Transports et déplacements Roumanie

Le bus (Autobuzul)

Le réseau de bus est très bien développé en Roumanie. L’adhésion du pays à l’Union européenne (2007) a accéléré la rénovation des routes et réduit le temps de trajet. Aujourd’hui, les compagnies sont nombreuses et se font une concurrence loyale, affichant des prix identiques, ou presque, sur les mêmes trajets. Les compagnies bus sont modernes, propres et sûrs, aux normes européennes.

Hormis les grandes compagnies aux bus modernes et confortables, on trouve aussi des petites compagnies locales, utilisant des bus plus rudimentaires. Ceux-ci constituent le seul moyen d’atteindre bon nombre de petits villages du pays des citadelles saxonnes, de la Mărginimea Sibiului, du Maramureş et de la Bucovine.

L'autogara (la gare routière) est en général située près de la gare ferroviaire, souvent un peu excentrée, mais elle est reliée au centre. Tarifs et fréquences sont affichés. Pas forcément nécessaire de réserver à l’avance, on peut acheter les billets directement auprès du chauffeur.

  • Le site autogari.ro référence les principales compagnies de bus officiant en Roumanie. Réservations de billets en ligne (en français). Il existe aussi un réseau de bus secondaires qui n’apparaît pas forcément sur Internet, se renseigner en gare ou dans son hébergement.
  • Pour avoir une idée de la qualité des compagnies et des bus assurant les liaisons sur les grands axes, vous pouvez consulter les sites Transmixt et Fany à destination de Sibiu.
  • Simpatrans, GSM Trans et Sir Trans à destination de Constanta.
  • Pour Iaşi (Moldavie) : massaro.ro.

Les microbus (ou maxitaxi)

Une formule bien pratique : des minibus de 9 à 16 places, de bonne qualité, assurent des liaisons régulières de Bucarest vers toutes les grandes villes du pays. Il existe aussi des liaisons entre ces villes. Appelés souvent maxitaxis, ces véhicules font la navette et leur destination est peinte sur la carrosserie. Le maxitaxi ne démarre que lorsqu’il a fait le plein de clients. Formule bon marché, mais il faut faire très attention à ses bagages et à son portefeuille.

Certains microbus font aussi la navette avec la France, l’Italie, l’Espagne, le Portugal : ce peut être un moyen très économique pour aller en Roumanie ou en revenir. Pour se renseigner : demander à des amis roumains de s’informer (ce genre d’information circule parfaitement, vu le nombre de candidats à l’émigration) ou lire les petites annonces des journaux locaux. Certains microbus affichent sur leurs vitres leurs propositions.

Le train (Trenul)

En général, le train en Roumanie est le meilleur moyen de transport économique, car le réseau ferré roumain des CFR (Societatea naţională a Căilor ferate române) est dense. Des liaisons assez nombreuses desservent même les petites localités.

Certains parcours ferroviaires sont particulièrement remarquables, notamment : Ilva Mică-Rodna Veche, Ciumeghiu-Vaşcău, Oraviţa-Anina, Vama-Moldoviţa, Crasna-Huşi, Vatra Dornei-Dornişoara, Sighetu Marmaţiei-Salva, Buziaş-Jamu, Craiova-Calafat...

En revanche, les trains roumains ne sont ni très propres ni très confortables. Assez lents aussi, mais relativement fiables du point de vue des horaires et, surtout, bon marché. Peu de trains le matin, plutôt en fin d’après-midi et le soir.

- Procurez-vous l'indicateur annuel des trains (Mersul trenurilor) à l'agence CFR de Bucarest. Un outil indispensable, quoiqu'un peu compliqué à déchiffrer.

Les différents types de trains

Pour les dessertes locales, ils se nomment cursa. Ce sont de petits tortillards bondés qui roulent lentement et s’arrêtent dans tous les villages. Ils rendent néanmoins service dans des régions comme la Bucovine et sur certains axes où il y a peu de bus.

Sur les grandes lignes, on trouve quatre appellations : personal, rapid, accelerat et I.C. (Intercity).
Pour tous ces trains, réservation souhaitable et même quasi obligatoire, minimum 5h avant le départ auprès d’une des agences CFR, ou mieux, au guichet de la gare de 1h à 5 mn avant le départ.

Les trains personal sont des omnibus ordinaires. Pratiques pour de courtes distances et la desserte de localités où les express ne s’arrêtent pas, ils sont délicieusement lents et mettent facilement deux fois plus de temps que les autres. Les trains accelerat sont également très lents, à éviter. Les plus recommandables sont les rapid et surtout les Intercity. Soumis à réservation, les trains rapid desservent tout le pays dans de bonnes conditions. Les I.C. (Intercity) sont bien confortables, rapides et bon marché (Bucarest-Bucovine en 6h, à partir de 20 € environ), ce sont vraiment ceux qu’il faut privilégier.

- Il est souvent plus intéressant de voyager de nuit : préférez le vagon de dormit (wagons-lits 1re classe). Ambiance désuète, cabines à deux lits, propres et spacieuses, avec coin lavabo, draps, couvertures, serviette et savon fournis.

- Conseils pour l’achat de billets de train : acheter un billet ou effectuer une réservation peut vous prendre des heures ! Si vous êtes logé à l’hôtel, dans une pension, ou auberge de jeunesse, si vous avez des amis sur place, demandez-leur de l’aide ! Ne partez pas sans billet.

  • infofer.ro : le site des chemins de fer roumains. Pour toutes infos, horaires et prix.

Les trains forestiers

Au cœur des Carpates, ces réseaux transportaient le bois du fond des forêts jusqu’aux vallées. Des machines à vapeur et des engins de fabrication locale circulent encore en vallée de Vaşer (Maramureş). Faute de rentabilité économique, la tendance est de remplacer le rail par des routes forestières. Avant la fin d’une époque, profitez vite des dernières locomotives à vapeur de la vallée de Vaşer (Vişeu-Maramureş), de Comandău (Covasna, non loin de Braşov).

- Le train forestier à vapeur de la vallée de Vaşer.

La voiture (Maşina)

Circuler en Roumanie avec son propre véhicule ne pose pas de problème particulier. Pas besoin de permis international.

- Avantages : grande autonomie de déplacement par rapport aux transports en commun, lents et rares dans certaines régions. Possibilité de réaliser des économies sur l'hébergement en accédant plus aisément aux campings, chalets de montagne et auberges. La qualité des routes principales s’améliore rapidement. De nouvelles autoroutes (gratuites, pour l’instant !) raccourcissent considérablement les longs trajets.

- Inconvénients : l’état du réseau secondaire est encore parfois redoutable pour les amortisseurs, la direction et les pneumatiques et, en cas de gros pépins mécaniques, mieux vaut être nanti d’un solide contrat d’assistance. De nuit, cela devient périlleux.
Autre facteur de danger : la Roumanie compte un nombre impressionnant de chauffards ! Vous constaterez vite que le code de la route n’est toujours pas respecté. Raison de plus pour redoubler de vigilance...

- Conseils : la signalisation étant souvent défaillante, il est indispensable d'avoir une bonne carte routière. Ne comptez pas trop sur les GPS en dehors des villes principales. Pensez à allumer vos feux pendant tout le trajet. Evitez de rouler de nuit.

- La rovignette (taxa de drum) : il est obligatoire d'acheter la rovinieta (rovignette). Pour les voitures louées sur place, la rovignette est déjà incluse dans le prix de location du véhicule et figure sur le pare-brise ou dans la boîte à gants. Elle est vendue à la frontière dans des guérites ad hoc et dans les grandes stations-service. On la trouve aussi dans les bureaux de poste. Son prix varie en fonction de la catégorie du véhicule et de sa norme en matière de pollution. Sa durée de validité peut être de 7 jours, 30 jours, 90 jours ou 12 mois. Compter 3 € pour 7 jours, 7 € pour un mois, 13 € pour 3 mois et 28 € par an.

- Le réseau des routes secondaires : en mauvais état par endroits, même si là encore, les choses s’améliorent. Les routes sont encore parfois trouées de nids-de-poule

- Limitations de vitesse : 50 km/h en agglomération, 80 à 100 km/h sur les routes nationales et 130 km/h sur autoroute.

- Les crevaisons de pneus (vulcanizare) : ces petits ateliers de bord de route sont pratiques. Ils pullulent car les crevaisons sont fréquentes, liées notamment à la mauvaise qualité des routes et des pneumatiques. Si vous êtes prudent, munissez-vous d'une bombe de gonflage.

- Location de voitures : réservation conseillée avant le départ. Vérifiez les clauses du contrat et l'usure des pneus.

L'avion

La Tarom (Transporturile aeriene române) assure essentiellement des vols en étoile à partir de Bucarest sur toutes les grandes villes.

Services voyage



Forum Roumanie

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Transport Roumanie

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Roumanie

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Roumanie

Agenda Roumanie

Roumanie Les articles à lire