Forum Namibie

Retour d'un mois (octobre) en Namibie - conseils pratiques

10 réponses

Dernière activité le 18/11/2017 à 08:58

Signaler
paysages7117
Le 07 novembre 2017
Bonjour à tous,
après avoir beaucoup surfé et pioché dans le forum, voici un retour et surtout un remerciement pour les contributeurs (occasionnels avec plein d'info, et les piliers, avec plein de connaissances pointues ...)

Loueur : savannah
on s'est pris un peu à la dernière minute pour louer, celui ci avait bonne réputation. véhicule neuf (11' ooo km), double cabine (on avait demandé simple), donc pratique pour mettre le sac d'habit. on a fait 5100 km. pas de crevaison mais un bel impact avec longue fissure sur le parebrise (on n'avait pas pris d'assurance, cela nous a coûté 400 euros) on aurait éconmisé 200 euros si assurance max. le matériel de camping n'est pas de première fraicheure, dirons nous, mais c'était complet à part qu'il manquait une lampe pour les longues soirées.
Tente sur le toit : il faut vraiment être 2, et si possible un mec au moins et plutot grand. c'est contraignant à monter et démonter chaque fois que tu veux bouger ta voiture. j'aurais préférer une tente au sol qu'on puisse laisser. matelas confortable. chuis petite, j'arrivais juste à attraper le 1er barreau pour descendre. choisir vraiment la tente posée sur l'habitacle (et non sur le coffre) c'est encore moins pratique.
on a perdu (dû au vent) un boulon, le garage nous l'a remplacé sans problème et le loueur a déduit la facture sans discuter. le frigo avait sa prise un peu alétaoire, qu'on a scotché et du coup c'était parfait.

parcours :
une nuit  windhoek (londigini guest house), les critiques étaient dythirambiques, moi, sur le moment j'ai trouvé moyen, acceuil sympa des namibiens, mais de l'équipe francaise, bof. c'est très franco- francais comme ambiance et pas forcément ce qu'on cherche. mais voilà, chambre correct, décoration jolie, on a récupéré de notre vol.

repas : dans la fameuse cantique, jo beer house, endroit rigolo, très touristique et pour expatrié, où tu goûtes des énormes steaks d'oryx (délicieux à vrai dire). parfait pour se mettre dans le bain.

2 nuits dans la kalahari (red dune camp). lieu magique, extraordinaire. fantastique, un de mes bests spots. tu es seul au monde sur ta dune, la voute celeste pour toi, tu cuits au feu de camp ton repas, magique ... propriétaire très sympa. sur la piste C 15.

une nuit au mesosaurus camp, camping nul, pas pratique, sur occupé. tu as une piste un peu sport pour arriver au campement depuis la réception, et là tu as un bloc sanitaire avec 2 toilettes, 2 douches (et si tu es au toilettes, tu bloques une douche). pas d'évier extérieur. et pas d'eau quand on est arrivé. ils  ont réparé tardivement. à oublier. les arbres Kokerboomquot sont rigolos, on dirait jurassic parc.

2 nuits à luderitz (avec arrêt au point d'eau des chevaux sauvages, 2 attendaient les touristes et leur carottes ...) . nuit à kratzplatz. acceuil très sympa, chambre tout en haut avec jolie terrasse, grande, bien décorée. personnel charmant, petit déjeuner impeccable. on a visité la ville fantome (attention que le matin, prendre le permis en ville). y a un très rigolo resto dans la ville  fantome, idéal pour une petite croque et une jolie boutique aussi. faire la visite guidée, cela vaut la peine pour les informations (souvent dédoublées, une en allemand, l'autre en anglais).

puis piste C 27 et la fameuse D 707, faisable avec une voiture normale, mais on prend un certain risque, faut savoir bien gérer la conduite pour le faire en voiture standard. car même en 4x4 ça dansait pas mal ... très beau paysage j'avoue. Camping Koimassi, absolument ravissant, avec plein de dassies peu sauvages (sorte de marmottes qui vivent dans les rochers). le hic, problème d'eau. donc magnifique salle de bain et équipement, mais inutilisable ... très dommage. repas au lodge d'en face, correct. acceuil au camping un peu froid et peu démerde pour trouver une solution ou proposer des activités. 27 km de piste privée depuis la D 707. prévoir bien du temps pour arriver avant la nuit. 

2 nuits à sesriem, à l'intérieur des dunes (camp géré par l'office namibien). emplacement très bof, vers la station service, et bord de route, sanitaires corrects (mais assez loin). si tu ne loges pas à l'intérieur je dirais que cela ne vaut pas la peine de venir ... l'ouverture de la barrière le matin, permet en roulant (assez vite, pas loin de 100 km / h. au lieu des 60 indiqués ) d'arriver juste à temps .... on a commencé par la dune du fond. on a refusé le dernier bout en 4x4 et sommes allés à pied. là aussi, faut savoir désensabler ... le fait d'aller à pied a permis de voir des animaux, des oiseaux ,des batailles de oryx entre mal. montée sans difficulté sur la dune, puis descente sur le fameux lac aux arbres morts. très beau, bien du monde. ce qui choque un peu après 10 jours où tu croises personne ... retour avec la navette des gardes. le vent s'est levé, vers 9h et les touristes qui ne logeaient pas arrivaient à ce moment là. lumière nulle ... donc, vraiment loger à l'intérieur. 2ème matin, dune 45, bien du monde aussi. coucher de soleil sur la plus près (lumière moyenne alors que la veille splendide ...). le choc c'est de voir ces cars, ces nombreux touristes en masse alors que la veille tu croises une voiture par heure, dans le meilleur des cas. j'ai trouvé le lieu sympa, graphique, mais pas hyper  excpetionnel (ok je suis allée en mauritanie, ceci explique cela) et la foule m'a un peu rebutée (foule le terme est un peu fort, mais voilà tu passes de personnes, tu es seule au monde et d'un coup, paf, des cars et des groupes ...) oui ils ont le droit eux aussi de visiter ...

arrêt à solitaire, une sorte de bagdad café, très joliment décoré, avec des cinnamon rolls divins .. essence pas plus cher qu'ailleurs alors que tu es au milieu de rien ... arrêt obligatoire ...

dans le même style, personne ne parle de Betty, tout aussi charmant, et qui permet de se loger, je crois bien que j'aurais fait une nuit là si j'avais su ...

2 nuits à Walvis bay. Gesthouse oyster box, sur la promenade plantée. joli décor, chambre pas très bon marché. ville étonnante, fraiche (genre 18 degré) architecture moderne, tu te crois en belgique ou en angleterre ... c'est assez étonnant ... on a mangé au raft (des huitres absolument délicieuses , moi qui n'aimais pas ...). lendemain excursion que le matin, sortie en mer. très bien organisé, qu'importe la compagnie. tu pars à 9h, fais un tour de baie (avec pélican et phoque qui monte sur le bateau), colonie de phoque vers le phare, et pour nous observations de baleine à bosses (mère et son petit). pas de dauphin vu. après midi à Swakkopmun, avec arrêt obligatoire au café Anton pour la forêt noire (très bien). visite du petit musée local (rigolo, un peu vétuste et décalé). heureusement ils viennent d'ajouter une salle sur les tribus locales .. sinon cela fait musée de colons .... tu te crois dans ces 2 villes aileurs que en namibie. c'est très étrange comme sensation. prévoir de faire le shopping là, car tu trouves tout ...

2 nuits à spitzkoppe. camping génial, on a adoré. les douches et eau courante à la réception (4 km) toi tu as ton campement, ton rocher, ton coin feu, et ton toilettes .. top ... visite avec guide des peintures et observations de nos premiers zèbre ! et antilopes de rochers. et dassie mais cela j'en parle même plus ... un de nos best  endroits .. rocher jaune, puis rose puis rouge sang pour le soir. magique.

on est passé à l'école donné du matériel scolaire, elle est en face du campement, le long bâtiment vert. cela permet de comprendre un peu mieux la réalité du peuple namibien ... je conseille ...

2 nuits à sur le site de twyfelfontein. camping abu huab. le site est pas forcément très joli, les emplacements très grands, y avait personne  on a pu s'occtroyer  un bloc sanitaire que pour nous, vu le manque de foule .. yes ... pas cher, correct. les scupltures rupestres sont très émouvantes et fabuleuses, guide obligatoire et payement du parking (ombragé), petit café attenant. le tout de bon goût. la forêt prétrifiée, que dire ... bof, visite au pas de charge c'était 16h. historiquement intéressant, mais un peu frustrée par le manque de temps pris par la guide. parcours en boucle de 20 min. les orgues baslatiques, bof aussi. un petit canyon qui présente un décor d'orgues. j'ai vu plus beau, impressonnant. donc pas d'éclate là dessus (relativement cher vu la taille ....). on a raté le camping mowani (qui était complet, 7 emplacements) et qui avait l'air top ...

2 nuits dans une concession privée pour visite du rhino noir (sortie avec un guide à 5h du matin), palmwag. joli endroit. campement un peu proche les uns des autres. repas sous forme de buffet très bien. on a pu observer pendant plus d'une heure un rhino noir sous toutes ces faces ...

1 nuit à hoada (avant étosha) gros gros coup de coeur, lieu magique ... acceuil adorable, surprise le soir en fin de repas (je raconte pas pour laisser la surprise à d'autres ), kit de viande congelée à acheter à la réception avec pain à l'ail top, bar en hauteur pour le coucher du solei. personnel adorable.

etosha : accès par galton gate, personne sur les pistes. attention depuis la ville du sud (j'ai plus le nom) c'est pas vraiment fléché prendre la direction outapi, et l'entrée est à 40 km. point d'eau fabuleux ... tu es seul ou 4 voitures. multiples animaux, ca grouille, tu as l'impression d'être dans un document de la BBC.

2 nuits à Okaukejo et 2 nuits Hallali. 2 camps corrects, très occupés, on les sent rodés à l'acceuil des touristes. petite boutique à souvenir, et alimentation réduits au minimum (peu ou pas de fruits légumes et produits laitiers). repas type buffet, correct, venir tôt pour éviter les groupes.

obesrvations : millier de zèbres (je plaisante pas ...), antilopes de toutes sortes. centaine d'éléphants, hyène, coyottes, girafes  et entre 2 et 4 lions (lionnes ) par jour ... dont une attaque de 2 lions sur un oryx. aigle, suricate, phacophère, piafs par dizaines d'espèce, aigrette, héron, ... ca grouille, ca fourmille .. j'oubliais les rhinocéros qu'à la fin je photographiais même plus ... 

j'aurai bien pris une nuit de plus à namutoni. peu de véhicules (j'avais peur de la foule touristique), tu es souvent seule sur les pistes. tu croises sans difficulté les bestioles (je pensais que c'était difficile à repérer). bref le pied géant, et pour moi pas d'autres solutions que de finir par étosha c'est vraiment incroyable. les pistes sont corrects. la carte mémoire a chauffé de l'appareil photo. car les lions c'est des lions de bord de route, genre à 30 mètres ... voir moins .. on n'a pas pris de guide, au vu de tout ce qu'on arrivait à voir par nous même. j'ai dû oublier encore  des animaux, tellement il y a avait ...

2 dernières nuits à otjiwarango à Hadassa guest house, acceuil très sympa d'un couple francais qui a repris depuis 2 ans le lieu. confortable. repas au casa forno avec steak d'oryx, toujours divin. visite de la chetah fondation, où tu peux voir de très près des animaux. perso, j'ai moyennmeent aimé ce genre de visite, car c'est plutôt des animaux semi domestiqués plutôt que semi sauvages .. mais avis perso. c'est bien organisé, mais moins mon truc.

miliers de phacogères sur la route B1 en descendant sur la capitale (faire attention en roulant....)

dépenses : voiture environ 2200 euros (pour presque un mois), et sur place, on a changé 2500 dollars. on s'est privé de rien, mais on ne boit pas d'alcool, ou peu ...

détails pratiques : bien ouvrir le volet d'aération du coffre sur les pistes (cela évite un peu le sable à l'intérieur). le double tank est pas forcément nécessaire, tu as des stations services régulièrement, et avec tes 130 litres ca fait presque 1000 km .. (environ 12 litres au 100 km). prendre des jus de fruit en bouteille (car le carton ne résiste pas au tressautement y compris dans le frigo ...). emballer tout le contenu du frigo dans des sachets type congélation (car quand y a un problème de prise, tu n'as pas à nettoyer le frigo ... ) expérience vécue. lavage du linge facilement dans les grandes villes. ravillitaillement correcte, manque toujours fruits légumes (on a tourné avec pommes, carottes, concombre). les tomates n'aiment pas la piste ...

remarques sociologiqies .. sur le forum j'ai peu lu sur le rapport blanc / noir ...  faut savoir plusieurs choses, le protectorat a engendré le premier génocide, avec le père d'hermann goring qui a créé des camps de concentration et avait déjà recu à l'époque l'ordre du solution final aux problèmes posés par les tribus (herero et nama). puis dès 1947 le protectorat SDN est passé à l'afrique du sud qui a engendré un apertheid très fort avec création des townships. la société ne se mélange pas (blanc d'un côté, namibiens de l'autre). pas de couple mixte, ou très peu. les communautés non plus ne se mélangent pas (boers/ allemands / afrikaaners) ne se mélangent pas non plus .. les tribus préfèrent aussi rester entre eux (les enfants sont encouragés à se marier entre membres d'une même tribu.. les boutiques, hotels resto, sont tenus par des blancs (allemands souvent) et c'est les namibiens au service. il y a des rapports "durs" qu'on peut percevoir / attendre / noter, mais aussi des employeurs attentifs à leur personnel . on peut te parler directement en allemand et parfois avec des remarques méprisantes sur les namibiens. dans mon cas, je reprenais toujours en anglais et défendais le peuple namibien (pour moi les blancs, même après 80 ans de présence sont toujours des colons ...). 

aucun sentiment d'insécurité, on sent un peuple, calme, posé, . par contre, dans les villes (y compris les petites villes,), une sorte de paranoia occupe tout le monde ... les villas sont défendues par de hauts murs (ceinturés de barbelés) avec interphone et portail automatique. la voiture se ferme automatiquement mais pour l'ouvrir depuis l'intérieur tu dois appyuer sur un bouton (juste ouvrir la porte de l'intérieur ne suffit pas ...). à chaque arrêt on a eu des namibiens qui nous ont dit, fermer bien votre voiture. parquer à l'intérieur des cours , bref, eux étaient inquiets (tant blancs que namibiens ...) et du coup, ca te stresse un peu .. on a énormément voyagé, et jamais eu de problème. là non plus .. mais tu te parques dans un petit bled pour aller voir une boutique et tu as un 4x4 chic avec dames namibiennes qui fait demi tour sur la route pour te dire de ne pas laisser ta voiture là .. juste dingue ... alors je ne sais pas trop quoi penser. quand tu demandes, avez vous eu des attaques ? la réponse est jamais .. mais tout est verrouillé. même pour rentrer dans une boutique tu as une grille fermée et tu dois sonner ... y compris un magasin de tissus ... voilà, long paragraphe, mais cela m'a un peu étonnée .

climat : dans le sud, bon, (pas forcément méga chaud) et surtout nuit FRAICHE .. je le mets en grand car tu as de la peine à réaliser que la nuit tu te les pèles ...on avait pris un sac de couchage pour 2 ... pas bonne idée .. et surtout  10 jours de vents (la nuit) très violent .. on a vraiment de la peine à croire. bord de côte : frais (18 degré). étosha : 37 degrés, bien chaud.

je crois que j'ai fais le tour (départ le 27.09 retour le 23.09.17). voyage facile à organiser, on n'avait rien réservé (sauf étosha depuis 6 mois), les pistes sont de bonne qualité, numérotées, peu de risque de se perdre. pas pris de téléphone satellite. wifi, en ville oui, camping non, sauf étosah où tu paies pour la connection. tourites : majoritairement des allemands (et surtout un grand nombre de zambiens et afrique du sud). voiture, un duster suffit par rapport aux monstres qui te louent (on est complément sur équipé par rapport à ce qu'on fait).

bonne route à vous, bon préparation, à bientôt pour d'autres aventures,

payages

désolée pour les noms des villes par forcément écrit juste je fais cela sur ma pause de midi ...


Re: Retour d'un mois (octobre) - conseils pratiques

Signaler
llce
Il y a 1 semaine
Bonsoir,
merci pour ce cmpte-rendu!
je vous rejoins sur pas mal de choses comme votre retour sur les aspects sociologiques.
le Spitzkope, magique en effet et oui froid! 12 degrés le matin au réveil!!!!
Sesriem, nous dormions dans le parc et avons commencé par Deadvlei également, nous devions être une vingtaine comme beaucoup s'arrêtaient à la dune 45. Nous avons pris notre temps à Deadvlei et même impression que vous en redescendant, des masses de touristes qui arrivent vers 8h30/9h.
nous etions bien contents d'avoir commencé par là.
bref merci encore pour pour ce compte-rendu

Re: Retour d'un mois (octobre) en Namibie - conseils pratiques

Signaler
paysages7117
Il y a 1 semaine
désolée pour les fautes de frappe ... oui on arrive à se sentir privilégié (face aux spectacles de la nature)  et tout seul dans ce vaste pays ...

reste à trier les 4300 photos ... dont des centaines juste sur les lions ... argh !!!!

Re: Retour d'un mois (octobre) en Namibie - conseils pratiques

Signaler
Tanit
Il y a 1 semaine
Bonsoir

et merci pour ce tres détaillé retour.

Je ne suis pas d'accord sur les aspects sociologiques.

Si vous me donnez votre adresse mail, je vous envoie mon petit carnet "voyage Namibie", format word! Et gratuit, of course.

La mienne est alain.lescurat@orange.fr

Amicalement

Tanit

Re: Retour d'un mois (octobre) en Namibie - conseils pratiques

Signaler
Stopbisounours
Il y a 1 semaine
Et bien moi je confirme la vision sociologique exprimée un peu plus haut :
de retour d'un voyage en Namibie du 26 septembre au 12 octobre , (deux couples d'amis
ayant parcouru 4400 km ),c'est la première fois qu'un récit de voyage exprime ce sentiment
bizarre et contradictoire de société policée , aimable , ou indifférente ..dont les habitants
vivent dans la méfiance et la grande prudence , les résidences sécurisées de Windhoeck ,
l'attitude colonialiste des propriétaires d'hôtel ( pas tous , certes) et surtout de la clientèle
africaaner vis à vis des employés d'hôtels , tous noirs ! Les namibiens n'ont pas à être traités
aussi mal , heureusement pour une fois , les Français rencontrés nous ont fait honneur , en
considérant les employés avec respect et sympathie  , contrairement aux autres" blancs",
infects.
La criminalité n'est pas absente , elle nous est cachée : deux sur quatre de nos valises ont
disparu sur un parking de Mariental , voiture fermée à clef devant et derrière (hard top avec
deux portes ), à la vue de tous y compris des policiers locaux!Lesquels policiers locaux ne
comprennent plus l'anglais lorsqu'on demande à faire une déclaration de vol!
Qui de vous sait que pendant les dix premiers jours d'octobre , 110 hippos et 30 buffles
sont morts de l'anthrax dans la réserve de Mahongo (Bwabwata ) , et que les - rares-
visiteurs n'en étaient pas informés en passant au bureau d'entrée : depuis il semblerait
que les cadavres aient été déplacés pour être incinérés à partir du 17 octobre.
Loin de moi le désir de reprocher l'épidémie , c'est un aléa naturel lié à la sécheresse 
exceptionnelle, mais son traitement par les autorités est un peu laxiste...
Il n'en reste pas moins que la Namibie est merveilleuse , sa nature incroyable , la vie
animale éblouissante , et je recommande à tous les voyageurs de s'y rendre ....simplement
ne voyageons pas en naïfs , les bisounours n'existent pas : et la critique se doit d'être 
constructive : le pays doit apprendre à corriger les erreurs autant qu'à poursuivre son
travail de préservation de la nature .
P.S.On voyage très bien avec très peu de vêtements en Namibie: un petite lessive
chaque soir et le tour est joué !

Re: Retour d'un mois (octobre) en Namibie - conseils pratiques

Signaler
jlucetbéa
Il y a 1 semaine
Bonjour
nous avons passé 5 semaines cet été dans le pays
je partage aussi ces remarques , notamment sur l'aspect sécuritaire :
nous avons campé partout hors cote atlantique et les quartiers résidentiels de Walviis et henties font vraiment camps retranchés
nous étions en airBB dans ces 2 villes et les propriétaires , quoique très sympathiques étaient complètement stressées par la sécurité ( grillage électrique , alarmes , chiens ) et tenaient des propos dénotant , à minima , une grande méfiance par rapport à la population noire
à la campagne par contre nous n'avons pas vu cette attitude : les proprios ( blancs ) des campings semblant beaucoup plus détendus
c'est le seul bémol pour ce voyage qui était magnifique
nous n'avons pas par contre rencontré de touristes désagréables
après en passant une fois 5 semaines dans un pays on ne prétend pas avoirtout vu et  tout compris loin de là
Jluc

pour aller plus loin ...

Signaler
paysages7117
Il y a 1 semaine
je vous conseille cet édifiant livre-documentaire "blue book", je vous mets un résumé en dessous (désolée de la grosse écriture, je n'arrive pas à la modifier).

il est vrai que comprenant parfaitement l'allemand et sachant l'anglais, je peux échanger sans filtre avec les namibiens et les colons qui me parlaient allemand. Etant d'un pays qui n'a pas eu de colonie, je me suis sentie très à l'aise pour interroger les gens sur le rapport blanc / noir (tant pour les namibiens que pour les colons).

j'aime bien votre remarque sur faire des voyages sans être bisnounours .. c'est exactement cela. il reste des paysages magnifiques, des animaux vus par milliers et un peuple plein de sagesse et d'une certaine façon d'humilité ...

nous avions dans la voiture un cd de Jackson Kaujeua, ça aide beaucoup  à entrer en communication et en échange ... j'ai été baignée dans mon ado par Lady smith black mambazo, peut être que tout  cela développe et renforce ma fibre de compréhension ...

bonne journée

paysages

Blue book
De la colonisation française à la colonisation allemande. L'écrivain Élise Fontenaille-N’Diaye est l'arrière-petite-fille du général Mangin qui commanda la Force noire sous drapeau français pendant la Première Guerre mondiale. Mais c'est à une ancienne colonie allemande, la Namibie, qu'elle consacre aujourd'hui un roman historique édifiant. « Blue Book » ravive le souvenir d'un génocide oublié, celui des Hereros et des Namas en Namibie, au tout début du 20e siècle. Elle s'appuie pour cela sur un rapport officiel longtemps occulté.

Re: pour aller plus loin ...

Signaler
BIPI
Il y a 3 jours
Bonjour et mercipour ce retour toujours très intéressant 

Pour le CCF, j'emettrai une petite remarque pour ceux qui veulent visiter, il ne faut pas y aller pour 
1)voir des guepards
2)comprendre la problématique des guepards dans le monde...eventuellement 
Mais:
1) Comprendre la problématique des guepards et de sa survie
2) s'enrichir des solutions mises en oeuvre pour cette survie
3)voir et comprendre ce qui est fait sur le terrain en Namibie et plus particulièrement au CCF
Et seulement apres
4) voir des guepards qui seront toujours visibles pour certains

Si le visiteur zappe les étapes 1 et 2 ou met la charrue avant les boeufs dans le cas present cela ne sert pas d'y passer, je dirai meme que cela dessert la fondation.

Il y a un vrai travail de reflexion a mener pendant la visite et dlappropriation de la demarche hollistique qui est développée ici
Bonne journée. A tous

Bipi

Re: pour aller plus loin ...

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 3 jours
Bonsoir Paysages,

J’ai lu le Blue Book il y a 2 ans ( pas facile à trouver!), c’est un livre très fort, qui éclaire l’histoire de ce pays ( et de notre monde) , et que l’on ne peut oublier.
Nous en sommes sortis... effarés. 
A lire pour mieux comprendre ce qui s’est passé au début du siècle. On ne peut qu’admirer encore plus le chemin parcouru.
Merci de mentionner ce livre. 

Patou

Re: Retour d'un mois (octobre) en Namibie - conseils pratiques

Signaler
puma
Il y a 3 jours
Bonjour Paysages,

Vous avez vu des Coyottes à Etosha ??????? (d'importation alors !)

Quand au Mandat de la SDN pour l'Afrique du sud sur la Namibie, c'est dès la fin de la guerre de 14/18 (qui s'est terminée début 1915 en Namibie) sauf erreur de ma part .
Mandat établi en juin 1919 je crois.

Salutations.

Puma

Re: Retour d'un mois (octobre) en Namibie - conseils pratiques - puma

.

Re: pour aller plus loin ...

Signaler
BIPI
Il y a 3 jours
,, Bonsoir Paysages,

J’ai lu le Blue Book il y a 2 ans ( pas facile à trouver!), c’est un livre très fort, qui éclaire l’histoire de ce pays ( et de notre monde) , et que l’on ne peut oublier.
Nous en sommes sortis... effarés. 
A lire pour mieux comprendre ce qui s’est passé au début du siècle. On ne peut qu’admirer encore plus le chemin parcouru.
Merci de mentionner ce livre. 

Patou


Merci Patoutaille pour cet info
J'avais aussi acheté en Namibie leurs DVD :
- Waterberg to Waterberg in the footsteps of Sam MAHARERO
- Paths to freedom
et un livre écrit pour les enfants par Sam Nujoma leur premier président; "The founding President of Namibia"
Si vous rajoutez le film Genocide in Namibia, cela permet de s'approprier la réalité actuelle.

Quel pays et quel parcours!

Bipi

Services voyage