Transports et déplacements Îles grecques

Comment aller dans les îles grecques ?

En bateau

- D’Athènes : le meilleur moyen pour aller au Pirée depuis le centre d’Athènes est le métro. Le prendre à Omonia ou Syndagma jusqu’au terminus (port du Pirée).
Ne pas oublier que certaines liaisons pour les Cyclades (Andros, Tinos, Mykonos) se font aussi au départ de Rafina, sur la côte est de l’Attique, plus proche du nouvel aéroport que Le Pirée, ainsi que de Lavrio, au sud-est de l’Attique.

- De l’aéroport : un bus direct (X96) relie l’aéroport au port du Pirée. Départ toutes les 20 mn, 7h-21h, et toutes les 30 mn, 21h-7h. Compter 45 mn à 1h si la circulation est fluide, le double de temps en cas de bouchons. Mieux vaut prévoir large...
Prendre le métro (ligne 3 jusqu’à Monastiraki puis ligne 1 jusqu’au Pirée) peut s’avérer plus rapide. Pour Rafina et Lavrio, un bus depuis l’aéroport également.

Conseils pratiques

- Prendre un billet aller simple (on peut ainsi changer d’itinéraire pour le retour). Mais si l’on est sûr de son itinéraire, de nombreuses compagnies proposent une réduction de 20 % sur le billet retour à condition qu’il soit acheté en même temps que l’aller.

Les bateaux

En quelques années, la flotte s’est modernisée. La plupart des ferries sont confortables, mais il en reste encore quelques-uns vieux d’une trentaine d’années, dont on espère chaque année qu’ils seront mis à la casse l’année suivante et remplacés par de meilleurs navires.
Il existe aussi des ferries rapides (de la compagnie Blue Star Ferries), un peu plus chers que les ferries de conception ancienne.

Mais pour les îles plus proches du continent, les hydroglisseurs (qu’il faudrait appeler « hydroptères » en fait, en anglais : hydrofoils) sont nombreux (îles Saroniques, au départ du Pirée, Dodécanèse au départ de Rhodes ou de Patmos). Deux fois plus rapides et plus chers que les ferries classiques, ils conviennent aux voyageurs pressés et qui ne détestent pas faire la traversée enfermés (il faut aussi avoir le pied marin parfois, les plus sensibles du cœur éviteront les places avant, où l’on est beaucoup plus secoué).

Les énormes catamarans (Flying Cat, Speed Runner ou Sea Jet, pour passagers ou Highspeed 2, 3 et 4, et même désormais 5, pour passagers et véhicules, comme les ferries) sont de véritables TGV des mers et permettent de rejoindre certaines îles en un temps record, du moins quand le vent ne souffle pas trop fort.

Les horaires des bateaux

Difficile de les annoncer d’une année sur l’autre avec certitude (les horaires et fréquences que nous indiquons ont été relevés en 2014 et peuvent subir des modifications annoncées chaque année au printemps, après la parution des guides), ils varient selon les époques de l’année.
Avec la crise, les compagnies suppriment les lignes les moins rentables. En particulier en début et fin de saison, on peut vous annoncer un bateau et l’annuler au dernier moment, s’il n’y a pas assez de passagers.
C’est pourquoi il est préférable de s’adresser aux capitaineries et compagnies maritimes ou, mieux, d’entrer dans une agence pour demander un horaire. Avantage : on a plus de chances d’y trouver des personnes anglophones que dans les capitaineries.
N.B. : il est obligatoire de se procurer son billet à l’avance dans n’importe quelle agence, mais l’achat est aussi possible à la dernière minute au port de départ (évidemment, c’est plus risqué). Il est très fortement conseillé de réserver l’été, surtout du 1er au 20 août.

- Nourriture : pensez à acheter de la nourriture et des boissons car, à bord, c’est souvent plus cher, même si des efforts ont été faits dans ce domaine...

Où acheter son billet ?

Dans les agences, prix identiques partout (tout est informatisé).

Faut-il réserver son billet ?

Il est conseillé de réserver à l’avance ses billets de bateau, essentiellement si l’on voyage en juillet-août. Il est possible de le faire en ligne sur les sites de nombreuses compagnies maritimes grecques (éventuellement sur le site de leur représentant en France), ainsi que sur les sites d’agences de voyages grecques (et de faire garder ces billets, soit au port du Pirée où on les retire au guichet situé dans une petite guérite de la compagnie, sur les quais, avant d’embarquer, soit dans l’agence même si l’on a l’occasion d’y passer les retirer). Frais de dossier à prévoir.
Pour ceux qui s’y prennent au dernier moment, il existe même un système, où l’on se fait attribuer un numéro de code, qui rend possible, une fois le billet payé par carte de paiement, la récupération du billet dans un distributeur sur le port du Pirée, à côté des guérites mentionnées plus haut. Des centraux de location peuvent aussi se charger de ces réservations.

Une liste des nombreuses agences grecques proposant la réservation en ligne est disponible sur le site l openseas.gr l Voici, par exemple, quelques-unes de ces agences :

  • Sifnos : Aegean Thesaurus à Kamarès ;
  • Paros : Polos à Parikia ;
  • Milos : Milos Travel (Pirounakis) à Adamas.

Réservations possibles également en France auprès d’Euro-Mer. Réduc de 10 % si les billets sont pris en même temps que des billets Italie-Grèce et seulement pour les compagnies suivantes (Blue Star Ferries, Anek Lines, Aegeon Pelagos).

Où prendre le bateau ?

- Au port principal du Pirée : se repérer au Pirée n’est pas toujours évident. La notion de porte (pyli - πυλη - ou gate en anglais) est assez floue : elle correspond aux points de passage des véhicules qui vont ensuite rejoindre la file d’attente pour leur ferry. Si l’on est à pied, après avoir franchi l’entrée de ladite porte, on peut avoir à marcher encore pas mal. Quand on arrive en métro d’Athènes, on se retrouve quai (akti) Kallimassioti. Il faut, par prudence, bien se faire préciser le lieu d’embarquement au moment de l’achat du billet.

Attention : les emplacements de ces bateaux et compagnies peuvent évoluer. Éviter d’arriver au dernier moment.

  • À Rafina : le port est petit, pas de difficulté pour se repérer.
  • À Lavrio (sud-est de l’Attique) : idem. idem. Plutôt éloigné d’Athènes, mais desservi par bus au départ de l’aéroport d’Athènes. Le port de Lavrio, agrandi pour accueillir de plus gros bateaux, pourrait devenir un port d’embarquement pour les Cyclades de l’Ouest et du Centre. Les bateaux pour Kéa en partaient (l’un d’eux continuait vers Syros, Tinos et Andros, un autre vers Kythnos). Départs également de certains ferries de la compagnie Nel Lines, desservant
  • À Thessalonique : quelques départs pour Lesbos, Chios et Samos, ainsi que pour les Sporades en été.
  • À Agios Konstantinos ou à Volos : pour les Sporades.

Une fois dans les îles

- Partout dans les îles et au Pirée, départs annulés en cas de mer agitée. Les ferries classiques tiennent mieux la mer. Au-delà de 8 Beaufort, les bateaux restent à quai. Possibilité de se faire rembourser les billets, à condition d’aller préalablement à la police maritime retirer une attestation officielle.

- En été, prendre le billet de retour sitôt arrivé sur l’île.

Bateaux dans les îles grecques

Nombreuses liaisons en ferry entre les îles.

  • Le site gtp.gr renseigne sur toutes les liaisons possibles, avec les horaires pour chaque période. Indispensable si l’on veut planifier son périple à l’avance.

Malheureusement, on ne peut s’y fier totalement et, chaque année, les horaires d’été ne sont disponibles qu’assez tardivement.

Les Flying Dolphins, Fly Cats et autres High Speed (catamarans récents et confortables) sont en gros deux fois plus rapides et deux fois plus chers que les ferries – d’autant que de fortes augmentations ont été enregistrées ces dernières années. Ils desservent de plus en plus de destinations, mais pas toutes. Les ferries peuvent prendre la mer même avec un vent de force 7 ou 8, ce qui n’est pas le cas de tous les bateaux rapides.
Les horaires varient largement selon les années et selon les saisons (des compagnies disparaissent ou sont rachetées, des lignes sont ouvertes ou supprimées). Les changements de dernière minute, les grèves et les pannes sont toujours possibles. Les fréquences que nous indiquons ne sont donc qu’indicatives : chaque année, des surprises sont toujours possibles quand les compagnies dévoilent leur programme estival. Pas toujours facile, donc, de préparer son itinéraire.
Outre les sites mentionnés ci-dessus et les agences de voyages locales, toujours bien présentes sur les ports, on peut s’adresser aux commissariats maritimes pour obtenir les infos.

Les horaires et fréquences de haute saison s’appliquent grosso modo du 15 juin au 10 septembre. La date peut varier de quelques jours d’une année sur l’autre ou selon les compagnies.
En dehors de cette période, il y a moins de bateaux, sauf à Pâques, qui voit de nombreux Grecs retourner dans leur île d’origine. Là, attention : il n’y a plus de place nulle part et presque aucun bateau au moment des célébrations religieuses proprement dites.

Location de smotos et cooters dans les îles grecques

D’apparence idéal dans les îles, le scooter est, lui aussi, théoriquement interdit aux moins de 21 ans (quoique...). Si vous parvenez quand même à en louer un, l’assurance ne marchera pas en cas de sinistre. En tout cas, pensez à emporter votre permis de conduire, il vous sera demandé pour louer la moindre pétrolette ! Certains loueurs sérieux, qui ont vu trop de leurs clients se planter au coin de la rue, demandent aux touristes de montrer qu’ils savent piloter ces engins avant de les louer.

Avant de partir, vérifiez l’état des pneus et la jauge à essence : on vous loue souvent le véhicule avec un réservoir vide, juste de quoi rouler jusqu’à la prochaine station ; à vous de le rendre dans le même état. Pour les scooters, le port du casque est obligatoire, quand bien même les Grecs roulent sans. La conduite d’un deux-roues est particulièrement dangereuse pour qui ne maîtrise pas ce type de véhicule.

Services voyage



Forum Îles grecques

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Transport Îles grecques

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Îles grecques

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Îles grecques

Agenda Îles grecques

Îles grecques Les articles à lire