Activités, loisirs et visites Munich

Visites

Le centre historique a été lourdement bombardé en 1945, mais il faut prendre le temps de découvrir et faire parler ce témoin muet, ou du moins discret, d’une histoire pleine de fureur et de drames.
Derrière ses façades de grands magasins, ses églises, ses Biergarten et une apparence de ville policée, Munich cache nombre de lieux qui ont non pas une, mais plusieurs histoires à raconter.

À commencer par ce qu’on appelle désormais, comme à Berlin, le quartier des musées, auquel il vous faudra consacrer au moins une journée, après une première approche de Altstadt, la vieille ville, où il reste quand même quelques édifices anciens à visiter, puisque les autres ont été reconstruits à l’identique.

Munich est aussi à l’avant-garde des réalisations architecturales modernes, comme en témoignent la Pinakothek der Moderne, le Museum Brandhorst, le Jüdisches Museum...

Prévoir du temps, car les visites sont souvent longues vu l’immensité de certains lieux (pinacothèques et Deutsches Museum, notamment). La ligne du bus n° 100 est devenue mythique, puisqu'elle permet de découvrir la majorité des musées et lieux incontournables.

À noter : réductions sur présentation de la carte d’étudiant dans les musées d’État, sauf le dimanche et les jours fériés. Petit guide édité par l’office de tourisme, Les Musées de Munich, en allemand et en anglais.

Munich gratuit (ou presque)

Quelques conseils pour ne pas dépenser n’importe comment son budget voyage dans une ville chère et aux multiples musées ou événements.

Le billet groupé est intéressant, mais les travaux appelés à se poursuivre jusqu’en 2018 ont mis déjà l’ancienne pinacothèque à prix réduit.

Les moins de 18 ans bénéficient aussi de l’entrée gratuite au Residenzmuseum, à la Schatzkammer, à la villa Stuck et au Stadtmuseum. Les autres devront attendre la dernière heure dans certains musées : le Deutsches Museum, et le Verkehrszentrum (musée de la Mobilité).

Profitez aussi des animations sur les places, depuis les projections de films en plein air sur la Königsplatz ou les retransmissions d’opéra, avec pique-nique improvisé.

Les musées suivants sont à 1 € le dimanche : les trois pinacothèques, le Bayerisches Nationalmuseum, la Glyptothek, les Staatliche Antikensammlungen, et la Staatliche Münzsammlung. Les tarifs réduits ne s’appliquent pas en général aux expos temporaires.

Ces dispositions pouvant changer d'une année sur l'autre, il convient tout de même de les vérifier (en anglais) sur le site museen-in-muenchen.de.

Si vous avez du temps, il y a bien d’autres musées, tous recensés dans la documentation disponible à l’office de tourisme : celui des 5 Continents, ceux de Préhistoire, d’Arts graphiques, d’Art populaire, de Minéralogie, du Théâtre, des Romantiques allemands, de l’Homme et de la Nature, etc.

Bierkultur et Gemütlichkeit

Au pied des Alpes, la ville la plus méridionale d’Allemagne, renfermée sur elle-même en hiver, prend des allures italiennes dès les premiers beaux jours. Dans les jardins, on se dore au soleil, on rit, on boit, on se prélasse langoureusement dans les innombrables Biergarten. Il fait bon visiter Munich au printemps, mais aussi à la fin de l’automne, quand les derniers flonflons de la fête de la Bière se sont éteints, quand les rues sont encore envahies par ceux qu’on appelle encore les Schickimicki – rien à voir avec des « Mickeys » chic –, savant mélange de yuppies californiens et de bobos parisiens.

Dans cette ville d’histoire devenue un centre de la haute technologie, bon nombre de Schickimicki, si élégants et si sûrs d’eux, roulant en Porsche ou – bien sûr – en BMW dernier modèle, sont des Bavarois de fraîche date qui ont répondu à l’appel de l’argent, du soleil et de la qualité de vie : magasins de luxe, restaurants renommés, théâtres, musées... Bierkultur et Gemütlichkeit sont deux mots qui résument pourtant bien la Munich éternelle, ville agréable à vivre (c’est le sens du second mot), où l’on refait volontiers le monde tout en buvant jusqu’à plus soif.

Mais il n’y a pas qu’à travers la bière que l’on peut parler de Munich comme d’une ville de Kultur ! Richard Strauss y est né, Einstein y a usé ses fonds de culotte à l’école... On y trouve pas moins d’une soixantaine de théâtres, dont trois opéras, 62 musées et autour de 300 maisons d’édition ! Elle possède même sa Cinecittà à elle, la Bavaria Filmstadt, que l’on peut visiter et où une bonne partie des films et téléfilms allemands sont réalisés...

Ville étudiante enfin, Munich a deux quartiers bien vivants de part et d’autre de la Ludwigstraße : Maxvorstadt, près du quartier des musées, et Schwabing, où pullulent petits cafés et restos pas chers, ainsi que ses nouveaux arrondissements branchés, où, loin des tavernes touristiques du vieux centre-ville, on découvre les artistes de demain.

Vie culturelle

Munich fourmille de lieux culturels. Pour les amateurs de théâtre, une soixantaine de salles attendent... ceux qui comprennent bien l’allemand. Les mélomanes ne seront pas en reste : on joue du classique un peu partout, notamment au Bayerische Staatsoper et dans l’étonnant Gasteig où joue l’orchestre philharmonique de Munich l gasteig.de l, en face du Müller’sches Volksbad, ainsi que dans quelques églises du centre. Nombreuses expos également.

On trouve toutes les infos utiles dans le programme mensuel (en allemand uniquement) In München (disponible entre autres dans les offices de tourisme). Côté vie underground et contre-culture, les quartiers tels que Haidhausen et Neuhausen offrent de nombreuses manifestations, moins officielles.

On peut se procurer gratuitement, à l’office de tourisme et dans nombre de cafés ou lieux culturels, la revue (en allemand) In München, qui contient le programme des cinémas, théâtres, expos, concerts, etc.
Sinon, il y a aussi le Prinz, que l’on trouve à la vente en librairie.
Et, pour les gays, le mensuel Sergej ou Our Munich, distribué gratuitement.

  • Réservation de places de concerts ou de spectacles : München Ticket. Possède un comptoir dans les 2 offices de tourisme (celui de la Marienplatz donne sur la Dienerstraße).

Où sortir à Munich ?

La nuit munichoise ne s’anime vraiment qu’en fin de semaine. Mais là, il y a de quoi faire ! Entre les derniers clubs ou boîtes à la mode et les Biergarten, Kneipen et autres bars branchés, il peut être difficile de savoir où donner de la tête...

Si Schwabing reste le quartier bien connu des étudiants et artistes, qui hantent, entre autres, Leopoldstrasse, Haidhausen, le « 2e Schwabing », a aussi le vent en poupe. Ça bouge également beaucoup du côté de Karlsplatz et le long de Sonnenstrasse.

Sans parler des abords de la Ostbahnhof, qui regroupe des complexes abritant bars et boîtes, comme la Kultfabrik ou l’Optimolwerke. Munich multiplie les pôles d’attraction en vogue, et pas seulement sur le front des cafés et repaires festifs.

À noter aussi : les After Work Parties, du lundi au jeudi. Il s’agit de soirées débutant vers 19h pour ceux qui veulent festoyer après le boulot. L’entrée, à 7 €, comprend une conso et l’accès à un buffet. Et la fête peut durer jusqu’à 4h du mat’ !

Enfin, pour les concerts, se reporter aux dates annoncées dans les journaux locaux, comme le Süddeutsche Zeitung (sauf le dimanche), ou encore le mensuel gratuit In München. Les plus grands concerts de rock ont lieu sous le chapiteau de l’Olympia Halle, dans le parc olympique, ou carrément à l’Olympiastadion, au nord de la ville.

Services voyage



Forum Munich

Voir tous les messages

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Munich

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Munich

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Munich

Agenda Munich

Munich Les articles à lire