Santé et sécurité Kenya

Santé

Le Kenya est un pays pauvre et qui mise en grande partie sur le tourisme pour s'en sortir. La protection sanitaire des voyageurs s'améliore régulièrement.

Les vaccins

La vaccination contre la fièvre jaune, après quelques décennies d'incurie, est vivement conseillée pour tous les voyageurs. Même si l'OMS a déclaré qu'il n'était pas légitime d'exiger cette vaccination pour les séjours touristiques de base en Tanzanie, nous vous recommandons de continuer à faire ce vaccin bien anodin. De plus, s'il y avait une escale - prévue ou non - dans un pays où sévit la fièvre jaune, le vaccin deviendrait alors légitime.

Les vaccins universels

Le tétanos, la poliomyélite, la diphtérie, la coqueluche et l'hépatite B.

Les vaccins du voyage

- Fièvre jaune.
- Hépatite A : il ne faut partir en Afrique sub-saharienne qu'immunisé contre cette très fréquente maladie.
- Typhoïde : vaccin recommandé à tous les voyageurs qui se rendent dans un pays de basse hygiène.
- Méningite à méningocoque : vaccin peu utile pour le touriste en court séjour safari, mais très recommandé en cas de séjour plus long avec immersion dans la population autochtone.
- Rage : vaccin peu utile pour le touriste en court séjour safari. Très recommandé en cas de séjour long en zones rurales éloignées, et à ceux qui seront ou pourront être en contact régulier avec les animaux.

Le paludisme (la malaria)

Il y a du paludisme partout au Kenya et en Tanzanie, y compris dans les capitales, à l'exception des zones situées à une altitude de plus de 2 000 m. Le paludisme ne se transmet que du coucher au lever du soleil.

La prévention repose sur les mesures suivantes :

- Dès la tombée de la nuit, porter des vêtements recouvrant le maximum de surface corporelle ; au mieux, ces vêtements auront été imprégnés ou vaporisés d'insecticide.

- Sur les parties restées découvertes, appliquer régulièrement, toutes les 3-4h (entre le coucher et le lever du soleil), des répulsifs anti-moustiques réellement efficaces sur les moustiques tropicaux (Insect Écran ou Cinq sur Cinq).

- Utiliser abondamment les serpentins incandescents (sauf dans la chambre à coucher aux fenêtres fermées), les diffuseurs électriques...

- S'il n'y a pas de système d'air conditionné parfaitement hermétique et qui fasse descendre la température en permanence dans une zone proche du froid, il est indispensable de n'accepter de dormir que sous moustiquaire imprégnée d'insecticide.

Le Kenya est en zone III (résistance maximale du Plasmodium falciparum aux médicaments antipaludiques).

L'hygiène alimentaire

Les boissons

- Ne consommez que des boissons industrielles décapsulées devant vous. C'est une précaution nécessaire, mais non suffisante : certains malfrats se sont équipés de machines à capsuler et fournissent une eau pourrie dans une bouteille à la marque irréprochable.

- Une bonne précaution : pour consommer de l’eau non contrôlée, est de la boire via Lifestraw (le procédé individuel le plus économique). Il s’agit d’une sorte de paille individuelle qui filtre bactéries, virus et parasites (à hauteur de 99,99 %), avec une capacité de 1 000 l, soit la consommation d’une personne sur une année.

- Tout ce qui a été porté à ébullition est sûr : thé, café... sous réserve que le verre soit propre.

- Éviter les glaçons.

La nourriture

Se laver les mains avant de manger (on devrait le faire partout).

- Les fruits et les légumes seront lavés, pelés, bouillis ou rejetés.
- Les viandes seront consommées bien cuites, à cœur, et servies très chaudes.
- Poissons et crustacés : pas de problème s'ils sont frais.
- Coquillages : interdits.
- Produits laitiers, dérivés et glaces : à éviter, sauf si produits industriellement.

Sexualité

Le sida fait des ravages en Afrique de l’Est, donc au Kenya et en Tanzanie. Près de 6 % des Kenyans adultes sont porteurs du virus HIV. Impératif donc, si l’appel des sens se fait trop fort, d’enfiler votre imperméable. Les supermarchés vendent des condoms de toutes sortes.

Sécurité

Le ministère des Affaires étrangères déconseille sauf raison impérative tout déplacement au nord et à l'est de la ligne Kitale / Mararal / Garissa / Malindi, en particulier la zone frontalière avec la Somalie, à l’exception des parcs nationaux de Saba, Buffalo Springs et Samburu, qui restent fréquentables.

Les précautions habituelles en voyage sont essentielles : ne laissez rien traîner de précieux dans les chambres d’hôtel (utilisez le coffre quand il y en a un), laissez vos bijoux à la maison et évitez, si possible, de susciter toute tentation (avec l’appareil photo en bandoulière, par exemple).

Ceci étant dit, même si les lignes ci-dessous vont vous sembler alarmistes, le Kenya n’est pas non plus un coupe-gorge, il s’agit d’abord de règles de prudence à observer, surtout dans les grandes villes. Pas de paranoïa, seulement de la vigilance, et vous ferez de belles rencontres.

Le vol et les agressions

Les Wazungu (Blancs) sont souvent victimes des pickpockets qui sillonnent les rues des villes ou opèrent dans les bus et les matatus bondés. À Nairobi, prenez garde en particulier dans le bus de l'aéroport. Un grand classique dans les transports en commun : vous laisser passer pour descendre en vous soutirant au passage les éventuels billets de vos poches arrière (ou autres).

Mettez vos objets de valeur à l'abri dans le coffre de l'hôtel et le strict minimum dans des poches inaccessibles. Ayez l'air d'un Européen vivant au Kenya : portez une tenue passe-partout et marchez d'un pas décidé. Certaines personnes mal intentionnées se font passer pour des étudiants ou des réfugiés désireux d’établir un contact fraternel avec des étrangers. Passez votre chemin, en déclinant poliment la proposition.

Si vous êtes en voiture, ne laissez pas d'objets apparents. Au stationnement, pas de véhicule sans surveillance, même fermé à clé. Sur le trottoir, il y a toujours un volontaire pour garder votre voiture contre un petit pourboire. Ne faites jamais de camping sauvage, et dans les campings, assurez-vous toujours qu’il y a bien un gardien pour la sécurité. Dans certains parcs (Masai Mara), il est de toute façon obligatoire de faire appel aux rangers du parc. Mais là, c’est plus pour les animaux que pour les voleurs...

La nuit, dans les villes, on reste chez soi ou on se déplace en taxi - jamais seul et à pied, d’autant plus si l’on est une femme (sauf dans certains quartiers). Si vous cherchez un taxi, prenez-le de préférence devant les grands hôtels, même si le tarif annoncé est un peu plus élevé, cela vous fera peut-être économiser beaucoup plus...
En journée, hormis d’éventuels pickpockets, pas de souci particulier, en évitant tout de même certains quartiers peu sûrs des grandes agglomérations (mais dans lesquels vous n’avez à priori aucune raison de vous retrouver). Renseignez-vous donc sur le quartier où vous logez dès votre arrivée.
À la plage, évitez les secteurs déserts. Là, les femmes seules seront forcément sollicitées, les beach-boys les repèrent de loin. On leur conseille de ne pas trop s’éloigner pour lézarder au soleil.
Cela dit, la plupart du temps, les sollicitations des beach-boys sont plus pénibles que dangereuses. Ce qu’ils veulent surtout, c’est vous vendre quelque chose ; il n’est pas illégitime qu’au pied des hôtels de luxe d’autres tentent aussi de tirer un bénéfice de la présence des touristes.

Si vous louez un véhicule, ne roulez pas de nuit : entre les (rares) attaques et, surtout, les dangers de la route, vous êtes bien mieux dans votre lit.

- Conseil très important : en cas d’agression, NE RÉSISTEZ PAS. Donnez tout, sans renâcler. Et ne faites aucun mouvement brusque. C’est primordial. Beaucoup de braqueurs sont des junkies.

La drogue

Comme dans la très grande majorité des pays africains, mieux vaut ne pas y toucher. Il existe une marijuana locale (banghi), largement cultivée et fumée au Kenya, mais la façon d’en obtenir vous ferait courir d’énormes risques. Vous auriez de fortes probabilités d’être dépouillé avant même d’en tirer une bouffée ! Être pris par la police à en acheter vous amènerait à connaître les prisons kenyanes et à risquer une énorme amende pour en sortir (peut-être !). Quant aux autres drogues, ce n’est même pas la peine d’en parler...

Les régions à éviter

Tout le quart nord-est du pays, en direction de la Somalie, est un vaste territoire où l’insécurité prévaut. Outre les incursions sporadiques des Shebabs (milices islamistes somaliennes), les bandes armées œuvrant pour leur propre compte pullulent. Les Shebabs ont commis plusieurs attentats spectaculaires et sanglants ces dernières années. La menace plane toujours et, en réaction, les mesures de sécurité dans les lieux publics ou les grands hôtels peuvent parfois sembler très lourdes.

Malheureusement, c’est un triste euphémisme que de dire que le Kenya n’est pas le seul pays au monde touché par le terrorisme…

Les arnaques

Les arnaques courent les rues de Nairobi - et, dans une moindre mesure, des autres villes du pays. Les histoires changent quasiment toutes les semaines, mais le principe reste le même : gagner la confiance d’un touriste pour lui soutirer plus ou moins élégamment une somme d’argent aussi grosse que possible. Faux réfugiés rwandais ou soi-disant étudiants à la fac de Toulouse, Bordeaux, Nantes, etc. (en fonction de la région d’où vous venez), vous rencontrez de tout. Le but : vous soutirer votre adresse, jusqu’à ce que débarquent des vrais ou faux flics, qui vous accuseront de complicité avec ce dangereux criminel...

Ne donnez pas d’argent aux enfants qui en demandent pour leur école ou pour une cause humanitaire : il est bien évident que ni l’une ni l’autre n’en verra la couleur. Mieux vaut leur acheter de la nourriture. Ne ramassez pas une éventuelle enveloppe bourrée de billets dans la rue : c’est un truc pour vous attirer dans un coin sombre et vous délester de vos économies.

- En conclusion : gardez à l’esprit que les Kenyans sont eux aussi victimes des malfaiteurs en tout genre, et qu’ils le sont bien plus souvent. En appliquant quelques règles de prudence, il n’y a pas de raison pour que vous ayez des soucis. Et, en cas de vol simple, demandez-vous si vous voulez vraiment appeler à l’aide... Les Kenyans détestent les voleurs et se chargent parfois de faire justice eux-mêmes... parfois très violemment.

Équipez-vous pour votre voyage

Consultez la boutique du voyageur  pour bien préparer vos vacances, vos week-ends, vos séjours : Tous les Guides du Routard, les produits santé & hygiène pour le voyage, le matériel Rando & Trek, les bagages et sacs à dos, Équipement & Vêtements voyage, Accessoires de voyage, mais aussi les produits Insolite & idées cadeaux pour voyageurs...

Services voyage



Forum Kenya

Voir tous les messages
Santé et sécurité

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Santé et sécurité Kenya

Vos discussions préférées du forum Santé et sécurité Kenya

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Kenya

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Kenya

Agenda Kenya

Kenya Les articles à lire