Argent et budget Birmanie

Argent, banques,change

La monnaie

Le kyat (prononcer « tchiatte ») était l’unité de poids utilisée par les rois birmans (équivalente à 16,32 g).
Il n’existe plus que des billets. Les plus utilisés sont ceux de 100, 200, 500 et 1 000 Ks, mais il existe aussi des billets de 5 000 et 10 000 Ks pour répondre à la demande touristique, divisant ainsi par 5 ou par 10 le poids des liasses....

Remarques préliminaires

Les banques et les bureaux de change sont désormais légion dans toutes les villes et les sites touristiques du pays, permettant de changer sans problème les euros. On trouve également des distributeurs automatiques acceptant les cartes MasterCard et Visa dans toutes les grandes villes et les sites touristiques importants. Certes avec plus ou moins d’efficacité : cas de cartes bloquées, de débit supérieur à la demande de retrait.

Pour toutes ces raisons, et aussi parce que toute utilisation d’une carte de paiement (pour régler ou pour retirer de l’argent) est soumise à une double commission (sur place et par votre banque), il vaut mieux prévoir suffisamment d’argent liquide et utiliser la carte de paiement plutôt pour compléter votre budget ou en cas de pépin.

Le change

- Taux de change : début 2017, on obtenait environ 1 200 Ks pour 1 $ et environ 1 300 Ks pour 1 € (c’est le taux de conversion que nous avons choisi dans le guide). Cela dit, compte tenu des variations journalières du change, tablez sur une fourchette sensiblement plus large.

Il est conseillé de changer dans les banques (à l’aéroport ou en ville) ou chez les money changers officiels. Ne jamais changer dans la rue (cas d’arnaque et on ne gagne rien). En l’absence de banques (il n’y en a pas encore partout), vous trouverez toujours un hôtel (mais taux souvent désavantageux) ou un money changer officiel. Dans les régions peu touristiques, vous ne trouverez peut-être rien, soyez alors prévoyant.

Les principales banques du pays qui pratiquent le change sont la KBZ Bank, souvent accolée à sa filiale aérienne Air KBZ, la CB Bank et l’AGD Bank. On trouve parfois des agences de la Innwa Bank et de la Myanma Apex Bank (cette dernière n’ayant pas d’enseigne en anglais, mais seulement en alphabet birman, on la repère à son panneau Western Union, qu’elle représente aussi...).

Il est désormais très facile et avantageux de changer directement des euros. On évite ainsi une commission. Seuls les grands hôtels, les restos chic et les compagnies aériennes affichent encore leurs prix en dollars. Néanmoins, vous pouvez payer en kyats ou en euros – parfois à des taux désavantageux certes, mais l’un dans l’autre, n’ayant pas « acheté » des dollars, ça revient à peu près au même. Autrement dit, si vous possédez déjà des dollars, mieux vaut les prendre. Si ce n’est pas le cas, inutile d’en changer.

Restez vigilant et recomptez bien tous les billets. Personne ne s’en offusquera et cela évitera d’éventuelles erreurs. Cela dit, pas de parano dans les banques, car elles utilisent des machines à compter les billets.

Attention, emportez de GROSSES COUPURES, toujours changées à un taux plus favorable, et surtout des BILLETS NEUFS, OU ALORS EN EXCELLENT ÉTAT, faute de quoi ils seront tout simplement refusés. S’il y a la moindre trace d’encre, voire d’agrafe, ou des plis trop marqués, ils seront refusés ! ÉVITEZ la série de dollars « CB » (info précisée en haut à gauche du billet vert) qui, objet de beaucoup de contrefaçons, est systématiquement refusée.

Il est maintenant possible de changer des kyats en euros au moment de quitter le Myanmar (à un taux évidemment désavantageux), à l’aéroport de Yangon par exemple.

Les cartes de paiement

On trouve désormais de nombreux distributeurs d’argent liquide dans le pays. Les agences de la KBZ Bank, CB Bank et AGD Bank sont également équipées d’un distributeur pour cartes Visa et MasterCard.

Frais bancaires

Pour retirer de l’argent liquide, attendez-vous à payer une commission d’environ 5 000 Ks (environ 4 €) par retrait, jusqu’à 10 000 Ks parfois, en plus de la commission prise par votre banque. De plus, les retraits sont plafonnés à 300 000 Ks. Avant le départ, demandez à votre banque de relever le plafond de retrait, quitte à le faire rebaisser à votre retour.

Pour régler vos achats par carte de paiement (hôtels, compagnies aériennes, boutiques), prévoyez une commission d’environ 4 %, en moyenne, pouvant varier de 2 à... 8 %. Toujours se la faire préciser avant de payer. Certains hôtels acceptent seulement la carte Visa ou seulement la MasterCard.

Conseil utile

Comme le système en est encore à ses débuts, mieux vaut demander aux employés de la banque si son distributeur fonctionne, en particulier avec votre carte, même si le logo de celle-ci est affiché. En cas de problème, on peut se faire aider.

Budget au Myanmar

Le Myanmar reste assez bon marché pour le routard qui se limite aux petits hôtels, aux restos locaux et se déplace en transports en commun.
Pour se loger et se nourrir, en partageant une chambre double rudimentaire et en prenant ses repas dans les petits restos locaux, on peut alors vivre avec environ 20 € par personne et par jour.
En revanche, l’hébergement des catégories supérieures continue de subir une forte inflation dans les zones touristiques. Donc, prévoyez un budget bien plus large si vous recherchez un peu de confort.
Le bus reste bon marché.
Mais l’accès aux sites est, quant à lui, en hausse. Compter 3 à 7 € par site ou musée.

Hébergement

Les petits hôtels et guesthouses affichent leurs prix en kyats, les autres en dollars. Cela dit, même dans les hôtels chic, il est possible de payer en kyats ou en euros.

Les prix indiqués ci-dessous  sont pour deux personnes partageant une chambre. Si vous voyagez seul, vous aurez souvent droit à une ristourne.  En haute saison, d’octobre à mars, les tarifs sont un peu plus élevés, certes, mais la différence n’est pas toujours énorme, voire parfois inexistante. Le petit déjeuner est la plupart du temps inclus dans le tarif, sauf dans quelques guesthouses vraiment très basiques.

- Bon marché : moins de 35 000 Ks $ (27 €).
- Prix moyens : de 35 000 à 55 000 Ks (27 à 42 €).
- Chic : de 55 000 à 85 000 Ks (42 à 65 €).

Pour les sites touristiques (Yangon, Bagan, Mandalay et surtout le lac Inle), nous décalé les catégories de prix afin de refléter au mieux la forte et récente inflation dans ces endroits.

- Bon marché : moins de 35 000 Ks (27 €).
- Prix modérés : de 35 000 à 55 000 Ks (27 à 42 €).
- Prix moyens : de 55 000 à 85 000 Ks (42 à 65 €).
- Chic : de 70 à 100 $ (64 à 90 €).

Restauration

Les prix indiqués s'entendent pour un repas moyen, sans les boissons (attention, la bière coûte pratiquement le prix d'un repas dans une gargote !). Ils sont à majorer quelque peu à Yangon.

- Bon marché : jusqu’à 4 000 Ks (3 €). Jusqu’à 5 000 Ks à Yangon (4 €).
- Prix moyens : de 4 000 à 7 000 Ks (3 à 5,50 à €) ; ou de 5 000 à 8 000 Ks à Yangon (4 à 6 €).
- Chic : de 7 000 à 10 000 Ks (5,50 à 7,50 €) ou de 8 000 à 16 000 Ks à Yangon (6 à 12 €).

Sites, musées et pagodes

L’entrée de certaines pagodes ou d’un musée (pour les étrangers) coûte globalement entre 3 000 et 8 000 Ks par personne (environ 2,30 à 6,20 €), ce qui est beaucoup par rapport au niveau de vie local et peut revenir vite cher.

Le coût du transport vers les sites peut revenir cher lorsque ceux-ci (mont Popa, Kakku...) ne sont pas accessibles en bus et qu’il faut louer un taxi ou un tuk-tuk (il est alors intéressant de se grouper).

Transports

Les bus, minibus, pick-up, taxis et les bateaux « birmans » (pas ceux pour touristes) se paient en kyats. Le reste (avion et train) en dollars ou en kyats. Voici une idée des tarifs pratiqués sur les principales liaisons, mais les prix évoluent en fonction du prix des carburants et de l’inflation, qui est de l’ordre de 10 %.

Achats et souvenirs

- L'artisanat est beau et varié, encore fabriqué selon des méthodes ancestrales. On ne saurait trop vous conseiller de faire vos achats directement dans les ateliers de fabrication. Sur les marchés et à l'entrée des temples, on trouve de tout, autant d’objets élaborés sur place que de fausses laques fabriquées industriellement ou des bijoux plaqués argent, il faut donc faire le tri...
- Beaux objets en laque (boîtes de toutes les formes, services à thé, bols, animaux, etc.), notamment à Bagan, où la qualité du travail est bien supérieure au reste du pays.
- Poids à opium : il n'y en a presque plus de réellement anciens. Cela dit, bien patiné, ça reste crédible et un souvenir significatif du pays.
- Jolies marionnettes, anciennes ou plus récentes. À acheter surtout à Mandalay.
- Peintures sur tissu : à Bagan surtout, où des artistes en herbe reproduisent les fresques des temples. Également des têtes de bouddha (ou d'Obama !) peintes avec du sable.
- Ombrelles : surtout au lac Inle et à Pindaya. Plusieurs ateliers permettent d’observer la fabrication et, bien sûr, d’acheter ces élégants objets élaborés à partir de la pulpe du mûrier sauvage et qui servent à se protéger de la pluie comme du soleil.
- Vêtements et accessoires en textile : sur les marchés, des monceaux de longyis, les tissus traditionnels qu’hommes et femmes s’enroulent autour de la taille, aux motifs différents selon les groupes ethniques. Un achat pratique pour visiter temples et pagodes. On trouve aussi de très jolis sacs à bandoulière.
- Le Myanmar est réputé pour l'or, l'argent mais surtout pour ses magnifiques pierres précieuses, rubis et jades notamment.
- Il est interdit de sortir du pays des images religieuses et anciennes.
- Il est difficile de sortir de véritables antiquités : d'abord parce qu'une grande partie des belles pièces transite illégalement par la Thaïlande pour y être revendue sur le marché international, ensuite parce qu'il vous faudra obtenir un certificat officiel de vente.
- Ciseaux à bétel : petits objets en métal ciselé avec représentation humaine ou animale.
- Objets en argent : vases, timbales, boîtes en argent rétreint ou repoussé, etc. Belles boîtes à message en argent ciselé.
- Horoscopes : feuilles de palme vendues telles quelles dans les pagodes ou dans des boîtes laquées.
- Livres en feuilles de papier de riz pliées (para-beik) : tranches et couvertures dorées à la feuille et parfois ornées de mosaïques de verre colorées.
- Pipes à opium : ce sont généralement des reproductions pas mal faites de pipes en vogue du XVIIe au XIXe siècle. Le fourneau, en argile, est assez fragile.
- Petits bronzes : à Mandalay notamment. Réalisés suivant la technique à la cire perdue. Bouddhas, musiciens birmans traditionnels, gongs et cloches, essentiellement.
- Les cheerot, ces petits cigares originaux typiquement birmans.

Services voyage



Forum Birmanie

Voir tous les messages
Argent et budget

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Argent et budget Birmanie

Vos discussions préférées du forum Argent et budget Birmanie

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Birmanie

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Birmanie

Agenda Birmanie

Birmanie Les articles à lire