Activités et sorties Pékin (Beijing)

Achats et souvenirs de Pékin

Aux puces et sur les marchés, marchandage de rigueur sous peine de payer le prix fort et de passer, accessoirement, pour un idiot ! Ne rien acheter à plus de 50 % du premier prix annoncé. Démarrer au quart de ce prix, avant de monter lentement et seulement si nécessaire !

Puces, artisanat et mobilier chinois

- Marché aux puces de Panjiayuan (Panjiayuan jiuhua shichang) : En souvent mieux et moins cher qu’ailleurs, on trouve de tout ici : artisanat des minorités (dont de superbes selles tibétaines), porcelaines du Jiangxi, vieil ivoire sculpté, matériel de calligraphie, bouliers...

- Beijing Antique City (ou Curio City) (Beijing Guwancheng) : Immeuble rectangulaire de 3 étages. Grand patio intérieur et lumineux rempli de stands (bijoux et divers artisanat) au rez-de-chaussée. Le long des galeries, boutiques d’antiquités, de peintures, d’objets en jade, en os et autres.

- Marché aux oiseaux de Shilihe (Shilihe Niaoshi) : Ne pas rater les réunions d’aficionados de criquets et autres insectes, ainsi que de pittoresques sculpteurs sur noix.

- Quartier des antiquaires (Liulichang) : L’ancienne rue des fabricants de tuiles vernissées s’est depuis des lustres reconvertie dans les antiquités, la belle brocante, le matériel de calligraphie, les vieux bouquins, etc. Choix énorme, tous prix et qualités. Vêtements, accessoires, tapis, tissus et soierie, thés.

Vêtements et soie

- Xiushui Silk Street : Pas que de la soie, loin de là, mais un vaste choix de vêtements et chaussures aux 1er et 2e étages, et de souvenirs en tout genre au 3e. Également des jouets, tapis, thés, bijoux, du linge de maison, de l’électronique, et on en passe. Accueille pas mal de cars de touristes (ou de négociants ?) du monde entier. Bien sûr, on y trouve aussi un bureau de change.

- Marché de Xidan : Le quartier d’jeuns de Pékin ! Dédale sans fin de petits et grands magasins de vêtements et d’accessoires, dont une partie se trouve dans un ancien temple. Les jeunes s’approvisionnent ici en chaussettes multicolores, chaussures de cuir, jeans coréens, T-shirts imprimés, casquettes, lunettes de soleil et sacs à dos. De la marque et du faux à tous les prix. Marchandage possible quand les prix ne sont pas affichés.

Massage

L’offre de massage traditionnel chinois s’enrichit d’année en année. Spa tendance New Age et salons peuplent les lieux touristiques. Attention néanmoins, « massage », an mo, est également en chinois synonyme de prestations à caractère sexuel. Il est toutefois facile de faire le tri selon le caractère aguicheur des affichettes !

Massages dans la rue : au niveau de Dianmenxi Dajie, sur la petite place (côté Qianhai) qui précède Lotus Lane. Prix : env 20 yuans pour 20-30 mn. De joyeux drilles prodiguent aux badauds d’énergiques massages en extérieur, généralement à partir de 16h. Rustique mais efficace, même si certains masseurs sont meilleurs que d’autres.

Sortir à Pékin

Qu’elles sont loin les monotones années pékinoises en bleu de travail ! La jeunesse qui en a les moyens fait depuis longtemps la tournée des bars, flambe la nuit en club et s’affiche en fashion victim. Celle plus humble ou moins ostentatoire investit les zones de petits restos et stands de rue, où l’on écluse autant de bières qu’on engloutit de brochettes.

Bars et boîtes de nuit éclosent à un rythme soutenu et la scène locale n’a plus guère à envier Shanghai, sa cousine délurée, plus snob et chère. Ici, même les clubs les plus in restent en général accessibles à tous.

Le quartier de Sanlitun et Worker’s Stadium remporte sans conteste la palme des dance floors à la mode et à paillettes, Nan Luoguxiang, Gulou Dongdajie et alentour celle des bars et cafés bobos et affiliés, et les lacs un peu plus à l’ouest (de Shishahai) celle de la frénésie populaire.

Nan Luoguxiang et alentour

Ce mignon hutong, à 500 m à l’est des lacs, repavé et élargi, est colonisé par une multitude de cafés-bars-restos et de boutiques de fringues, gadgets et déco. Branché hier, il est désormais plus mercantile que bohème. Pourtant, cette modeste rue piétonne conserve pas mal de charme grâce au cachet de ses bâtisses et à tous les hutong perpendiculaires qui s’enhardissent à leur tour pour passer du résidentiel à l’animé. Le mouvement s’est même étendu à Gulou Dongdajie, une voie de circulation majeure du secteur, autrefois couche-tôt. Un esprit de communauté urbaine s’y fait sentir, porté par un bon mix de boutiques, restos et cafés-boîtes en tout genre.

Wudaoying

Ruelle (hutong), parallèle au nord à Guozijian, et la première en venant du premier périph. Ce point de fixation irradie depuis dans toute la zone, et a déjà bien changé. Un quartier à explorer, à la recherche de restos, bars sympas et boutiques branchées, sans la foule « touristique » de Nan Luoguxiang.

Fangjia Hutong

À moins de 10 mn à pied de Wudaoying, un hutong pas encore institutionnalisé, bien dans son jus, avec des restos et cafés hors des sentiers battus.

Autour des lacs de Shishahai

Les myriades de cafés et restos ont affecté l’atmosphère populaire et artisanale des guinguettes d’autrefois. Pourtant, après des heures de visite, le coin constitue toujours une bonne étape.

Au sud du lac Qianhai, sur la rive gauche, l’allée des Lotus aligne les bâtisses à étages, métissage parfois réussi de chinoiseries et de « world-branchitude ». Parmi celles-ci, le bar-resto Lotus Blue, à l’intérieur sobrement chinois, propose des concerts tous les soirs dès 22h (groupes chinois les lundi-mardi et étrangers les autres jours). Puis, en poursuivant le long de la rive, on arrive au célèbre pont Yinding Qiao, véritable centre névralgique de Shishahai, où les deux rives du lac Houhai alignent d’autres brochettes de bars interchangeables. Effet hypnotique garanti.

En prenant à l’est du pont Yinding, on s’engage ensuite dans la ruelle Yandaixiejie, entièrement colonisée par des cafés, restos, boutiques et stands de brochettes. On citait autrefois, dans ce guide, certains des bars qui s’y trouvent, comme le Huxley’s (toujours en activité), mais vu qu’ils ont désormais tendance à se fondre dans une masse assez indifférenciée, notre meilleur conseil est de flâner dans la zone et de vous poser là où bon vous semble.

Un endroit en vogue cependant : le 4 Corners, au n° 27 de Dashibei, un hutong qui part (sur la gauche) de la ruelle Yandaixiejie. Ouvert jusqu’à 1h, c’est l’un des repaires des expats occidentaux (mais pas seulement), avec une bonne sélection de mousses, des concerts le jeudi dès 21h30 et des activités certains autres soirs. On peut aussi y grignoter des flatbreads (sorte de pizza) bien fins, d’honnêtes rouleaux vietnamiens et des burgers.

Services voyage



Forum Pékin (Beijing)

Voir tous les messages
Activités et visites

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Activités et visites Pékin (Beijing)

Vos discussions préférées du forum Activités et visites Pékin (Beijing)

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Pékin (Beijing)

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Pékin (Beijing)

Agenda Pékin (Beijing)

Pékin (Beijing) Les articles à lire