Drapeau Liban

Carte d'identité Liban

- Nom officiel : République libanaise.
- Superficie : 10 452 km².
- Population :5 882 562 (estimation 2014).
- Capitale : Beyrouth.
- Densité : 395 hab./km².
- Chef de l'État : le poste est vacant depuis mai 2014.
- Président du Conseil des ministres : Tammam Salam (depuis février 2014).
- Régime : le Liban est une République parlementaire.
- Démographie : 40 % de la population a moins de 24 ans, et 80 % de la population est urbanisée. 80 % de la population est alphabétisée.
- Population et ethnies : Arabes (95 %), Arméniens (4 %), Kurdes, Turcs, Grecs. Par ailleurs, 12 % de la population est palestinienne. La communauté libanaise est aussi très présente sur toutes les parties du globe : il y a environ 14 millions de ressortissants d’origine libanaise qui vivent à l’étranger dont 11 500 000 sur le continent américain, 1 200 000 en Afrique, 400 000 en Europe, 400 000 dans les pays arabes et 300 000 en Australie.
- Religion dominante : il y a 17 communautés religieuses officielles au Liban ; musulmans pour 60 %, chrétiens pour 40 %.
- Langues : l’arabe est la langue officielle du Liban. Néanmoins, le français, jouissant d’un statut particulier comme langue de culture et d’éducation, est la langue étrangère la plus utilisée. L’anglais, langue des affaires, voit son usage devenir de plus en plus courant sans vraiment concurrencer le français dans ce pays qui est naturellement trilingue. L'arménien est également pratiqué.
- Principales activités : agriculture, construction, tourisme.
- Sites inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco : Anjar ; Baalbek ; Byblos ; Tyr ; Ouadi Qadisha ou Vallée sainte et forêt des cèdres de Dieu (Horsh Arz el-Rab).

Économie

Les terres libanaises sont fertiles, propices à la culture de la vigne et des arbres fruitiers, mais l'agriculture produit toujours à un rendement médiocre et ne représente qu'à peine plus de 10 % du PIB. Les secteurs qui portent la croissance libanaise sont principalement la banque, qui connaît des profits record, l’immobilier, en forte expansion, et le tourisme.

Le Liban a connu, pendant la décennie 1990, une croissance soutenue par un réseau actif de PME, par les secteurs du tourisme et des finances, mais aussi par les aides et investissements étrangers. Le PIB par habitant a lui aussi été en hausse pendant cette période. Le Liban enregistre un nombre croissant de touristes.

Mais le pays, ruiné par les guerres (guerre civile entre 1975 et 1990 puis conflit israélo-libanais en juillet 2006) qui ont épuisé son économie, doit aujourd'hui encore importer la majorité des produits de la vie courante. Les budgets sont fortement déficitaires et la dette publique est considérable.

L'économie informelle reste aujourd'hui encore importante.

Depuis 2011, la proximité du Liban avec la Syrie entraîne irrémédiablement un ralentissement de sa croissance.




Drapeau sejours week end Liban

Partir au Liban


Applis Routard Iphone Ipad