Transports Israël, Palestine

Check-points

Avec le mur et les colonies, les barrages militaires sont une autre conséquence très visible de l’occupation de la Cisjordanie. Y sont postés un ou plusieurs soldats armés, parfois accompagnés d’officiers de sécurité. On recense en Cisjordanie 78 check-points permanents et 25 check-points « volants ». Seulement 16 d’entre eux se trouvent effectivement sur la « ligne verte » (la ligne d’Armistice de 1949 reconnue internationalement) et servent dans les faits de « frontière » entre Jérusalem-Est, Israël et la Cisjordanie.

Il est pour l’instant impossible pour les touristes de se rendre à Gaza, un « terminal de sécurité » en limitant l’accès. On ne parlera donc ici que de la situation en Cisjordanie.

Passage de check-points

Passer un check-point peut paraître impressionnant à première vue, mais c’est le lot quotidien de nombreux Palestiniens. La durée de passage varie de quelques secondes à de longues minutes, s’il y a foule. En principe, dans les sens Cisjordanie-Jérusalem ou Cisjordanie-Israël (rarement dans l’autre sens), tout comme pour les check-points situés à l’intérieur de la Cisjordanie, on vérifie si votre passeport est estampillé d’un visa d’entrée valide (le cachet reçu à l’aéroport). Il est important de toujours avoir son passeport sur soi pour voyager en Palestine, à fortiori pour passer entre Jérusalem-Est, Israël et la Cisjordanie.

Transports en Israël

Le bus

Il existe à peine une petite dizaine de compagnies de bus. La principale compagnie Egged dessert l'ensemble du pays avec un réseau dense et pas trop cher. Les bus ne fonctionnent pas pendant le shabbat. Ils reprennent leur service le samedi vers 17h.
Propose d'intéressants forfaits.

Infos sur l'ensemble des différentes compagnies : bus.co.il.

Le train

Moins cher que le bus, mais peu développé. Il dessert Nahariya, Akko, Haïfa, Tel-Aviv et Beer Sheva. Une ligne relie Tel-Aviv à Jérusalem. Attention, comme les bus, les trains ne circulent pas pendant le shabbat.

Renseignements et résas sur rail.co.il.

Le sherout

Ce sont des minibus d'une dizaine de personnes qui partent quand le véhicule est plein. Contrairement au bus, ils circulent 24h/24, y compris pendant le shabbat. À peine plus cher que le bus (prix majorés lors du shabbat).

L'avion

Il existe deux compagnies israéliennes qui effectuent des vols quotidiens à l'intérieur du pays, entre Tel-Aviv, Haïfa et Eilat : Arkia Airlines et IsrAir. Également des vols pour Nice et Toulouse (d'avril à octobre), Rome et Berlin.

La voiture

Location de voitures

- Pour louer une voiture en Israël, il faut, selon les compagnies, être âgé de plus de 21 ou 24 ans, et parfois avoir le permis depuis 1 ou 2 ans minimum. Bien se renseigner avant. Le permis de conduire national suffit.

- Jusqu'à 23 ans, vous êtes considéré comme jeune conducteur et il faut alors souscrire une assurance spécifique qui peut coûter cher.
- Attention, si vous comptez emprunter la Highway no6, elle est payante (c’est la seule), mais vous ne verrez pas de péage (système de transpondeur). Signalez-le au loueur quand vous rendrez la voiture. Il vous fera payer le péage à la remise des clés, sinon c’est l’amende assurée.
- La société Eldan, la première société de location de voitures en Israël, possède de nombreuses agences dans le pays. Âge minimum : 24 ans.

- Attention : tous les loueurs ne possèdent pas une double assurance permettant de se rendre en Cisjordanie. Si tel est votre projet, bien poser la question avant de signer le contrat. De même, louer une voiture en Cisjordanie n'autorise pas toujours la circulation en Israël.

Circuler en voiture

- Le réseau routier est bien entretenu. Pas de problème pour se repérer, les localités sont indiquées par des panneaux en anglais.
- L’essence est à peu près au même prix qu’en France, voire un peu plus chère. Dans les stations-service, vous remarquerez, la plupart du temps, deux prix pour le même carburant. Le moins cher correspond au tarif du carburant en self-service ; l'autre prix sera appliqué si un employé vient vous servir. La différence n'est pas négligeable.
- La conduite est assez sportive (idem pour les bus et sherouts) et les klaxons retentissent à tout bout de champ... Ça commence dès que le feu va virer au vert. Soyez vigilant.
- Au centre-ville, le stationnement est généralement payant en semaine, gratuit le week-end (vendredi après-midi et samedi). On paie à des horodateurs qui avalent les pièces. Attention, les pervenches israéliennes sont rapides et efficaces.
- Les emplacements interdits et autorisés pour le stationnement sont indiqués par un code couleurs le long des trottoirs. Un marquage blanc et rouge désigne les endroits où il est formellement interdit de stationner,. Le marquage blanc et bleu indique les zones payantes en journée (grosso modo de 8h à 19h ; gratuit la nuit ; les horaires sont mentionnés sur les horodateurs). Là où il n'y a pas de couleur, on peut se garer gratuitement (mais n'hésitez pas à demander confirmation sur place).
- Attention, le taux d’alcool dans le sang est limité à 0,1g/l, autant dire tolérance zéro et ça ne rigole pas ! Défaut de ceinture, téléphone au volant, tout ça verbalisé et payable sur-le-champ (ils prennent la carte bleue).
- En hiver (de novembre à mars), les feux de croisement sont théoriquement obligatoires, même de jour.

Les taxis

Les taxis fonctionnent avec un compteur. Il existe un tarif de jour (de 5h30 à 20h59), et un tarif de nuit (de 21h à 5h29) valable également durant le shabbat (les prix sont majorés de 30 % environ). Lors d'une course, le chauffeur doit mettre le compteur. Dans les grandes villes, aux heures de pointe, à cause des embouteillages, mieux vaut négocier un forfait; histoire d’éviter de payer une trop grosse somme, à condition, bien sûr, d’avoir déjà une idée du tarif habituel.

Transports en Palestine

Il n’existe pas de continuité géographique entre la Cisjordanie et Gaza ou entre Jérusalem et Gaza (et de toute façon, les touristes ne peuvent pas se rendre à Gaza). Par ailleurs, les possibilités de se rendre à Jérusalem depuis la Cisjordanie sont, depuis la construction du mur, rendues difficiles (check-points) et restent conditionnées au moyen de transport utilisé.

Les transports collectifs

Les bus

Les horaires ne sont pas publiés, mais on vous renseignera dans les gares routières. Les bus relient les grandes agglomérations entre elles à heure fixe, certains rejoignent même Jérusalem. Mais d'une manière générale, les liaisons et les fréquences sont moins nombreuses que les taxis services. C'est la solution la moins chère. Entre Jérusalem et Ramallah, compter environ 7 Shk.

Les taxis collectifs ou services

Il s'agit en fait de minibus de sept places, repérables à leur couleur jaune orangé. Ils partent une fois pleins, mais il est toujours possible de payer la part de la personne manquante pour que le chauffeur accepte de partir plus vite. Prix fixes, un peu plus chers que le bus (environ 20 Shk entre Ramallah et Naplouse). Ils relient les grandes villes mais aussi les petits villages. Attention, il peut exister plusieurs gares routières ou de simples arrêts selon les destinations.

Les transports individuels

Les taxis privés ou specials

Jaune citron et pour vous tout seul. Le compteur est rarement enclenché en ville (mais le tarif n'excède en principe pas 10 à 15 Shk). Prix à négocier sérieusement avant le départ, surtout si c'est pour relier une autre ville. Le mieux étant de se renseigner au préalable sur le prix de la course pour avoir une base de négociation.

La voiture

- Pour louer une voiture en Cisjordanie, il faut être âgé de 24 ans minimum, et, selon les compagnies, avoir le permis depuis au moins 1 ou 2 ans. Le permis de conduire national suffit.
Avant d'opter pour ce mode de transport, posez-vous au moins deux questions : avec ou sans chauffeur ? Pour circuler où ?

- En Cisjordanie, la plupart des panneaux signalétiques sur les grands axes gérés par Israël sont écrits en latin, mais ils n'indiquent que les sites touristiques (fléchage marron) ou les colonies. Les villages palestiniens sont rarement mentionnés.

Distances entre les principales villes en kilomètres

Il faut donc avoir soit un GPS greffé dans le cerveau (sans blague, le système est interdit dans les territoires palestiniens), soit un excellent sens de l'orientation, soit connaître l'emplacement des implantations pour pouvoir se diriger. Et demander son chemin régulièrement, car sur le réseau secondaire (palestinien), le nombre de panneaux est très insuffisant. De plus, les routes peuvent être entravées par décision israélienne et donc rendues inaccessibles. Un vrai casse-tête ! Toujours se renseigner avant de rejoindre un point sur le meilleur itinéraire à suivre.
Pour toutes ces raisons, louer une voiture seul requiert quelques compétences, mais revient nettement moins cher qu'une voiture avec chauffeur, qui, il est vrai, vous facilitera grandement la vie. Pour vous donner une idée, il faut compter à partir de 120 Shk par jour pour une voiture sans chauffeur ; 500 Shk avec.

- L'essence coûtait environ 7 Shk le litre mi-2015.

- Vient ensuite la question de la double assurance qui permet de circuler à la fois en Cisjordanie et en Israël. La plupart des grandes compagnies situées en Israël n'assurent pas les véhicules en Cisjordanie. Renseignez-vous avant de signer le contrat. Mais il existe des sociétés tout à fait sérieuses qui proposent ce service. De même en Cisjordanie, si vous louez une voiture à plaque verte, vous ne pourrez pas passer en Israël, il faut là encore louer auprès d'une agence qui possède la double assurance et vous fournira une voiture à plaque jaune.

En avion

Pour l'instant, ni la Cisjordanie ni la bande de Gaza ne possèdent d'aéroport fonctionnel. Pour relier la Palestine, il faut impérativement passer par l'aéroport Ben Gourion à Tel-Aviv ou par la Jordanie.

Services voyage



Forum Israël, Palestine

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Transport Israël, Palestine

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Israël, Palestine

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Israël, Palestine

Agenda

Israël, Palestine Les articles à lire