Transports et déplacements Pologne

L'avion

Les lignes intérieures sont desservies par le low cost Ryanair (Varsovie, Cracovie, Gdańsk, Szczecin et Wrocław) et, plus encore, par la LOT, qui dessert aussi Poznań, Katowice et Rzeszów avec a minima un vol aller-retour quotidien.

La voiture

Le réseau routier polonais s’est beaucoup amélioré depuis quelques années. La réglementation européenne a énoncé des normes strictes. Le pays s’est doté de plusieurs grandes autoroutes sur un axe ouest-est (Allemagne-Pologne-Ukraine) – et continue d’en construire d’autres, notamment celle menant aux Pays baltes.
Bref, achetez une carte bien à jour avant le départ.
Le reste du réseau est d’une qualité très correcte, avec toutefois des zones où les pistes (en général bonnes) prennent le relais du goudron, comme dans l’est de la Podlachie (région de Białowieża).
Évidemment, dans ces secteurs, ça se corse dès qu’il pleut.
Sur les vieilles routes très empruntées, des rails se sont parfois formés du fait de la circulation des poids lourds (panneaux « Kolej »).

- Vitesse autorisée : elle est de 130 km/h sur autoroute, 100-110 km/h sur les voies plus ou moins rapides et 90 km/h ailleurs ; certains tronçons périurbains sont limités à 70 km/h, mais dans les villes, c’est généralement 50 km/h.
ATTENTION : les radars sont fréquents, surtout à la sortie des villes et les flashs se sont multipliés comme des petits pains.
Le « téléphone routier » (les appels de phares) fonctionne cependant très bien.
Les PV se paient par la poste. Se méfier des policiers qui demandent de régler sur place ; bien leur demander de signer un reçu).

- Alcool : dans les faits, il est interdit de boire une quelconque boisson alcoolisée (bière compris) et de conduire ensuite, puisque le taux d’alcool maximal a été fixé à 0,2 g/l. Au-delà de 0,5 g/l, le véhicule est saisi, et la garde à vue n’est pas exceptionnelle. Les contrôles à grand renfort d’alcootests interviennent de jour comme de nuit. Conclusion : si vous arrosez un peu la soirée, un retour en taxi (plutôt bon marché, qui plus est) s’avérera judicieux.

- Feux de route : obligatoires de jour comme de nuit d'octobre à février. Amende de 150 Zl (environ 38 €) si vous ne les allumez pas.

- Conduite : dans l’ensemble, les Polonais ont une conduite plutôt posée et respectueuse. Il arrive encore (désormais très rarement) que les véhicules très lents roulent à cheval sur la bande d’arrêt d’urgence pour faciliter le dépassement. Et lorsque les plus pressés ont décidé de doubler, ça se fait parfois dans des conditions assez sportives, tendance dangereuses. Attention aussi aux passages à niveau (dépourvus de barrières, vérifiez que la voie est libre) et, en ville, aux croisements de tramways (ils ont la priorité sur les voitures d’où qu’elles viennent).
À noter qu’utiliser son portable au volant est interdit (sauf avec un kit mains libres).

- Location : les grands loueurs internationaux sont présents dans les grandes villes et aéroports. Le permis de conduire national suffit.

- Stationnement : la police municipale (Straż Miejska) veille et n’hésite pas, en cas de mauvais stationnement, à appeler la fourrière ou à bloquer la voiture incriminée avec cet horrible sabot jaune fixé sur l’une des roues ! Les amendes oscillent entre 20 et 500 Zl (environ 5-125 €)... à payer dans les 7 jours. Si un agent vous demande de régler cash sur-le-champ, ne vous étonnez pas : c’est une procédure normale pour les véhicules étrangers ; exigez toutefois un reçu

Le train

Le réseau ferroviaire polonais est très développé, en bon état et se modernise rapidement, avec notamment l’introduction de trains pendulaires à grande vitesse. D’année en année, les durées de trajet diminuent entre les grandes villes, sans que les tarifs n’explosent.

Le train est un mode de transport très abordable : jusqu’à 2-3 fois moins cher que le bus sur certaines liaisons ! Cela étant, les trajets en omnibus sont généralement plus lents que par le bus... Autre bémol : la ponctualité n’est pas toujours de mise, prévoyez donc large en cas de changement(s).

Avant de monter dans le train, montrez votre ticket à quelqu’un pour être sûr (les annonces de changement de quais sont rarement compréhensibles). Attention aussi d’être dans le bon wagon : les trains se scindent parfois en deux ou trois au cours du trajet.

  • Tous les horaires sont consultables, en anglais, sur les sites internet rozklad-pkp.pl et portalpasazera.pl.
  • Les billets peuvent être achetés en ligne sur intercity.pl, un site lui aussi avec version anglophone.

Le covoiturage

Comme partout dans le monde, le stop tend à s’étioler en Pologne, remplacé par des formes plus modernes comme le covoiturage. Des services Internet spécialisés mettent en contact chauffeur et passager(s) allant vers la même destination (voir blablacar.pl).

Le bus

Les bus vont partout, ou presque. Recommandés pour les petits et moyens trajets, car plus rapides que le train, ils sont néanmoins plus chers que lui et moins confortables sur les longues distances. Ces dernières sont assurées par différentes sociétés régionales de transports publics (PKS), largement concurrencées par de nombreuses entreprises privées. Parmi les plus connues et présentes :

De nombreuses petites sociétés privées effectuent par ailleurs des trajets spécifiques en minibus, généralement au niveau régional.

- Les gares routières (ou arrêts) se trouvent généralement en centre-ville, parfois même à côté de la gare ferroviaire.

- Les billets s’achètent à la gare routière, sur Internet ou auprès du chauffeur (s’il reste encore des places disponibles).

- Le site en.e-podroznik.pl permet de comparer les horaires, fréquences et temps de trajet des trains et de la plupart des grandes compagnies de bus – avec option d’achat pour certains des services listés.

- On distingue trois catégories de bus :

  • les ordinaires (autobus zwykły), très lents et parfois surchargés, qui desservent tous les arrêts ;
  • les semi-rapides (autobus przyśpieszony), qui ne s’arrêtent pas partout ;
  • et les rapides (autobus pośpieszny), plus confortables, qui circulent seulement entre les moyennes et grandes villes.

- Faites attention à tous les petits symboles qui accompagnent les horaires : ils indiquent souvent les jours où certains bus ne circulent pas (nie kursuje), généralement les jours fériés, parfois le week-end. Certains ne fonctionnent qu’en période estivale.

- Comment lire un billet de bus : godz signifie « horaire », stanowisko ou peron signifient « quai d’embarquement » et kierunek signifie « destination ». Comme pour les trains, ne confondez pas les départs (odjazdy) et les arrivées (przyjazdy).

- En ville même, bus et souvent tramways sont nombreux. La difficulté consiste à bien identifier les itinéraires, mais, généralement, ils figurent sur les plans de ville. Les billets s’achètent dans les kiosques à journaux, gares ou distributeurs.

Le taxi

Le taxi est un moyen très pratique et assez abordable pour se déplacer dans les grandes villes.

Attention, la ceinture à l’arrière est obligatoire : on peut vous coller une amende en cas d’oubli !

Privilégiez les taxis qui stationnent à un arrêt désigné et évitez les taxis pirates qui traînent encore de-ci de-là aux aéroports et près des hôtels de luxe, qui proposent d’eux-mêmes leurs services : ils essaieront de profiter (pécuniairement) de votre méconnaissance de la ville et de la langue.

Services voyage



Forum Pologne

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Transport Pologne

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Pologne

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Pologne

Agenda Pologne

Pologne Les articles à lire