotidiens pour la plupart en saison touristique, peuvent être réservés auprès de SriLankan Airlines ou auprès de Cinnamon Air.

Attention, certaines destinations dépendent de la saison, des conditions météo et de la brume en altitude. Par beau temps, c’est une occasion unique de survoler l’île et d’admirer les splendides paysages de la côte et des montagnes.

Bien plus cher que les transports terrestres (compter 170 à 250 $ le trajet), mais permet de raccourcir les trajets : pas un vol de plus de 65 mn !

Services voyage



Forum Sri Lanka

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Vos discussions préférées du forum Transport Sri Lanka

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Sri Lanka

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Sri Lanka

Agenda Sri Lanka

Sri Lanka Les articles à lire