Histoire et dates-clés Bretagne

Quelques dates historiques importantes

- Vers 400 apr. J.-C. : pourchassés par les Angles et les Saxons, les Bretons de l'île de Bretagne (l'actuelle Grande-Bretagne) traversent la Manche et s'établissent en Armorique qu’ils baptisent « Petite Bretagne » et où ils fondent des ermitages, ébauches des futures paroisses.
- 939 : arrêt des invasions normandes par Alain Barbe-Torte. On parle le breton dans toute l'Armorique.
- 1399-1442 : règne du duc Jean V, le père du siècle d'or breton ; la marine bretonne est la plus puissante du monde ! Couronné à Rennes, il règne à Nantes dans son magnifique château. Il bat monnaie, nomme des ambassadeurs auprès du pape, lève sa propre armée, donne à son pays un essor formidable.
- 1488 : défaite de l'armée bretonne à Saint-Aubin-du-Cormier, en Ille-et-Vilaine, et signature du regrettable traité du Verger qui place la Bretagne sous la houlette d'une France pourtant saignée par la guerre de Cent Ans.
- 1491 : Anne de Bretagne devient reine de France en épousant Charles VIII.
- 1675 : révolte des Bonnets rouges à la suite de l'impôt sur le papier timbré. Répression brutale par le duc de Chaulnes, gouverneur de la province.
- XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles : apogée de l'art religieux et populaire en Bretagne. On construit d'innombrables églises, chapelles, calvaires, croix, fontaines en granit.
- 1789 : révolution en Bretagne. Les représentants de la province fondent le Club breton qui deviendra le Club des jacobins.
- 1793-1799 : la chouannerie se développe autour de ses chefs historiques : Cadoudal, La Rouërie, du Boisguy. La dramatique virée de galerne des Vendéens s'achève par le massacre de Savenay, près de Pontchâteau.
- 1919-1939 : renaissance du mouvement nationaliste breton - création du journal Breiz Atao, du parti autonomiste breton (1927) et du parti nationaliste breton (1932). Premiers attentats autonomistes (1932).
- 1941 : la Loire-Atlantique, appartenant alors à la Bretagne et encore appelée « Loire-Inférieure », est rattachée aux Pays de la Loire. Sacrilège !
- 1978 : naufrage du pétrolier Amoco Cadiz et désastre écologique.
- 4 février 1994 : spectaculaire incendie accidentel du Parlement de Bretagne à Rennes. Après 5 ans de travaux, les bâtiments sont de nouveau ouverts au public en septembre 1999.
- Septembre 1996 : le pape Jean-Paul II célèbre une messe à Sainte-Anne-d'Auray, réunissant plus de 100 000 personnes. Un succès alors témoin du renouveau religieux en Bretagne.
- 12 décembre 1999 : naufrage du pétrolier Erika, affrété par la compagnie Total-Fina-Elf, au large du Finistère entraînant une terrible marée noire des côtes bretonnes à la Vendée. Il aura fallu une année et la mobilisation de milliers de bénévoles pour nettoyer les côtes.
- Janvier 2004 : naufrage inexpliqué du chalutier Bugaled BreizhEnfants de Bretagne ») au large du cap Lizard, qui coûte la vie à cinq marins. Après différentes hypothèses sur l’origine du drame, dont celle d’un accrochage avec un sous-marin de la Royal Navy ou américain, c’est finalement la thèse de l’accident de pêche qui a été retenue, et un non-lieu prononcé par les juges, définitivement validé en 2016 par la cour de cassation. Dossier refermé.
- 2011 : ouverture du Fonds Hélène-et-Édouard-Leclerc, aux Capucins, à Landerneau, pour la diffusion et la valorisation de la création contemporaine.
- 2013 : plus de trois siècles après leur première révolte contre la fiscalité royale de Louis XIV, les Bretons portent à nouveau le bonnet rouge. Ils réclament le retrait de la taxe poids lourds qui pénalise les professionnels du secteur agroalimentaire breton, déjà lourdement touchés par la crise. Manifestant avec violence en s’attaquant aux portiques destinés à calculer cette redevance, les anti-écotaxes ont organisé des rassemblements soutenus par des artistes, se transformant ainsi en véritable mouvement social autour des Bretons.
- Mai 2014 : la Bretagne doublement à l’honneur de la Coupe de France de football. Guingamp l’emporte face au Stade Rennais. Pour la première fois dans l’histoire de la Coupe de France, l’hymne breton est chanté avant le match, par la belle ambassadrice Nolwenn Leroy !
- 2014 encore : à l’occasion des discussions autour du redécoupage des régions, les Bretons se prononcent pour le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne... qui n’aura pas lieu !
- 2015 : la Bretagne reste « dans ses frontières » avec l’adoption par l’Assemblée nationale du redécoupage régional. C’est une des rares régions dans ce cas. Avec les Pays de la Loire qui conservent la Loire-Atlantique... Nouveau soulèvement des Bretons, cette fois-ci pour dénoncer l’effondrement du cours du porc.
- Dans les rouages en 2016 : la demande en classement au Patrimoine mondial de l’Unesco des Alignements de Carnac (à l’étude) et la mise en service imminente de la Ligne à grande vitesse (LGV) qui mettra Rennes à moins de 1h30 de Paris, soit un gain de 45 mn pour toutes les gares bretonnes !

Nationalisme breton

Militants autonomistes qui bataillent pour l'indépendance de la Bretagne, défenseurs de la langue et de la culture bretonnes, les nationalistes bretons n'ont qu'un symbole de ralliement : le Gwenn ha du ! En français : « le blanc et noir », c'est-à-dire le drapeau breton.

Éclaté et multiforme, le militantisme breton est insaisissable car c'est une nébuleuse effervescente, constituée ou reconstruite, de groupuscules, parfois rivaux, et dont l'existence est souvent éphémère.
Les légalistes sont essentiellement représentés par l'Union démocratique bretonne (UDB), qui a beaucoup flirté avec le Parti socialiste. L'Armée révolutionnaire bretonne (ARB ; officiellement dissoute) reste le bastion de la lutte armée.

La TV et les radios diffusent des émissions en langue bretonne. Dans le Finistère et les Côtes-d’Armor, les panneaux routiers sont bilingues, le drapeau breton flotte sur quelques bâtiments officiels, et bon nombre de voitures portent la plaque BZH pour Breizh : « Bretagne ».

Toutefois, devant la crise économique, on a assisté ces dernières années à une poussée identitaire. Pour preuve, la création à Rennes, en 1996, du Comité consultatif de l’identité bretonne, afin de valoriser toute forme d’expression régionale, ainsi que les manifestations de l’automne 2013 et de 2014 en opposition à l’écotaxe du gouvernement de François Hollande.
Certains bonnets rouges ont d’ailleurs mis en avant des valeurs identitaires comme la création d’un parlement breton, la mise en place d’un service public pour les médias spécifique à la Bretagne et l’officialisation de la langue et de la culture bretonnes.

Forum Bretagne

Voir tous les messages

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Bretagne

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ? Cherchez et trouvez ici votre compagnon de route.

Petites annonces Bretagne

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Bretagne

Agenda Bretagne

Bretagne Les articles à lire