Transports et déplacements Pékin (Beijing)

Pékin étant une ville étendue et parfois très embouteillée (sur les grands axes notamment), n’hésitez pas à prendre le métro quand c’est possible (c’est parfois plus rapide que le taxi)... ou même le vélo si vous limitez vos déplacements au centre-ville.

Il peut être judicieux aussi de se procurer un plan détaillé de la ville avec les lignes de transports en commun, ainsi que les rues en idéogrammes (pour être compris des taxis) et en pinyin (pour vous y retrouver !).

Se déplacer en métro

- Billet 3-6 yuans, en fonction de la longueur du trajet et du nombre de correspondances (sauf l’Airport Line, voir plus haut). Achat aux guichets ou aux billetteries automatiques (instructions en anglais faciles à suivre, il suffit d’entrer sa destination et de sélectionner le nombre de tickets voulus). Valable seilement le jour de l’achat.

- Carte prépayée Yikatong : s’achète et se recharge à tous les guichets. Elle évite de devoir faire la queue mais il faut payer une caution de 20 元 qu’il est un peu difficile, pour le visiteur de passage à Pékin, de récupérer (c’est toutefois possible à la station de l’Airport Express du terminal 3 de l’aéroport, mais prévoir du temps avant le départ !). Offre aussi une réduc d’environ 50 % sur les tickets de bus, lignes de la grande périphérie inclus.

- Horaires de fonctionnement : environ 5h-23h (légères variations selon les lignes). Rapide, fréquent et pas cher, son réseau s’est rapidement étendu ces dernières années et couvre désormais une grande partie de la ville. Bonne signalétique en pinyin dans les stations et les rames, où les arrêts sont annoncés en anglais.

En bus

- Prix : 2 yuans à l’intérieur de la ville. Réduc d’environ 50  % avec la carte Yikatong.

- Foultitude de lignes. Les indications sont en chinois, mais les numéros de bus en chiffres arabes. Ne bénéficiant pas d’itinéraires protégés, ils subissent les embouteillages et sont bondés aux heures de pointe. Horaires proches de ceux du métro  : grosso modo, de 5h à 23h au mieux ; souvent de 7h à  21h.

En taxi

- Tarif : prise en charge, 13 元 ; au-delà de 3 km, 2,30 元/km (si le trafic est fluide). Compter 20 元 pour une course moyenne. Supplément de 20 % la nuit, 23h-6h.

Assez bon marché et pratique, avec près de 100 000 véhicules sillonnant les rues de la capitale. Mais c’est à peine suffisant aux heures de pointe ou veilles de fêtes !

Exigez la mise en marche du compteur, qui délivre un reçu en fin de course.
Comme très peu de chauffeurs parlent l’anglais, montrez votre destination en idéogrammes (la plupart de nos adresses sont traduites, et les cartes de visite d’hôtels-restos également). Si vous essuyez un refus, c’est que le chauffeur vient de débarquer de province et ne connaît pas l’adresse, qu’il ne sait pas bien lire ou veut... rentrer chez lui. Ne vous en formalisez pas et essayez-en un autre.

Un truc : si vous logez dans un hutong improbable ou un petit hôtel peu connu, repérez quand c’est possible, proche de votre domicile, un monument public, un célèbre grand magasin, un hôpital, etc. (dont vous aurez le nom en chinois, bien sûr).
Demandez au chauffeur de vous y déposer, et effectuez le reste à pied (ça évite parfois de tourner trop longtemps). Le pourboire n’est pas dans les habitudes.

À vélo

- Le moyen le plus agréable de découvrir la ville, pour son indifférence aux bouchons en tout genre. Bien qu’ayant cédé beaucoup de terrain aux voies automobiles, les pistes cyclables sont encore légion. Seuls les périphs et certaines rues commerçantes sont interdits à la petite reine pendant la journée. Stationner sur les parkings à vélos et fermer l’antivol.

- Location : 10-40  yuans par jour. Selon les lieux, plus environ 200 yuans de caution. Possible dans de nombreux petits hôtels, auberges de jeunesse et auprès de loueurs installés dans les zones fréquentées par les routards, Dazhalan par exemple.

À pied

Sans aller de la Cité interdite au temple du Ciel ad pedibus (encore que), on peut sillonner les hutong autour des lacs au nord-ouest de la Cité interdite, dans le quartier de la tour du Tambour ou celui du temple des Lamas, etc.

Mais attention, la priorité est souvent celle du plus fort, et le piéton est bien fragile : du vélo à l’autobus en passant par toutes les gammes de 2, 3 et 4-roues, tous ignorent royalement les passages piétons et se plaisent à griller un petit feu rouge de temps en temps !

En side-car

- Beijing Sideways :
Idéal pour s’orienter en début de séjour, le side-car permet un point de vue unique et une réelle proximité avec la ville et ses habitants. Demandez un guide francophone. Le slogan de Sideways : «  les chemins de traverse  ». Aussi attendez-vous à sortir des sentiers battus  !

Leur must  : une journée à la Grande Muraille sauvage avec déjeuner au sommet après avoir sillonné les montagnes et traversé des villages de paysans. Toute une série de formules adaptées à votre séjour à partir de 1 700  yuans pour  2 la balade de 2h pour 2 personnes.

Services voyage



Forum Pékin (Beijing)

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Transport Pékin (Beijing)

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Pékin (Beijing)

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Pékin (Beijing)

Agenda Pékin (Beijing)

Pékin (Beijing) Les articles à lire