Cuisine, gastronomie et boissons Pologne

Cuisine

Les repas

Le petit déjeuner est copieux et solide - des œufs, des saucisses, du jambon, des fromages -, car les Polonais doivent tenir avec cela une grande partie de la journée. En effet, ils travaillent d'un trait, de 7h ou 8h jusqu'à 15h ou 16h. Ils prennent un second petit déj vers 11h.
Le repas principal a lieu après le travail, vers 16h : il comprend de la soupe, un plat principal, un dessert. Le dîner est habituellement moins copieux, souvent ce sont des sandwichs ou un petit plat réchauffé.

L'art de la table est ici une tradition nationale.

La viande la plus couramment consommée est le porc, suivi par le bœuf et le veau. Elle est toujours bien cuite, jamais saignante, très souvent accompagnée de sauces bien épaisses à base de farine et de crème fraîche. Généralement, la carte mentionne « viande » sans préciser de quelle sorte il s'agit. On peut aussi se régaler en poissons de rivière ou d'étang, comme la tanche, la truite, la carpe et l'anguille, toujours un peu plus chère. En bord de mer (et partout ailleurs), le hareng (śledź) est très présent.

La pomme de terre reste le légume vedette incontestable. Elle

accompagne presque tous les plats, le plus souvent cuite à l'eau ou sous la forme de frites, mais peut être déclinée en 1 001 recettes (galettes, boulettes, soupe...). On trouve aussi très souvent betterave, chou (kapusta), concombre (ogórki) et salade verte.

Les soupes

- Barszcz : bouillon de betteraves, souvent servi avec un pasztecik, un friand à la viande. Son goût aigre-doux en déconcerte plus d’un, mais quand il est maison, il est souvent délicieux. Même si son nom ressemble, il est très différent du bortch russe.
- Grochówka : soupe aux pois, bien épaisse, avec des lardons et des morceaux de viande épicée. Excellent l'hiver pour se réchauffer.
- Żurek : soupe aigre à la farine de seigle, avec des morceaux de saucisse ou lardons et divers légumes. Les purs et durs la dégustent avec un œuf dur. On la sert souvent dans une miche de pain évidée.
- Flaki : soupe aux tripes, très bourrative.

Les hors-d'œuvre

- Śledź : hareng, en général mariné, servi au choix dans de l’huile, avec de la crème fraîche, des oignons ou des tomates. On l’accompagne d’un petit verre de vodka bien glacée qui aiguise l’appétit. Les meilleurs śledź sont très tendres.
- Tatar : steak tartare, servi avec des cornichons salés, un œuf et un oignon tout finement haché. À éviter pendant la période estivale.
- Surówka : chou rouge, chou blanc et carottes râpés. Un tiercé presque systématiquement gagnant !

Les plats

- Bigos : la choucroute polonaise, à goûter absolument. Chou, viande, assortiment de charcuterie, haricots, champignons, tomates et pruneaux secs. Plus il a reposé, plus il est savoureux.

- Golonko : jambonneau mariné aux aromates ou à la bière, puis mijoté ou cuit au bouillon.

- Gołąbki : entendez littéralement « tourtereaux ». Mais si cela en a (globalement) l’aspect, ce n’est pas du pigeon. Il s’agit de feuilles de chou garnies d’une farce faite de porc (parfois du bœuf), de riz et d’oignon.

- Kaczka z jabłkami : canard farci de pommes, souvent servi avec des pyzys, grosses boulettes de pomme de terre râpée cuites à la vapeur (assez spongieuses). On trempe les morceaux de pyzy dans le jus de canard.

- Karp : carpe. Mille façons de la préparer, à la polonaise, à la juive, en gelée, toujours excellente.

- Kotlet schabowy : côte de porc panée. C’est le plat de viande le plus populaire en Pologne.

- Naleśniki : ce sont des crêpes fourrées à toutes sortes de bonnes choses salées (épinards, entre autres). Existe aussi en dessert, au fromage frais, avec de la chantilly. Comme il y a en France des crêperies, la Pologne compte ses nalesnikarnie.

- Pierogi : formidables et économiques, ces grosses ravioles sont généralement fourrées aux pommes de terre et fromage blanc (pierogi ruskie) ou au chou (pierogi z kapustą) et/ou champignons, plus rarement à la viande. Existe aussi en version sucrée (myrtilles, fraises...). Les nouvelles pierogarnie jouent désormais la carte de l’inventivité et les déclinent à toutes les sauces. Attention de différencier la version classique, à la vapeur, de la version au four, plus dense, qui évoque davantage un chausson.

- Zraz zawijany : viande de bœuf battue et roulée avec de la poitrine fumée et des cornichons salés à l’intérieur. Excellent, souvent servi avec du kasza gryczana (sarrasin).

Les pâtisseries

Les amateurs de pâtisserie viennoise vont être gâtés.

- Sernik :gâteau au fromage blanc (du cheese-cake, quoi...).

- Makowiec : un gâteau roulé à la pâte de pavot et fruits secs stupéfiant (on plaisante...).

- Jabłecznik : petit cousin de la szarlotka, un gâteau aux pommes servi avec de la crème fraîche. La recette originelle est l’œuvre du mal nommé confiseur Marie-Antoine Carême (français de son état), qui créa cette douceur en l’honneur de la future impératrice Charlotte (Szarlotka en polonais) de Russie.

- Chrusty : beignets de carnaval rappelant les bugnes lyonnaises. Plus gros, on les appelle faworki. Les beignets classiques (ronds) se nomment pour leur part ponchki.

Boissons

Vodka

Si l’État contrôle encore cinq entreprises productrices, le reste est repassé entre des mains privées – notamment celles de Pernod-Ricard, qui a racheté la marque Wyborowa. La priorité est désormais à la qualité. Et, après avoir goûté les saveurs des meilleures vodkas polonaises, il y a fort à parier que vous ferez la fine bouche sur les pâles versions, succédanés qui se vendent dans les linéaires des supermarchés ouest-européens.

En Pologne, on ne dénombre pas moins de 80 types différents de vodkas.

La marque la plus fameuse (au propre comme au figuré) est la Żubrówka, la vodka à l’herbe de bison, produite à Białowieża. Comme sa cousine la Wisent produite à Łancut, chaque bouteille intègre un brin de cette herbe des steppes – parfumée, disent les mauvaises langues, à l’urine de l’animal...
Avis aux amateurs de cocktails : ses notes de vanille et d’amande légères (de cannelle pour la Wisent) se marient très bien au jus de pomme.
La Biała Dama (« dame blanche ») de Polmos Łańcut fait allusion au fantôme de Julia Potocka, l’une des plus belles femmes du XVIIIe siècle, morte de tuberculose à 30 ans. La vodka coule dans les veines de la famille depuis plus de 2 siècles, et la Potocki, reprise par un descendant, reste aujourd’hui une marque de référence, très appréciée de la jet-set !
Outre la Wyborowa (plus connue à l’export) et la Luksusowa, citons aussi la Żołądkowa Gorzka produite à Lublin, une vodka aux herbes, épices et fruits séchés idéalement servie en digestif.
Plus eau-de-vie que vodka, la Śliwowica, rappelant la rakia d’Europe du Sud, est une liqueur de prune qui titre 70-80°. Enfin, il y a mieux (ou pire !) : le Spirytus Rektifikowany (alcool rectifié) qui titre jusqu’à 95° et que certains ont la mauvaise idée de boire en l’état...

Sachez que, en milieu urbain, la vodka tend de plus en plus à être supplantée par des alcools importés (éminemment plus chic et bien plus chers en Pologne), en particulier le whisky.

Vin

La production de vin polonais est limitée, et pourtant, au XIIe siècle, les collines du château de Wawel, à Cracovie, étaient couvertes de vignes...

Depuis une dizaine d’années, on assiste toutefois à une renaissance de la viticulture dans le pays, en particulier dans le Sud-Ouest, autour de Zielona Góra et, dans une moindre mesure, en Petite Pologne.
Avec des conditions climatiques rigoureuses, les viticulteurs polonais ont dû sélectionner les cépages les moins fragiles (dont le jutrzenka, exclusivement polonais).
Cela dit, dans les magasins comme au restaurant, on trouve plus facilement des vins étrangers. Même l’ex-Premier ministre, Donald Tusk, avait déclaré préférer un bon vin hongrois à une bouteille polonaise... Ça vous donne une idée du chemin qu’il reste à parcourir ! Au resto, compter 2,50 € le verre de vin « maison »..

Bière

Les Polonais aiment la bière et en consomment de plus en plus : ils se placent désormais au 5e rang des buveurs de bière européens. Le pays produit surtout de la blonde, et le choix s’avère assez vaste.

Trois grands groupes se partagent 85 % du marché : Piwowarska avec les marques Lech, Tyskie et Żubr, Heineken avec la très populaire Żywiec, la Warka et la Tatra (excellente et bien plus forte) et Carlsberg avec les bières Okocim et Kasztelan.

Si vous en trouvez, la Łomza est une bière non filtrée de qualité.

Généralement bons, tous ces breuvages sont rafraîchissants et bon marché comparés aux marques étrangères. Les aficionados opineront de la chope en apprenant qu’il existe aussi de plus en plus de microbrasseries (sans doute un millier dans tout le pays !) qui produisent de véritables bonnes surprises déclinées en blondes, rousses, brunes, voire en blanches et autre bière au gingembre...

Thé et café

- Le thé (herbata) est une institution, plus sous forme de tisanes que de thé à proprement parler. Partout où vous irez, on vous en proposera. Les salons de thé (kawiarna) sont très populaires ; on y sert également des petits gâteaux et quelques plats salés.

- Quant au café, il est parfois servi à la turque... mais quand ça arrive sans crier gare, ça surprend !

Services voyage



Forum Pologne

Voir tous les messages
Restos et gastronomie

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Restos et gastronomie Pologne

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Pologne

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Pologne

Agenda Pologne

Pologne Les articles à lire