Géographie Népal

Le Népal, entre l'Inde et la Chine

En raison de sa position géographique délicate, le Népal doit veiller avant tout sur ses frontières. Ses rapports avec l'Inde ne sont pas toujours au beau fixe. N'ayant pas d'ouverture sur la mer, le Népal se trouve lié à son voisin tandis qu'il occupe une importante fraction du glacis himalayen face à la Chine.
Or, ce glacis est en partie rendu perméable depuis la construction de la route chinoise qui permet de relier Kathmandu à Lhassa puis de poursuivre jusqu'à Pékin par le train. L'Inde n'est plus qu'à un mois de Pékin en camion et, de ce fait, le Népal est devenu un point stratégique sur la carte politique du monde.

Les cinq régions naturelles du Népal

On a souvent comparé le Népal à un gigantesque escalier débutant au piémont de la plaine gangétique et dont le sommet forme le toit du monde. On observe un des phénomènes géographiques les plus curieux du globe terrestre. L'armature géolologique du pays s'organise en bandes longitudinales formant cinq grandes régions naturelles correspondant à cinq paliers : le Téraï, les Siwalik, le Mahabharata Lekh, le plateau népalais et le grand Himalaya.

- Le Téraï, ou région basse, est une terre d'alluvions formant le piémont de la grande plaine du Gange. Les terres cultivables en bordure des affluents du Gange sont régulièrement inondées.
- Les Siwalik : cette formation montagneuse se compose de crêtes séparées par de larges vallées appelées doon, dans lesquelles pénètre la forêt vierge. C’est là que les plaques indiennes et tibétaines se rencontrent. Cette région est peu habitée.
- Le Mahabharata Lekh, en revanche, est une véritable chaîne de montagnes.
- Le plateau népalais, le cœur du pays, constitue le plus important niveau. Des fleuves transversaux viennent partager ce plateau en neuf bassins naturels. C'est la partie la plus riche du pays, et celle où se trouvent les plus grandes villes (Kathmandu, Patan, Bhaktapur et Pokhara).
- La chaîne himalayenne : sur les 14 sommets de la terre dépassant les 8 000 m, 9 sont situés au Népal ou sur ses confins. On trouve des forêts et des cultures à 4 000 m, des pâturages à 5 000 m, et on a même pu voir des plantes à fleurs à plus de 6 000 m !

Une zone sismique majeure

Comme l’ont malheureusement démontré les séismes de l’année 2015, le Népal se situe dans une zone à risque sismique très élevé. Le pays se trouve sur la faille himalayenne, au point de friction entre les plaques indienne et eurasienne. Ces deux plaques entrent régulièrement en collision depuis plus de cent millions d’années. Entre la plaque indienne, située à l’origine à la latitude de Madagascar, et la plaque eurasienne, il existait même une mer, aujourd’hui disparue, la mer de Thétys.
Les scientifiques estiment que la plaque indienne a progressé vers le nord à une vitesse d’environ 10 cm par an jusqu’à il y a 50 millions d’années. Puis elle a commencé à s’enfoncer sous la plaque eurasienne (phénomène de subduction), créant ainsi une collision majeure à l’origine de la chaîne himalayenne et du plateau tibétain.
Aujourd’hui, ce chevauchement de plaques se poursuit à la vitesse d’environ 2 cm par an, ce qui explique les séismes récents.

Par ailleurs, les inondations et glissements de terrain en période de mousson sont fréquents. Évidemment, il s’en est produit également après les séismes de 2015.

Services voyage



Forum Népal

Voir tous les messages
Climat

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Climat Népal

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Népal

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Népal

Agenda Népal

Népal Les articles à lire