Géographie et paysages Normandie

La Normandie s'est bâtie autour de contacts morphologiques entre la terre et la mer, entre le Bassin parisien et le Massif armoricain. Elle repose sur un socle de roches, vestige d'une ancienne chaîne de montagnes, hercynienne (ère primaire), que l'érosion a démantelée, un peu comme le Massif central.

L'encaissement des rivières dans les roches anciennes du Massif armoricain crée un relief certain d'où naissent gorges et belvédères qui ne sont pas sans charmer pêcheurs et promeneurs.
La Normandie peut se vanter d'avoir à son actif quelques beaux reliefs. Elle n'en reste pas moins un bocage, dont les collines du Perche, le mont des Avaloirs et le signal de la forêt d'Écouves (417 m) représentent les plus hauts massifs de la France de l'Ouest, surgis d'une végétation dense.

La Normandie et ses quelque 500 km de côte offrent également à voir criques et falaises, comme celles du pays de Caux, ou plages de sable fin, à l'image de la Côte Fleurie et du Cotentin. Tout au bout, tout en haut, l'évocation est encore plus forte, les anses rocheuses de la presqu'île de la Hague fleurent bon la lointaine Irlande.

La Haute-Normandie

La Haute-Normandie a définitivement un petit quelque chose d'Île-de-France avec ses basses collines et ses courtes vallées. Les zones bocagères y sont moins nombreuses qu'en Basse-Normandie, mais les plaines sont plus étendues et les plateaux de la façade maritime plus découpés.
Côté climat - ce n'est un secret pour personne ! - on a vu mieux. L'insolation est l'une des plus basses de l'Hexagone (presque deux fois inférieure à celle d'Aix-en-Provence) et les précipitations parmi les plus importantes (plus de 150 jours de pluie sur l'année).

Météo Haute-Normandie et prévisions météo Haute-Normandie

La Basse-Normandie

La Basse-Normandie a, quant à elle, un avant-goût de Bretagne. Le relief s'agence suivant une direction sud-ouest - nord-est alternant entre basses collines et calmes vallées (de la Sée, de la Sienne...) et les couches sédimentaires du pays d'Auge. Dans le nord de la Manche, par-delà le bocage, on croise parfois des zones de marais et de petites étendues de landes, familières des paysages bretons.
En ce qui concerne le climat, les habitants de la partie orientale sont moins arrosés qu'à l'ouest mais subissent tout autant les caprices d'un climat océanique.

Météo Basse-Normandie et prévisions météo Basse-Normandie

Sites normands célèbres

Enfin, il y a ces atouts que la Normandie a du mal à cacher : cette fameuse baie du Mont-Saint-Michel d'où la mer se retire parfois à perte de vue, cette vallée de Seine avec ses méandres, ses coteaux crayeux et ses abbayes, et ces non moins célèbres falaises d'Étretat, l'un des plus beaux sites naturels de France, né des caprices de la nature et de l'apogée de l'érosion.

Environnement

Aujourd'hui, la Normandie est principalement agricole, industrielle, résidentielle et urbaine, et la qualité de l'environnement s'en ressent. Les herbages deviennent labours, les usines et les zones portuaires marquent les paysages, les tissus pavillonnaires s'étendent autour des villes.
Mais il reste heureusement une Normandie dotée de richesses naturelles et d'un patrimoine environnemental, plus secret que les colombages et les vieilles pierres.

La proximité de la région parisienne a depuis longtemps bouleversé l'équilibre rural normand traditionnel. La vallée de la Seine, centre économique qui relie Le Havre à Paris, se présente comme un des pôles les plus importants dans les secteurs de l'énergie, de la pétrochimie et de la chimie.

La Normandie compte quatre parcs naturels régionaux (les Marais du Cotentin et du Bessin, les Boucles de la Seine normande, les forêts et le bocage de Normandie-Maine, et le bocage du Perche).
Le littoral normand est de mieux en mieux protégé par le Conservatoire du littoral et les départements. Malgré la pression historique des hommes et des activités, la flore et la faune sauvages normandes restent riches et variées.

Enfin, la Normandie ne manque pas non plus d'attraits écologiques : grandes forêts, marais intimes et giboyeux, multiples rivières et petits fleuves côtiers.

Économie

De bonnes vaches normandes sous des pommiers, des prairies protégées par des haies, un bocage verdoyant. Pendant longtemps, la Normandie fut réduite à cette image bucolique de calendrier des PTT, le camembert et le cidre en plus. Ce n’est pas vraiment faux, mais cela reste un cliché.
Aujourd’hui, la Normandie est principalement agricole, industrielle, résidentielle et urbaine, et la qualité de l’environnement s’en ressent. Les herbages deviennent labours, les usines et les zones portuaires marquent les paysages, les tissus pavillonnaires s’étendent autour des villes.
Mais il reste heureusement une Normandie dotée de richesses naturelles et d’un patrimoine environnemental, plus secret que les colombages et les vieilles pierres.

La proximité de la région parisienne a depuis longtemps bouleversé l’équilibre rural normand traditionnel. La vallée de la Seine, centre économique qui relie Le Havre à Paris, se présente comme un des pôles les plus importants dans les secteurs de l’énergie, de la pétrochimie et de la chimie.

En matière de nature et de paysages, la Normandie compte quatre parcs naturels régionaux (les Marais du Cotentin et du Bessin, les Boucles de la Seine normande, les forêts et le bocage de Normandie-Maine et le bocage du Perche).
Le littoral normand est particulièrement bien protégé par le Conservatoire du littoral et les départements.
Malgré la pression historique des hommes et des activités, la flore et la faune sauvages normandes restent riches et variées. La flore est originale dans les nombreux types de forêts aux sols différents, sur les dunes et les coteaux calcaires, pelouses sauvages exposées au sud, quasi méridionales et riches en orchidées en juin. La faune devient même source d’activité pour les publics spécialisés : on peut observer de nombreux oiseaux, notamment lors des périodes de migrations, et des phoques en baie de Veys, écouter le brame du cerf autour de Rouen...

Enfin, la Normandie ne manque pas non plus d’attraits écologiques : grandes forêts (futaies cathédrales de hêtres, chênaies-charmaies fleuries au printemps), marais intimes et giboyeux, sans oublier, bien entendu, de multiples rivières et petits fleuves côtiers, que n’égalent en majesté que les coteaux du fleuve majeur : la Seine.
Partout des recoins secrets de campagne préservée, villages de charme, parcs et jardins remarquables, chemins creux, champs de coquelicots, plaines agricoles riantes où reviennent les busards.
En prime, on n’est jamais très loin du littoral, qui offre de superbes balades aux abords des falaises, sur de petites plages de galets au bout des valleuses ou sur de vastes étendues de sables dénudées à marée basse, cachées derrière les dunes, dans des estuaires et des havres sableux (une spécificité de la Manche), ou encore sur quelques îlots de caractère.

Services voyage



Forum Normandie

Voir tous les messages
Climat

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Climat Normandie

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Normandie

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Normandie

Agenda Normandie

Normandie Les articles à lire

En 2017, le port du Havre fête ses 500 ans d’existence. L’occasion d’aller découvrir,...