Activités, loisirs et sorties Goa

Achats et souvenirs

Velha Goa, à Panjim: 4/191, rua de Ourem. Tout proche du Panjim Inn. Tous les jours sauf dim 9h30-13h, 15h-19h30. Quelques céramiques locales (dont des azulejos), et aussi, surprise, une sélection importée du Portugal, dont l’emblématique coq. Tout n’a pas le même intérêt, mais les prix restent raisonnables pour les petits objets.

Culture

Goa est une découverte des hippies et des freaks qui en avaient fait leur résidence d’hiver. La première hippie recensée, installée en 1966, s’appelait Monique et était... française. Les Goanais ont toujours été tolérants pour les religions et le droit à la différence. Mais ce flux migratoire « alternatif » s’est transformé peu à peu en déferlante touristique, si bien que les derniers freaks vivent souvent retirés ou préfèrent continuer leur trip dans les États voisins...

Vous en rencontrerez quelques-uns à Anjuna en visitant le marché aux puces, par exemple, ou sur les plages plus isolées du Nord et parfois du Sud.

La vague suivante fut celle de la génération des rythmes techno. Mais les full moon parties, ces raves officiellement interdites et néanmoins tolérées à grands coups de bakchich, ont pris du plomb dans l’aile après plusieurs cas d’overdoses mortelles : les autorités ont mis de l’ordre dans ces soirées délirantes.

Aujourd’hui, les raves sauvages ne s’organisent plus guère que de Noël au Nouvel An, et encore ! Dans la plupart des bars et boîtes, plus rien à voir avec la « philosophie » hippie ni même avec la culture rave : hip-hop et house music ont évincé la trance.

Visites

- Venir à Goa, c’est avant tout choisir sa plage : des coins calmes, des villages animés, le secteur des babas, celui des Russes (Morjim), celui des bling-bling, un autre plus familial, de petites stations balnéaires très touristiques...

- Panjim : L’intérêt de la capitale réside dans les vieux quartiers de Sao Tomé et surtout celui de Fontainhas, autour de la poste et au sud d’Emidio Gracia Road. L’influence portugaise a laissé son empreinte dans de nombreuses vieilles demeures, plus ou moins opulentes, souvent colorées et charmantes.

Dans ce quartier de Fontainhas, prévoir une halte à la charmante chapelle Saint-Sébastien lors de la messe (dite en konkani, le dimanche matin, ou en anglais).

- Old Goa : Ce n’est pas pour rien que la ville fut surnommée la « Rome de l’Orient » ! Le site est magnifique et bien choisi (des collines boisées dominant la rivière, à l’abri des vents marins). Les églises semblent reposer en paix dans ce cadre idéal, égayé par des buissons de bougainvillées. Les plus importantes et les plus visitées se trouvent sur une sorte de grande esplanade aux pelouses fraîches et bien entretenues. Pour en savoir plus et pour une visite plus approfondie, vous pouvez prendre un guide officiel, ils sont compétents et portent une carte officielle. Il vous en coûtera alors 100-200 ₹ pour la visite commentée des trois principales églises.

Fêtes et festivals

- Fête des Rois mages : le 6 janvier à Cansaulim, Chandor, Reis Magos et Quelim. Procession de trois enfants qui personnifient les Rois mages.

- Carnaval : en février, aux mêmes dates qu’en Europe. Batailles de confettis, bals et déguisements : 4 jours de fête dans tout l’État de Goa, pendant lesquels on ne se couche pas. À voir surtout à Panjim, Calangute, Vasco, Madgaon, Ponda et Mapusa.

- Shivaratri : fête de grande dévotion populaire autour des temples dédiés à Shiva (souvent en même temps que le carnaval).

- Hanuman jatra : Hanuman, ou Maruti, est fêté en février à Priol et à Panjim.

- Procession des saints : le lundi suivant le 5e dimanche de carême, à Velha Goa. Procession de statues de saints franciscains.

- Xigmo (ou Shigmo) : en mars, au temple de Lairaya à Sirigaum, près de Bicholim. Les hindous marchent sur des braises (cérémonie appelée Homakund). Tout le monde galope, ça brûle !

- Milagres : 16 jours après Pâques, à Mapusa. C’est la fête de la même Lairaya, mais cette fois honorée par les catholiques qui disent que ce n’est pas une déesse hindoue, mais une vierge chrétienne. Grande foire commerciale, autrefois très importante car c’était là qu’on fixait le prix du riz et des piments pour toute l’année.

- Sangor (ou Saint-Pierre) : le 29 juin, vers Fort Aguada. Plusieurs bateaux sont attachés ensemble pour former une scène. Le tout part du village d’Orda et descend le fleuve, en s’arrêtant à différents endroits pour donner des représentations de danses folkloriques et des concerts.

- Saint-Laurent : le 10 août, fête des marins. C’est la fin de la mousson et le retour des marins à la mer. Chaque année, à cette date, le banc de sable qui obstrue la rivière Mandovi pendant la mousson se dissout inexplicablement.

- En octobre-novembre, nombreuses fêtes hindoues : Navrata commémorant la victoire de la déesse Durga sur le géant Mahishasur, Dussehra célébrant la victoire du Bien sur le Mal, Diwali ou fête des Lumières qui marque le début de la nouvelle année.

- Fête de Saint-François-Xavier : tous les ans, le 3 décembre, dans la basilique du Bom Jesus, à Velha Goa. Le corps du saint est exposé tous les 10 ans au public. Il a été exposé en 2014, le prochain événement aura donc lieu en 2024.

Vie nocturne

Anjuna

Ce village de pêcheurs était le rendez-vous incontournable des ravers à la fin des années 1990. Même si le rythme des soirées improvisées a chuté, ils restent nombreux à venir s’éclater dans les bars, boîtes et bien sûr dans les quelques dernières raves sauvages (très, très rares, cela dit). Des substances illicites continuent de circuler, mais, une fois de plus, on vous rappelle qu’aucune drogue n’est dépénalisée, ni à Goa ni en Inde en général.

Autour des fêtes de fin d’année, les parties sont plus fréquentes, parfois non-stop (jour et nuit), comme au Hilltop, une boîte au nord d’Anjuna. Mais le reste de la saison, le rythme est très irrégulier : bien souvent, pour la pleine lune, des fêtes ont lieu sur la plage.

Palolem Beach

La grande spécialité de Palolem, ce sont les soirées Silent Noise, ou « comment danser jusqu’au bout de la nuit sans déranger les voisins » ? En équipant les participants de casques qui diffusent la trance directement dans leurs oreilles ! Ambiance très particulière, à essayer ne serait-ce qu’une fois. Deux lieux organisent une fois par semaine ce genre d’expérience, l’Alpha Bar côté sud de la plage de Palolem, et Neptune Point (plus cher), sur la petite Colomb Beach.

Services voyage



Forum Goa

Voir tous les messages

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Goa

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Goa

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Goa

Agenda Goa

Goa Les articles à lire