Argent et budget Pérou

Argent, banques, change

Change

La monnaie nationale est le nuevo sol (abrégé ici S).

En 2016, 1 S valait environ 0,28 €. On obtenait donc 3,60 S pour 1 €, taux arrondi à 3,50 S.

Taux de change en temps réel : PEN 3.537

- L’euro en espèces peut être changé facilement (et sans commission) dans les banques et les bureaux de change (casas de cambio), ces derniers proposant généralement un meilleur taux (proche du taux officiel dans des villes comme Lima et Cusco). De plus, ils ont des horaires d’ouverture plus larges que les banques : du lundi au samedi – parfois aussi le dimanche – de 8h ou 9h à 19h ou 20h.
À Lima, on peut aussi changer les euros auprès des changeurs de rue, reconnaissables à leur gilet et à leur calculette. Ils doivent impérativement arborer une carte professionnelle. Ils travaillent en groupes, et la police est le plus souvent présente à leurs côtés.

- En dehors des endroits touristiques, cependant, les possibilités de changer les euros diminuent, et il peut être intéressant d’avoir sur soi des dollars américains, que l’on peut changer jusque dans les petites villes (certes, il faudra alors changer deux fois). Sinon, il suffit de prévoir suffisamment de soles.

- Les distributeurs de billets acceptant les cartes Visa et MasterCard sont présents presque partout. L'opération s'effectue au taux de change officiel, mais comporte des frais bancaires. Vous avez grandement intérêt à limiter les retraits (et donc à prendre des sommes importantes en une fois). Problème : les distributeurs refusent fréquemment les retraits supérieurs à 500 ou 1 000 S. Dans ce cas, il suffit de renouveler l’opération (mais en démultipliant les frais de retrait !).
On trouve également des distributeurs dans les pharmacies et les supermarchés (général sous l’enseigne Globalnet, un réseau de distributeurs géré par l’Interbank).

- Attention : les billets sortent AVANT la carte de paiement. N'oubliez donc pas celle-ci dans la machine.

- Il est souvent possible aussi de régler sa note avec sa carte de paiement dans les hôtels et restos un peu chic, ainsi que dans un nombre croissant de boutiques. Mais attention, il y a parfois alors une majoration de 2 à 5 % (annoncée par le restaurateur ou l’hôtelier), en particulier dans les établissements à prix moyens.

- Pas de problème pour changer en euros les soles qui vous restent à l'aéroport de Lima, mais à un taux évidemment défavorable !

- Veillez à ce que vos billets et pièces soient en bon état, et vérifiez toujours si le compte y est, car après il est trop tard pour réclamer. Vous verrez aussi les Péruviens vérifier les billets à la lumière, il y a pas mal de faux en circulation.

Budget au Pérou

Le Pérou est plus cher que la Bolivie, mais reste pour nous assez abordable. En partageant une chambre double, on peut s'en sortir avec environ 100 S par jour et par personne (transports en bus compris), à condition de profiter du menu de midi dans les restos et de se limiter, pour le logement, à la catégorie « Bon marché » ou « Prix modérés ».
Cela dit, le sol étant largement indexé sur le cours du dollar, le coût réel de votre séjour dépendra aussi du taux de change dollar-euro.

Hébergement

Les prix sont donnés pour deux personnes en chambre double. Si vous voyagez seul, vous paierez généralement un peu moins. Un lit en dortoir coûte de 15 à 60 S.

- À noter : pour la catégorie « Plus chic », nous indiquons aussi les prix en dollars américains, car c'est souvent dans cette monnaie qu'ils sont affichés dans les hôtels (c'est également le cas de certaines AJ). 

- Bon marché : jusqu'à 80 S (environ 23 €).
- Prix modérés : de 80 à 120 S (environ 23 à 34 €).
- Prix moyens : de 120 à 200 S (environ 34 à 56 €).
- Plus chic : de 200 à 400  N (environ 56 à 112 €).

Restaurants

Ici, les prix correspondent à un plat de résistance à la carte, souvent assez copieux pour pouvoir se passer d'autre chose. Beaucoup de restos proposent un menu économique le midi. Les plus basiques ne coûtent que 5 ou 6 NS, mais on commence à en trouver de très corrects autour de 10 S. Certains restos, mais c’est plus rare, proposent aussi un menu le soir (appelé cena).

- Bon marché : moins de 20 S (environ 6 €).
- Prix moyens : de 20 à 35 S (environ 6 à 10 €).
- Chic : de 35 à 60 S (environ 10 à 17 €).

Transports

À moins de réserver un transport privé, vous vous déplacerez surtout en bus. Ceux-ci sont assez bon marché, sauf si l'on choisit les classes royales et autres servicio imperial ou VIP de certaines compagnies ! Le train du Machu Picchu, quant à lui, n'est pas donné... du tout !
Le taxi à Lima peut constituer un poste de dépense à ne pas négliger alors que dans les autres villes il faut compter environ 5 S pour une course intra-muros, ce qui reste bon marché.

Pourboire

Se dit propina en espagnol et fait partie de la vie de tous les jours au Pérou.

Dans les cafés, bars et restos populaires, le service est inclus. On peut néanmoins laisser une petite pièce si l’on a été bien accueilli.

Dans les restos à prix moyens et, surtout, plus chic, il est d’usage de laisser un pourboire, de l’ordre de 5 à 10 % (à condition tout de même que le service ait été à la hauteur).

Enfin, les guides s’attendent généralement aussi à recevoir una propina à la fin d’un tour, qui peut varier entre 10 et 30 S (par jour, moins s’il s’agit d’une visite de 2h...), selon la qualité des prestations... ou votre degré de satisfaction.

Artisanat et souvenirs du Pérou

- E'keko : derrière ce mot se cache le symbole quechua le plus original. Il s'agit d'un personage en terre cuite représentant un homme rondouillard à moustaches, portant sur le dos tout ce qui peut assurer sa prospérité et sa survie : voiture, télévision, petit cœur, argent, sacs de nourriture, instrument de musique, jarres, tissus... Il convient de ne jamais le casser ou le revendre, et pour que le charme opère, de lui glisser quelques gouttes de pisco ou une bouffée de fumée de cigarette entre les lèvres...

- Lainages et tissus : ponchos, pulls, gants, chullos (bonnets). Vous en trouverez de bonne qualité à Lima, à Cusco et à Puno (généralement moins cher). Pour les très beaux tissus, si vous passez par la Bolivie, gardez plutôt vos économies jusqu’à Sucre.

- Retablos : ces figurines contenues dans une boîte en bois aux volets peints constituent l'une des expressions les plus intéressantes de l'art populaire. Ces retables ont pour origine les triptyques byzantins qui étaient transportés sur le champ de bataille comme talismans protecteurs.

- Iglesias de barro : ce sont de petites églises miniatures en argile.

- Calebasses (mates burilados) : pyrogravées et peintes, à Huancayo, Huancavelica, Ayacucho, Cusco, ou gravées à l'eau-forte à Etén, Monsefú.

- Chapeaux de paille tressée : à Trujillo, Chiclayo et Piura, dans le Nord.

- Miroirs et cadres en bois doré : de style colonial, à Cusco et Lima.

- Objets en filigrane d'or (Piura) ou d'argent (Huancayo, Lima) : coffrets, étuis à cigarettes, etc. L’argent reste une bonne affaire, mais vérifier qu’il porte toujours le poinçon 9,25. À Ayacucho, on le trouve en filigrane avec des fils minuscules qui paraissent brodés. Le plus beau travail étant un paon à la queue dressée. L’or est mieux travaillé en Bolivie (18 carats est la norme).

- Masques de carnaval (et figurines masquées représentant des acteurs de la diablada) : à Puno.

- Jeux d’échecs : en pierre ou en bois, plus ou moins beaux selon le travail sur les pièces. Ils opposent invariablement les conquistadors aux Incas.

- Masques de carnaval (et figurines masquées représentant des acteurs de la diablada) : souvent en nickel, à Puno (mais les plus beaux se trouvent en réalité à La Paz, en Bolivie).

- Objets sculptés en pierre : à Ayacucho (albâtre) et à Arequipa (pierre volcanique blanche, le sillar, au grain très fin).

- Cierges sculptés (de couleur à motifs géométriques, floraux) : à Ayacucho, Junín, Lima dans le callejón de Huaylas, etc.

- Artisanat de la selva amazonienne : arcs et flèches, carquois pour dards de sarbacane, plumasserie, sans oublier la poterie, les tissus et les paniers shipibos, dans la région de Pucallpa.

- Céramique : à Ayacucho (vases zoomorphes à motifs sur fond d'ocre, en réalité produits à Quinua, chandeliers, ocarinas en terre cuite), à Cajamarca (copies de vases précolombiens, poterie), à Pucará (taureaux, monochromes en noir), à Pucallpa (récipients confectionnés par les Indiens shipibos, au décor géométrique), aux villages de Chulucanas et Catacaos près de Piura, à Cuzco, etc.

- Bijoux : au village de Catacaos près de Piura, et surtout à Lima, au marché Inca de l'avenida Petit-Thouars et dans la rue La Paz (Miraflores).

- Antiquités coloniales : dans la rue La Paz à Miraflores (Lima).

- Pisco : il serait dommage de ne pas rapporter l'eau-de-vie qui permet de préparer le délicieux cocktail national (le pisco sour - voir les boissons au Pérou).

Services voyage



Forum Pérou

Voir tous les messages
Argent et budget

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Argent et budget Pérou

Vos discussions préférées du forum Argent et budget Pérou

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Pérou

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Pérou

Agenda Pérou

Pérou Les articles à lire