Santé et sécurité Réunion

Santé

Bénéficiant des moyens d'un département français, les hôpitaux de l'île sont les mieux équipés de l'océan Indien, le CHR de Saint-Denis fait même figure de référence à tous niveaux.
Eau potable partout, mais il est préférable, si l'on compte randonner (comme dans le cirque de Mafate), de prévoir sa propre eau en quantité suffisante.
Les seuls risques réels sont la mer, le soleil et les moustiques.

Pour demeurer en bonne santé, les conseils sont réduits :

- Avoir à jour ses vaccinations « universelles » (tétanos, polio, diphtérie, hépatites A et B), déjà recommandées pour la métropole. Pas de rage, pas de fièvre jaune et aussi peu de méningite à méningocoque qu'en métropole.

- Attention aux inconvénients liés aux possibilités de voyage secondaire vers des contrées beaucoup moins privilégiées, Madagascar en particulier (attention alors au paludisme !). La vaccination contre l'hépatite A est alors primordiale, ainsi que celle contre la typhoïde (surtout pour les longs séjours).

- Se méfier de quelques poissons rares : certains contiennent dans leur chair des toxines qui peuvent entraîner des troubles parfois graves (paralysies, chutes de tension) et toujours désagréables (démangeaisons, fourmillements, vertiges...). C'est ce qu'on appelle la ciguatera ou « gratte ». Éviter de manger des poissons avant de les avoir montrés à quelqu'un du coin.

Centres de vaccinations

Moustiques

À La Réunion, les moustiques ne transmettent pas le paludisme, mais peuvent être vecteurs d'autres maladies : la dengue et le chikungunya notamment. Le chikungunya a fait parler de lui en 2006 et des cas sporadiques ont été signalés depuis. Par précaution, on conseille de prévoir un bon répulsif. On peut s'en procurer sur place.

Carte européenne d'assurance maladie

Pour les ressortissants de l'Union européenne non français, pensez à vous procurer la carte européenne d'assurance maladie.

Cette carte fonctionne dans tous les pays membres de l'Union européenne, ainsi qu'en Islande, au Lichtenstein, en Norvège et en Suisse.

C'est une carte plastifiée bleue, valable 2 ans, gratuite et personnelle (chaque membre de la famille doit avoir la sienne, y compris les enfants).

Sécurité

Voici la liste des pépins qui ne vous arriveront pas une fois que vous aurez lu ces lignes !

- Les moustiques piquent de jour comme de nuit. Le sujet reste sensible à La Réunion puisqu'en 2006 une épidémie de chikungunya, un virus transmis par ces insectes, a balayé l'île, provoquant des symptômes proches de ceux de la dengue (douleurs aux articulations). On conseille vivement de privilégier les traitements préventifs et de se couvrir les bras et les jambes dans la mesure du possible.
Sinon, peu de risques importants à signaler, hormis ceux liés aux activités sportives.

- En dehors des requins (voir plus bas), un autre danger à éviter, côté plage : les vagues (souvent hautes) et les courants qui mènent vers le large. Ne pas ignorer les panneaux affichés sur les plages et éviter de se baigner quand la mer paraît trop agitée. Les accidents sont rares, mais ils arrivent le plus souvent suite à des imprudences.

- Ne pas sous-estimer les habituels coups de soleil. Celui-ci tape très fort entre 11h et 15h, même s'il y a des nuages, voire du brouillard en montagne, surtout quand on se rend au volcan ! Les peaux toute roses de « métros » feront particulièrement attention.

- Une bonne nouvelle : aucun animal venimeux dans l’île. Les couleuvres que vous verrez peut-être ne sont pas dangereuses. En revanche, si les petits scorpions ne sont pas mortels, leur piqûre fait beaucoup plus mal qu'une simple piqûre de guêpe. Sinon, quelques petites araignées (bibes) dans les cases, des grandes (babouks) en dehors, mais pas méchantes, et un mille-pattes géant (appelé cent pieds !), en voie de disparition, dont la piqûre est douloureuse elle aussi.

- Un mot sur les chiens errants : ils sont plutôt débonnaires et rarement agressifs dans les villes. Les autochtones ont des rapports beaucoup plus distants avec eux que les métropolitains et ils font un peu partie du paysage.

- Enfin, avant de se lancer dans une grande randonnée en montagne, se renseigner sur les prévisions météo et l'état d'ouverture des sentiers.

Le risque de requins

Arrêté préfectoral : en raison du « risque requins », la préfecture de La Réunion a pris un nouvel arrêté réglementant les baignades et certaines activités nautiques dans la bande des 300 m depuis février 2017, complétant les mesures de 2013. La baignade et les activités nautiques (de type surf, bodyboard, bodysurf, longboard, paddleboard) sont autorisées dans le lagon ; en dehors du lagon, dans des espaces aménagés et surveillés dans les zonesd'expérimentation opérationnelle (ZONEX).

Les lagons, espaces de baignade sécurisés, s’étendent sur 25 km à l’ouest (Saint-Gilles, Saint-Leu, Étang-Salé, Saint-Pierre). Des espaces sont également aménagés et surveillés du côté de Boucan-Canot, Roches-Noires, Étang-Salé.

En mer, au-delà de la barrière de corail, des requins peuvent être observés, ce qui n’a rien d’extraordinaire dans l’océan Indien. On a compté en moyenne, sur les 30 dernières années, une attaque officielle par an.
Seulement voilà, depuis 2011, on observe une vraie recrudescence d’attaques, dont plusieurs mortelles. Elles ont parfois lieu à proximité de plages très fréquentées (plage des Roches-Noires, Boucan-Canot, Saint-Leu...), mais jamais dans les lagons. Un vrai panier de crabes que cette histoire, et un vrai challenge pour l’image de l’île que les acteurs essaient de relever ensemble.

Pourquoi cette recrudescence d’attaques, dues tout spécialement aux requins-bouledogues et aux requins-tigres ? En fait, on ne sait pas grand-chose sur le comportement de ces animaux. Plusieurs hypothèses ont été avancées . Elles sont toutes à l’étude, mais on constate qu’il n’y a pas eu d’attaque là où la colonne d’eau est occupée par des activités humaines.
On peut aussi constater que les derniers accidents sont pour la plupart liés à l’imprudence des surfeurs ou baigneurs qui n’ont pas respecté les consignes de sécurité.

Des filets de protection ne laissant passer que les petits poissons et les tortues ont été installés récemment à Boucan-Canot et au niveau de la plage des Roches-Noires à Saint-Gilles.
Par ailleurs, du personnel de surveillance (les vigies) est présent pour le surf.

Dans tous les cas, une règle d’or : on ne se baigne pas la nuit ou dans des eaux troubles (suite à des intempéries) en dehors des lagons. Mais profitez de la baignade et ses 22 km de lagons et dans les sites de baignade équipés et dans les bassins de baignade.

Les embouteillages

À La Réunion, les voitures se vendent comme des petits pains, le problème étant que le réseau routier n'est pas extensible.
Ajoutez à cela l'usure rapide des routes littorales, particulièrement entre Saint-Denis et Le Port, ainsi que les dégâts occasionnés par les passages des cyclones, et vous comprendrez pourquoi les principales agglomérations sont si embouteillées aux heures de pointe. C'est un véritable fléau !

Vous ne pourrez pas converser avec un Réunionnais sans aborder le sujet de la route du littoral. La route est protégée par des filets déflecteurs et des murets, mais cela n'empêche pas les véhicules de sécurité de patrouiller toutes les 2h et d'enlever les petits cailloux...
Quand c’est nécessaire, la DDE décide de basculer les voies : côté mer après de fortes pluies et côté montagne en cas de forte houle. En 1999 a été mise en service une 3-voies alternée.
Malgré toutes ces dépenses, les chutes de pierres ont occasionné de nombreux accidents depuis 1976. Le gros chantier des années à venir est la construction d’une nouvelle route sur l’océan (littéralement !), entre Saint-Denis et La Possession, en doublement de cette fameuse route du littoral.

Afin de décongestionner le trafic sur la route côtière de l'Ouest, la route des Tamarins relie depuis 2009 Saint-Paul à Étang-Salé (en passant par les Hauts : Saint-Gilles, La Saline, Trois-Bassins...). Elle constitue un véritable défi technique, avec le franchissement de plus de 120 ravines. La mise en service permet de parcourir les trois quarts de l'île en 4-voies.

- Un conseil : évitez d'entrer en voiture dans les villes, notamment à Saint-Denis, entre 7h et 9h et d'en sortir entre 16h30 et 18h. De gros embouteillages à signaler aussi le dimanche soir, entre 17h et 20h, sur la route littorale reliant Saint-Gilles-les-Bains à Saint-Denis et dans la région de Saint-Pierre.  

  • Pratique : le service radio-guidage de Radio Free-Dom permet, quand on le peut, d’anticiper les bouchons et de moduler ses déplacements.

Équipez-vous pour votre voyage

Consultez la boutique du voyageur pour bien préparer vos vacances, vos week-ends, vos séjours : Tous les Guides du Routard, les produits santé & hygiène pour le voyage, le matériel Rando & Trek, les bagages et sacs à dos, Équipement & Vêtements voyage, Accessoires de voyage, mais aussi les produits Insolite & idées cadeaux pour voyageurs...

Services voyage



Forum Réunion

Voir tous les messages
Santé et sécurité

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Santé et sécurité Réunion

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Réunion

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Réunion

Agenda Réunion

Réunion Les articles à lire