Transports et déplacements Séville

Les quartiers les plus intéressants se découvrent impérativement à pied. Quand vous êtes fatigué ou en soirée, prenez un taxi, ce n’est pas si cher, comparé à Paris par exemple.

Calèches

On trouve des calèches autour de tous les sites touristiques de la ville, mais c’est surtout devant la Giralda que les chevaux piaffent.
Compter normalement 45 € (tarif officiel) pour 40 mn à 1h de balade selon un parcours précis en temps normal (pour la même prestation, 50 € pendant la Semaine sainte, et 95 € pendant la feria d’avril). S’il n’y a pas foule, n’hésitez pas à négocier. De toute façon, les tarifs officiels sont clairement affichés aux abords des principaux sites.

Très chic, si vous souhaitez que la calèche vienne vous chercher à votre hôtel, il vous en coûtera environ 65 €.

Bus municipaux

Ils irriguent surtout les quartiers excentrés et parcourent le périphérique, faisant ici et là quelques timides incursions dans le centre – plaza de la Encarnación, Alameda de Hércules, plaza Nueva et avenida de la Constitución. Peu utiles pour ceux qui séjournent dans la vieille ville. Toutefois, il existe un petit bus électrique, le C5, qui fait une boucle dans la vieille ville, intéressant si vous fatiguez (toutes les 30 mn 10h-21h ; toutes les heures).

Sinon, les bus circulaires sont aussi bien pratiques. Le circulaire intérieur est le C3-C4 (selon sens de rotation), sachant que le C3 passe aussi par Triana, et le circulaire extérieur est le C1-C2 (selon sens). Ils permettent de faire le tour de la ville et de se rendre, par exemple, de la Cartuja (sur le site de l’Expo) au parc María Luisa (par le C1-C2), ou encore de Triana jusqu’aux abords de Santa Cruz en passant par l’église de la Macarena (par le C3-C4).
Le C1-C2 dessert par ailleurs la gare ferroviaire. Le C1-C2 fonctionne 24h/24 (sauf dimanche, il s’arrête à 3h30) ; le C3-C4 6h (7h dimanche)-23h30. Passages toutes les 5-10 mn.

- Plan de circulation : vous en trouverez aux guichets Tussam sur le prado San Sebastián (à côté de l’entrée du métro Prado) ou à l’office de tourisme.

- Billet : il s’achète à l’unité dans les bus ou aux terminus. Il coûte 1,40 € et n’autorise pas les correspondances. On peut également acheter des cartes multiviaje, vendues aux terminus et dans tous les bureaux de tabac (estancos) ou les kiosques à journaux, mais pas dans les bus. Rechargeables, elles coûtent 1,50 €, auquel il faut ajouter un crédit minimum de 7 €. Le tarif du trajet devient alors beaucoup plus intéressant : 0,69 €/trajet si l’on opte pour la carte sans correspondances, et 0,76 € le trajet pour celle avec. On peut se faire rembourser la carte à la fin du séjour, mais pas le crédit qui reste dessus (définitivement perdu).
Du coup, si vous êtes plutôt du genre marcheur et que vous logez dans le centre, il n’est pas forcément utile d’investir 7 € dans une carte, pas sûr que vous fassiez 10 trajets en bus au cours de votre séjour...

Attention aussi, n’achetez pas ces cartes durant la Semaine sainte ou la feria, le prix du trajet est alors le même que pour un billet à l’unité.

On peut enfin opter pour l’une des deux « cartes touristiques » (tarjeta turística), offrant des trajets illimités pour 1 ou 3 jours (respectivement 5 et 10 €, + 1,50 € pour l’achat de la carte). Elles s’achètent au grand kiosque d’info Tussam de la gare routière Prado de San Sebastián, dans un petit kiosque plaza Ponce de León, à l’aéroport, à la gare ferroviaire ou auprès des divers kiosques Tussam. Pas de réduc pour les enfants ; en revanche, ceux-ci peuvent emprunter gratuitement les transports jusqu’à 3 ans.

Tramway

Le tram traverse le centre historique entre San Bernardo (à 200 m l’ouest du prado San Sebastián) et la plaza Nueva, par la calle San Fernando et l’avenida de la Constitución. Entre ces deux terminus, il y a trois arrêts, Prado de San Sebastián, Puerta de Jerez et Archivo de Indias.
Très pratique, il circule tous les jours 6h (7h dimanche)-23h30, avec un passage toutes les 7-10 mn environ. Les billets et les cartes sont les mêmes que pour le bus (voir plus haut) ; on trouve en outre un distributeur à chaque arrêt.

Métro

Récent, il ne date que de 2009. La ligne 1 (d’autres sont en construction) comprend 22 stations, dont 15 souterraines, et parcourt les 18 km qui séparent la Ciudad Expo, à l’ouest de la ville, d’Olivar de Quintos (Dos Hermanas) dans la banlieue sud-est. Tout comme le bus, il est peu utile aux visiteurs qui se cantonnent généralement au centre-ville. En revanche, il peut résoudre en partie les problèmes de stationnement, car on trouve d’immenses parkings bon marché à différentes stations, et ce à seulement 10 mn en métro du centre.

Son parcours est découpé en 3 zones faisant varier le prix du ticket 1,35-1,80 € (2,70-3,60 € le billet A/R). Tout comme pour le bus, il existe une carte rechargeable à partir de 10 € (ramenant le prix du trajet de 0,82 à 1,37 € en fonction du parcours, mais sans changement de monture possible, mais utilisable par plusieurs personnes à la fois). Les billets sont en vente dans les distributeurs ou aux guichets avant l’accès au quai.

Il fonctionne du lundi au jeudi de 6h30 à 23h, vendredi jusqu’à 2h, samedi de 7h30 à 2h et le dimanche de 7h30 à 23h (horaires élargis pendant la Semaine sainte). Fréquence : toutes les 4 mn aux heures de pointe. Vous trouverez le plan dans les stations.

Vélos en libre-service Sevici

Un système de vélos en libre-service sur abonnement, comparable au Vélib’ parisien ou au Vélo’v de Lyon.

Interdit dans les ruelles piétonnes du vieux quartier de Santa Cruz, le vélo peut s’avérer un bon moyen de locomotion sur les grands axes, pour partir à la découverte de certains quartiers quelque peu excentrés, ou encore pour vous rapprocher le soir de votre hôtel, d’autant que la ville est quasiment plate et parcourue de nombreuses pistes cyclables, matérialisées en vert.

Il suffit d’insérer sa carte de paiement dans une borne et de valider une caution de 150 €, puis de choisir le type d’abonnement (minimum 7 jours à 11,30 €). Sachant que les 30 premières minutes sont gratuites. Ensuite, 1 € pour la première heure puis 2 € de l'heure pour les heures suivantes.

Valable uniquement si l'on reste au moins 1 semaine et si l’on repose le vélo toutes les 30 mn à un point de parking. Pour les séjours plus courts ou si vous voulez pédaler de longues heures, agrippé à votre monture, une location classique est plus avantageuse.
Nombreux points de stationnement (plus de 400), soit un tous les 300 m (petit plan disponible dans les offices de tourisme).

Taxis

Les taxis fonctionnent avec 2 tarifs différents. Le tarif 1 (0,70 €/km) s’applique du lundi au vendredi de 7h-21h. La nuit, les week-ends et jours fériés, on passe au tarif 2 (0,90 €/km). Le coût minimal est de 3,60 € en tarif 1 et 4,50-5,60 € en tarif 2. Prévoir plus ou moins 5-7 € pour rejoindre Santa Cruz à partir du quartier de la Macarena au nord ou bien Triana-plaza del Duque.

Pour vous rendre à l’aéroport, la course, forfaitaire, revient à 23 € en journée, 25 € la nuit et 31 € pendant les nuits de la Semaine sainte et de la feria (+ 0,50 € par gros bagage). Évidemment, un peu plus cher si le taxi vient vous chercher à votre hôtel suite à un appel. Bien préciser les tarifs au départ, car, comme c’est un forfait, le chauffeur met pas le compteur.

Plusieurs stations de taxis sont indiquées sur le plan de ville distribué par l’office de tourisme de Séville. En général, les taxis sont nombreux et faciles à héler dans la rue. À plusieurs, ils peuvent être plus avantageux que le bus.

  • Radio Taxi Giralda : tél. : 954-99-80-70.
  • Cooperativa Radio Taxi : tél. : 954-58-00-00.
  • Tele Taxi : tél. : 954-62-22-22.

Parkings en ville

Très difficile de se garer en centre-ville, et on ne rigole pas avec les interdictions de stationner ! Les voitures sont embarquées par la grua (la fourrière), sans compassion aucune : environ 90 € l’amende, il y a de quoi pleurer !

Le mieux est d’aller déposer vos affaires à l’hôtel, puis de garer votre voiture dans un lieu gardé. Compter 16-22 €/24h, la plupart coûtant environ 18 €. Certains parkings proposent des tarifs dégressifs, si on reste plusieurs jours de suite, et certains hôtels disposent de réducs : n’hésitez pas à les demander. Ils n’acceptent pas les cartes de paiement, prévoir du liquide... L’office de tourisme délivre une carte sur laquelle sont indiqués les parkings.

La solution la plus économique consiste à garer son véhicule dans l’un des immenses parkings aux abords des stations de métro Ciudad Expo (Mairena del Aljarafe), San Juan Alto, San Juan Bajo (San Juan de Alfarache), Condequinto y Olivar de Quintos (Dos Hermanas). Il ne vous en coûtera qu’environ 10 € par tranche de 24h et 1 ticket de métro.

Bovis et gorrillas

Quand vous vous garez dans la rue, vous constaterez rapidement qu’il arrive que des agents de la ville (les bovis, en pantalon rouge et chemise blanche) vous demandent un droit de parking contre un ticket à moins de 1 €. C’est tout à fait légal et plus sympathique que les horodateurs.

En revanche, moins agréable, des types connus sous le nom de gorrillas (les casquettes) font le même boulot, mais tout à fait officieusement et illégalement. Ils vous proposent de garder votre voiture en votre absence. En fait, ils ne surveillent rien du tout.

En outre, si vous refusez de leur donner un petit quelque chose, il y a des risques que vous retrouviez une belle et harmonieuse rayure sur la portière, une antenne en tire-bouchon ou un rétro ayant effectué un salto avant. Bref, une forme de racket déguisé. Proposez-leur de payer à votre retour et ne donnez pas plus de 1 €.

Services voyage



Forum Séville

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Transport Séville

Vos discussions préférées du forum Transport Séville

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Séville

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Séville

Agenda Séville

Séville Les articles à lire