Hébergements et hôtels Catalogne

Les auberges de jeunesse et hostels

Il faut saluer la Generalitat catalane pour la place qu’elles confèrent aux jeunes (une fois n’est pas coutume !). En Catalogne, on compte une bonne cinquantaine d’auberges de jeunesse (alberg juvenil en catalan) officielles. D’une manière générale, elles sont grandes, rarement charmantes mais pratiques, bien tenues et le plus souvent situées dans le voisinage des centres historiques.

S'il n'y a pas de limite d'âge, les tarifs pour les plus de 29 ans sont de 1 à 5 € plus élevés. Quant à la carte de la FUAJ, elle n'est généralement pas obligatoire, mais vous paierez 2 € par nuit si vous ne l'avez pas. es draps sont inclus, mais pas les serviettes de toilette (location possible).

Il n’est pas possible de réserver pour plus de 5 nuits, mais on peut, une fois installé, rester plus longtemps s’il y a de la place.

Il existe aussi des AJ privées, qui offrent des normes et des conditions d’accueil tout à fait honorables, voire supérieures aux AJ classiques. L'ambiance et le cadre y sont souvent plus chaleureux, le tout pour des tarifs sensiblement équivalents.
Un certain nombre de ces AJ privées se retrouvent sur :

Dans les Pyrénées, on trouve aussi de nombreux refugi, qui peuvent désigner aussi bien des sortes d’AJ plus spécifiquement pensées pour les sportifs (skieurs en particulier) que d’authentiques refuges en montagne. Pour ceux situés entre Puigcerdà et le val d’Aran, on peut faire ses réservations sur un site centralisé bien pratique : refusonline.com.

Les campings

Le camping sauvage est interdit partout en Catalogne, plages comprises. Outre les dégâts environnementaux éventuels, les autorités craignent surtout les incendies de forêt. En cas d’infraction, les amendes peuvent se chiffrer en centaines d’euros !

Les catégories des campings officiels sont fixées par le gouvernement. Ils sont en général bien équipés, mais souvent sans trop d’intimité, voire assez concentrationnaires. Autour des grandes villes, Barcelone inclus, c’est souvent pire. Les Espagnols n’y viennent pas tant s’y reposer que s’y divertir : piscines (rarement ouvertes hors saison), terrains de sport, supérette, jeux pour enfants, restos, bars et même parfois une discothèque, rien ne manque. Le week-end, c’est très bruyant.
Dans l’arrière-pays, les campings sont plus calmes et, avec un peu de chance, plus aérés.
Enfin, pensez à vous équiper de sardines très robustes car, en été, le terrain est presque partout très sec... quand il n’est pas spécialement aménagé pour les fakirs !

- Tarifs : en moyenne plus élevés qu’en France, ils sont obligatoirement affichés à l’entrée. On paie à la parcelle (parcella, comprenant une tente et une voiture) plus par occupant, ou en additionnant chaque élément séparément : tente (petite ou grande), voiture, adultes, enfants, électricité... Dans le texte, nous vous indiquons les tarifs sur la base d’une tente, une voiture et deux adultes. Compter alors entre 20 et 50 € par jour, en haute saison, selon la région.

- Un bon plan : la plupart des campings sont équipés de diverses sortes d’abris, de bungalows ou de mobile homes pour 2 à 6-7 personnes. Ça va de la minicahute en bois avec juste la place pour deux matelas, partageant les sanitaires communs, au minichalet vraiment confortable avec kitchenette, salle de bains intérieure et terrasse. En général, ces bungalows sont situés dans des zones plus calmes du camping - mais attention, il arrive aussi qu’ils donnent sur le parking !

Malgré des prix parfois élevés en haute saison, ça revient tout de même moins cher que l’hôtel pour une famille ou un groupe de copains. Reste que, en août, certains ne peuvent être loués pour moins de 1 semaine, sauf éventuelle disponibilité.

Le tourisme rural ou l'agrotourisme

L’appellation regroupe aussi bien les gîtes d’étape, les gîtes ruraux (casas de pagès ou casas rurales) que les chambres d’hôtes. C’est une formule intéressante pour apprécier le terroir, car les proprios font souvent table d’hôtes (sur demande), notamment dans l’arrière-pays ou en montagne.

Le prix d’une chambre double varie entre 40 et 50 et 90 et 120 € selon la catégorie et la saison, petit déjeuner inclus.
Parfois ce sera une authentique ferme d’élevage aux chambres rustiques, parfois une belle demeure ancienne retapée avec goût, parfois une bâtisse un peu trop retapée au point de lui faire perdre l’essentiel de son caractère... Il y a de tout, à tous les prix ! En tout cas, ne croyez pas qu’une casa rural vous coûtera moins cher qu’un hôtel : c’est même souvent le contraire.

Outre les nombreuses adresses de ce type que vous trouverez dans le guide papier, vous pouvez vous procurer des listes complètes dans les offices de tourisme.

En été, certaines chambres d’hôtes ne prennent de réservation qu’à partir de 2, 3, voire 4 nuits.

Les pensions, hostales et hôtels

Le ministère du Tourisme distingue les hostales ou pensiones des hôtels, mais selon des critères largement techniques (présence ou non d’un ascenseur, d’une vraie réception, couloirs d’une certaine largeur...). Distinction assez peu pertinente donc pour le touriste, même s’il est vrai que les pensiones (ou hostales) sont souvent des lieux d’hébergement plus familiaux et plus simples, parfois encore avec salle de bains partagée (même si c’est désormais rare), où l’on ne sert pas le petit déj.
En montagne, on trouve aussi l'appellation xalet.

Les hôtels sont classés de 1 à 5 étoiles, selon des normes un poil plus généreuses que chez nous. Ils sont globalement assez standardisés et n’ont souvent pas trop de charme - surtout en dessous de 3 étoiles. Ils sont en revanche plutôt bien équipés (TV partout, de plus en plus souvent à écran plat ; sèche-cheveux dès 2-3 étoiles). Les plus anciens ont souvent des sols en lino pas folichons, parfois des parquets, et souvent les deux, les moyens financiers ne permettant pas toujours de tout rénover en même temps ! Les efforts de déco sont rares, mais la propreté, bonne nouvelle, est presque partout garantie ! Pour le wifi dans la chambre, c’est plus aléatoire ; dans les plus petits établissements, elle ne marche souvent qu’à la réception.

- Les prix, affichés à la réception, varient souvent selon les divisions de l’année touristique : haute, moyenne et basse saisons. On vous rappelle qu’en principe il faut ajouter la taxe (IVA) de 10 %. Si vous causez espagnol (ou, mieux, catalan !), vous pouvez tenter de négocier un peu... sachant que de toute façon les tarifs baissent souvent avec la durée du séjour.

- Les chambres : pour une simple, demandez une habitació individual ; pour une double, une habitació doble. Si vous voulez un grand lit, précisez llit de matrimoni (cama de matrimonio en espagnol). Petite particularité ibère : dans les petits établissements traditionnels (voire un peu vieillots), le cama de matrimonio est parfois un lit plus étroit que le « 140 cm » classique : 120 ou 130 cm ; c’est, visiblement, ce qui permet en Espagne de rester amoureux ! D’où l’intérêt, parfois, de préférer une chambre à deux lits... Cela dit, dans les établissements modernes ou rénovés, les lits doubles en 140 cm, voire grand format dans les lieux chic, sont désormais prédominants.

- Les offices de tourisme disposent d’une liste plus ou moins exhaustive des hôtels et hostales avec les tarifs en cours. Certains peuvent même téléphoner pour vous.

La location d'appartements

Ce choix d'hébergement se développe et se révèle économique (en particulier à Barcelone), d'autant que les séjours peuvent n'être que de 2 ou 3 nuits, sans contraintes de semaine entière pleine ou de week-end. Pas mal d'offres promotionnelles si vous réservez sur Internet.

Les paradores

Les paradores, ce grand réseau d'établissements hôteliers d'exception, a été créé en 1928. Leur principale originalité réside dans leur cadre : châteaux forts, manoirs, anciens palais, couvents, monastères... Attention, certains sont de construction récente, mais ils sont toujours situés dans des cadres uniques - souvent en dehors des villes.

On notera tout de même un certain vieillissement du parc des paradores depuis la crise, avec quelques établissements qui auraient désormais bien besoin de rénovations pour garder leur charme.

Les prix varient mais sont de toute façon assez élevés, allant grosso modo de 75 à 300 € (petit déj compris), voire plus. Pour ceux qui le peuvent, c’est toujours moins cher que les Relais & Châteaux auxquels on pourrait les comparer - même si le niveau de service est aussi moins élevé. En général, les paradores affichent des tarifs basse saison intéressants, proposent des forfaits week-end et diverses promotions. Les tarifs disponibles sur Internet sont systématiquement inférieurs aux tarifs « officiels », même au plus fort de l’été.

Le petit déjeuner est généralement excellent et gargantuesque. En été et le week-end, il est impératif de réserver. Sinon, à défaut de dormir dans les paradores, on peut s’y restaurer ou y prendre un verre pour profiter du cadre.

Services voyage



Forum Catalogne

Voir tous les messages
Hébergement et hôtels

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Vos discussions préférées du forum Hébergement et hôtels Catalogne

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Catalogne

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Catalogne

Agenda Catalogne

Catalogne Les articles à lire