Hébergements et hôtels Marrakech

Marrakech offre un large choix d’hébergements, pour tous les budgets : tente ou matelas en terrasse, hôtels et riads à louer à la chambre ou en totalité. Sans oublier les locations d’appartements pour encore plus d’autonomie.

Ce qui ne dispense pas de prendre toutes ses précautions avant d’atterrir. Même après avoir envoyé un e-mail de réservation, un petit coup de téléphone pour prévenir de l’heure d’arrivée ne peut pas faire de mal. C’est carrément indispensable pour les arrivées tardives.

Au sujet des réductions accordées à nos lecteurs par les propriétaires, sachez qu’elles ne sont valables que pour des réservations en direct et ne sont pas cumulables avec d’autres offres (notamment sur Internet).

Campings

Rien à proximité immédiate du centre-ville. Les irréductibles devront s’éloigner ou dresseront pour quelques dirhams leur tente sur une terrasse d’hôtel...

Hôtels à Guéliz et dans la ville nouvelle

Il faut prendre un taxi ou un bus pour rejoindre la médina, mais l’hébergement est ici plus aéré et on s’y sent moins confiné.

Pour ainsi dire aucune adresse bon marché ou à prix moyens dans le « Marrakech moderne » ; mieux vaut chercher du côté de la place Jemaa-el-Fna, où ces catégories sont bien représentées...

Les riad

C'est le rêve marrakchi par excellence : séjourner dans un riad, une de ces maisons traditionnelles restaurées et reconverties dans l'accueil des voyageurs. Une façon originale de découvrir la ville de l'intérieur, de savourer à l'ombre des orangers cet art de vivre qui fait la réputation de Marrakech.

Un art de vivre...

En flânant dans les ruelles de la médina, vous côtoierez forcément ces riads, sans imaginer de l’extérieur que derrière de hauts murs banals, au fond de quelque étroit passage, se cachent de petites merveilles.

Beaucoup de ces établissements appartiennent à des Français et autres expatriés. Car habiter la médina apparaît peu valorisant aux Marocains d’un certain niveau social. Insalubrité, vétusté des demeures, inaccessibilité, manque de place, cohabitation de plusieurs branches de la famille sous le même toit... Ils privilégient les nouveaux quartiers : artères modernes et aérées, impression de standing...

C’est ainsi que la médina fut redécouverte, dans les années 1990, par des Européens qui sentirent le potentiel immobilier et touristique qui se cachait là. C’est aussi en partie grâce à eux que des techniques presque oubliées, comme le tadelakt (un mortier à base de chaux qui sert de revêtement pour les murs, lavabos et baignoires), ont repris de la vigueur et que l’art des zelliges (mosaïques de carreaux d’argile vernissée) a refleuri. Résultat : de beaux articles dans la presse déco et people, et la mode était lancée !

Une mode qui perdure bon an mal an, des dizaines de nouvelles adresses naissant chaque année, sans compter celles qui changent de propriétaires. De nouveaux coups de cœur, chaque année, continuent de donner envie de séjourner plus que jamais dans ces espaces préservés.

... qui ne convient pas à tout le monde

- Les claustrophobes peuvent se sentir mal à l'aise dans ces maisons entourées de hauts murs dont la seule percée sur l'extérieur est le patio à ciel ouvert (jusqu'à Pâques, ce dernier est souvent couvert). Les chambres du rez-de-chaussée, notamment, sont souvent assez sombres. En contrepartie, il fait frais et les riad sont assez bien isolés des rumeurs de la ville...

- Dans l'immense majorité des cas, on peut déjeuner et manger sur place de bons petits dîners mitonnés par la cuisinière maison. Un menu souvent unique, à réserver au minimum le matin même. Mais ce sont rarement de vraies tables d’hôtes conviviales avec les proprios.

- Les riad regroupent souvent plusieurs maisons, avec leur dédale d'escaliers pentus, parfois étroits, et de terrasses (souvent sans garde-fou et rambardes !). Chouette, on s'y perd volontiers, mais les parents balisent aussi un chouïa pour leurs marmousets, et les personnes à mobilité réduite pourront peiner à grimper et descendre des marches toute la journée.

Réservations : le bon choix

N'imaginez pas faire du porte-à-porte sur place pour dégoter un riad à votre convenance. D'abord, trouver une adresse est une gageure dans l'écheveau des ruelles.

Ensuite, les périodes de rush sont fréquentes, autant donc assurer le coup. Rappelez-vous qu’une trace écrite de la réservation vous prémunit toujours en cas de litige.

Notez aussi que de nombreux riads mentionnés ci-dessous peuvent être privatisés sur demande...

À quel prix ?

Ce mode d’hébergement n’est pas bon marché, et d’ailleurs les catégories dans lesquelles nous classons les riads reposent sur d’autres fourchettes de prix que les hôtels. À noter que les tarifs s’y affichent aussi le plus souvent en euros. Pour les familles, certains riads proposent des « suites » pour quatre (deux adultes et deux enfants) à prix plus avantageux. À ce sujet, certaines adresses ont tendance à appeler « suite » ce qui n’est en réalité qu’une chambre un peu plus grande...

Les tarifs peuvent varier fortement selon la période : haute saison (vacances de Noël et de Pâques), moyenne saison (grosso modo de mars à mai et de septembre à la Toussaint), basse saison (le reste de l’année, y compris juillet-août), ce qui n’empêche pas, en périodes plus creuses, des réductions bien croustillantes. Le petit déj est, en principe, toujours compris.

Sachez aussi que pour les familles et autres groupes de copains, il est généralement possible de louer l’ensemble de la demeure.

Réserver par une agence

Passer par une agence offre la garantie d’un contrôle régulier des prestations et entretien de la maison. De plus, en cas de litige, on peut se retourner vers un interlocuteur connu.

Réserver auprès d'un particulier

Maison d’hôtes ou hôtel ?

Une « maison d’hôtes » est habitée par son propriétaire, une grande partie de l’année du moins ; mais de plus en plus, les propriétaires ne vivent pas sur place et assurent une présence chaque matin pour rencontrer leurs hôtes. Souvent aussi, l’affaire est laissée en « gérance » à du personnel local plus ou moins bien formé.

Déclaré ou clandestin ?

Certains riad ne sont pas déclarés, et, donc le plus souvent non assurés, en tout cas non soumis aux contrôles de normes de construction, d’hygiène et de respect du personnel. Autant dire que dans ces endroits, vous n’aurez aucun recours en cas d’accident ou de litige. Tout établissement patenté affiche à la réception un document mentionnant « décision de classement ».

Il existe, à Marrakech et dans les environs, près de 1 000 maisons d’hôtes officielles, dont plus de 200 regroupées au sein de l’Association des maisons d’hôtes de Marrakech et du Sud (AMHMS), qui a mis en place une charte de qualité.

Services voyage



Forum Marrakech

Voir tous les messages
Hébergement et hôtels

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Hébergement et hôtels Marrakech

Vos discussions préférées du forum Hébergement et hôtels Marrakech

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Marrakech

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Marrakech

Agenda Marrakech

Marrakech Les articles à lire