Forum Sénégal

Retour sur un circuit en Casamance

7 réponses

Dernière activité le 07/11/2017 à 10:11

Signaler
Soalana
Le 05 novembre 2017
Date : Octobre 2017
Trajet : Dakar - Ziguinchor - Egueye - Oussouye - Cap Skirring - Dakar
Durée : 8 jours
Groupe de 4 adultes et deux enfants de 7 et 12 ans.
Climat : SUPER CHAUD

J1 nous avons décidé de faire l'aller en Bateau, avec l'Aline Sinoe Diata, qui part de Dakar deux fois par semaine. L'embarquement se passe sans encombre, même si la réservation des billets, fait un mois auparavant, fut épique.
Nous avions réservé une cabine 4 places et une cabine 2 places : douche et toilettes privées, clim, restaurant, et même PDJ (celui ci est inclu dans le prix, c'est marqué nulle part mais sachez le). Les cabines 8 places n'ont pas de sanitaires privées et la clim est quasi inexistante.
Nous arrivons donc à Zig à 11h30, accompagné d'une flopée de Dauphins qui, dès l'aube, jouent avec les vagues provoquées par le bateau. La chaleur nous frappe, l'indolence des Sénégalais pour descendre également. Nous émergeons enfin sur le port à 13h, où nous attendait un 7 places hors d'age.
Après avoir mangé à l'excellent Alliance Francaise, nous nous dirigeons vers l'ile d'Egueye et son campement. Petite deception sur l'état du campement, à ce niveau de prix je m'attendais à mieux, la comparaison avec les campements du Sine Saloum n'aide pas. En plus la chaleur est vraiment étouffante, et il n'y a même pas de ventilateur. Aussi nous n'y resterons qu'une nuit.

J2 Comme convenu avec Casamance VTT, nous faisons une magnifique, que dis je, superbe ! Balade dans les bolongs. Pour connaitre par coeur ceux du Saloum, ca n'a aucune mesure. De véritables tunnels de végétation dans une nature préservée, sauvage, une visite proprement inoubliable, avec un super guide de Casamance VTT. Difficulté proche du néant.
Nous enchainons avec une visite en bateau pour aller voir des crocodiles dont nous ne verrons pas la queue, il parait que ce n'est pas la période. Mais c'était beau quand même.
On déménage nos affaires, cette fois direction OUSSOUYE, dans un campement trouvé à l'improviste : l'auberge du Routard (je ne conseille pas du tout, mais au moins avait il des ventilos).
Oussouye est un village charmant ! Nous nous préparons pour le défi sportif du lendemain, car nous allons faire du VTT cette fois.

J3 On commence par une balade à pied dans les environs. Avec la chaleur c'est pénible, mais on vise l'ombre. Le guide de Casamance VTT nous obtient une audience instructive avec le roi Animiste, dont l'entretien fut enrichissant (et l'ombre bienvenue !). Après un déjeuner, on décide d'attendre que la chaleur tombe un peu avant de partir en VTT, vers 16h30 et là, coup de foudre assuré. Les habitations sont noyées dans la végétation, les chemins pour y accéder sont multiples mais seuls les deux roues peuvent les franchir. A cette heure là, le soleil baisse la garde et des raies de lumières passent alors leurs doigts dans les branches immense des arbres centenaires, gardiens géants des lieus. Les oiseaux sont les seuls sons qui nous parviennent, avec le crincrin strident des grillons, et les rires des enfants quand on passe près d'une habitation. On se sent tout petit dans ce paysage digne de l'amazonie. Humble. On Kassoumaye, on Balé avec les enfants quand on s'arrête, on sourit, les mouches bourdonnent la chaleur monte, les gouttes de sueurs descendent, mais l'âme en prend plein la vue. C'est un souvenir qui va rester longtemps en moi, malgré les LITRES de sueur que nous avons versé sur ces damnés vélo.
On rentré, épuisé mais heureux, à Oussouye, cette fois le dernier campement sera le bon, Emanaye ne démérite pas sa première place sur un site bien connu.

J4 On recommence une journée de vélo. Elle fut pénible pour les moins sportifs d'entre nous, mais si j'avais 20 kg (et 10 ans) de moins, ca serait passé crème ! Pourtant, le dénivelé est quasiment nul ! Mais la chaleur, la chaleur ! Un four ! Mon frère m'a dit en rigolant à la fin de la journée avoir bu à lui seul 4 litres et n'avoir pas pissé une goutte, pour dire à quel point nous avons sué.
Mlomp, village voisin, était sympa, case à étage, petit musée poussiéreux, fromagers aux formes improbables. Le retour, encore une fois, fut repoussé aux heures moins pénibles, et encore une fois, ce fut vers 17h30, quand la lumière se parre de nuances de rose et d'orange, que toute la beauté de la Casamance se révèle. Je n'ai pas assez de superlatifs pour décrire de telles beauté.
Nous avions réservé une location sur Cap Skirring, donc nous avons sauté dans notre taxi 9 places (un véritable mini bus tout propre, vraiment top, je donne le no à qui veut), aussi nous avons fait nos au revoir au guide (vraiment bien, aux petits soins, attentif à ce que tout le monde suive, cherchant des solutions pour les plus faibles, vraiment top), puis nous avons pris la route vers une location tout ce qu'il y a de plus classique, avec piscine, en bord de place, histoire de reposer nos coccyx douloureux et laver les couches de crasse. Nous en avions bien besoin.

J5 à J8 : repos, repos, piscine, plage, piscine, sieste, apéro, balade. Nous conseillons le village voisin de Bouyouye pour ses fromagers proprement hallucinant. Et un petit boui boui qui ne paye pas de mine, Casa Sun, qui se trouve sur la route Oussouye - Cap, qui fait sur demande un canard semi confit à se damner. Manger du canard confit au sénégal ! Pour 3000F ! Si on me l'avait dit, je ne l'aurai pas cru. Ils proposent aussi des sorties pêche.

J8 Retour sur Zig puis vol pour Dakar pour un vol de 35 minutes.

Conclusion : excellent voyage, dont le succès vient principalement de nos découvertes sportives, et surtout hors des sentiers battus, que nous ont proposé Casamance VTT. Je n'y ai pas d'actions, je n'ai pas rencontré le patron, mais sincèrement de pareille initiatives méritent largement d'etre connues, tant au Sénégal elles sont rares.

Ci dessous une vidéo rapide de mon frère sur nos expériences, il est vidéaste de métier ca aide.

Re: Retour sur un circuit en Casamance

Signaler
Jeandutouch
Il y a 1 semaine
Beau récit, on voit que la Casamance vous a séduits.
Je réfléchis à la meilleure periode pour y retourner.
Apparemment il a fait très chaud en octobre.
- Question terre à terre: avez vous eu des moustiques?
Nous  étions fin janvier à Oussouye au ALULUM (chez Pierre) campement neuf  chambres climatisées   eau chaude ( en janvier on aurait apprécié la douche chaude mais clim et eau chaude en cours d'installation) 10 000 cfa  la  chambre double.
zéro moustique à cette période on a pas utilisé les moustiquaires.  On a eu presque froid à Carabane: vent fort et frais sinon température agréable.
En janvier les rizières asséchées prennent un aspect de terre aride et le vert preque fluo trés photogénique d'aprés l'hivernage a disparu.
On ira peut etre fin novembre début décembre.
Cordialemnt Jean

Re: Retour sur un circuit en Casamance

Signaler
esouketei
Il y a 1 semaine
Superbe video de notre belle région  ....   bravo aussi pour le recit et les details.
C est vrai qu Octobre c est encore dur au niveau climat ,

On a du vert jusqu en Décembre, apres les couleurs et les paysages changent , mais la région reste tout de mème tres belle avec ses fromagers et ses bolongs et pas mal d endroits a découvrir . 

Ukatolal 

Re: Retour sur un circuit en Casamance

Signaler
Soalana
Il y a 1 semaine
On aurait bien mieux supporté le climat si nous n'avions pas fait les foufou à vouloir faire du vélo fin octobre. Mais c'était un choix, à Dakar aussi il fait encore chaud et on s'était dit que ca ne serait pas pire (mais si, en fait, c'est pire).

Je dégaine mon insect écran plus vite que mon ombre, nous nous arrosons copieusement depuis 4 ans, habitude sénégalaise aussi je n'ai pas déploré plus de piqure de moustique que partout ailleurs au Sénégal. Mon frère qui a encore des habitudes de touriste, oubliant souvent de se protéger, a été un peu plus attaqué mais sincèrement, ca va hein....

Par contre question insectes "autre" on a été servit, un soir on a même vu sous le lit un scolopendre noir affreux d'une vingtaine de cm de long, épais de 3 bons cm c'était vraiment effrayant, et pourtant je ne suis pas du genre à m'émouvoir pour une fourmi. Il parait qu'ils sont rares, notre proprio de location à Cap Skirring n'en avait vu qu'un seul en six ans. Quelle "chance" nous avons eu ! Haha !

Nous avons mangé chez Pierre et efffectivement ca a l'air d'un cran au dessus d'Emanaye. Probablement le meilleur choix dans le coin qund ils auront terminé les travaux, mais on m'avait annoncé un tarif de 20 000 la chambre climatisée, non 10 000. Peut etre est ce un tarif par personne ?

Merci pour les commentaires, en effet cette région a été un coup de coeur, et pourtant j'ai déjà fait les Bassari, deux fois, et tout le reste du Sénégal, Nord, Sine Saloum, plein plein de fois. Pour ceux qui hésitent, foncez, visitez l'intérieur de la Casamance, autrement plus "wahouuu" que la cote qui semble en comparaison presque banale.

Re: Retour sur un circuit en Casamance

Signaler
Jeandutouch
Il y a 1 semaine
On est bien d'accord : la Casamance est envoutante et vous a envoutés.
les prix du ALULUM (à paraitre sur leur site en construction et peut etre sur le Routard)
-chambre double ventilée 10 000 cfa double climatisée 15 000 cfa
-chambre simple ventilée 6 000 cfa simple climatisée 12 000 cfa
-Petit déjeuner 2 000 cfa - Plat complet 3 000 cfa - Menu 4 000 cfa
Les travaux ne vont pas vite (au rythme des finances) mais qu'est ce qui va vite au Sénégal?
Ils nous disent: "vous avez des montres nous on a le temps".ils ont peut etre raison.

Surprenant aussi " les bruits et les odeurs"( comme dit l'autre): les chants d'aiseaux sont très différents de chez nous et les cris intriguants des hyènes la nuit (à Mar Lodj) ainsi que l'odeur des nombreux feux de cuisine au bois ajoutée à celle des poissons qui sèchent sur les claies dans les villages en bord des bolongs sont caracteristiques du sénégal et vous font ressentir que vous avez changé de continent.
Bon j'arrete mon moment de poésie, j'ai l'impression d'y etre.
Cordialement JEAN

Pour Esouketei qui suit ce post:
Où en est l'exploitation du Zircon secteur Abéné qui devait commencer en Octobre?
souhaitons que ce ne soit pas la source de nouveaux conflits.

Re: Retour sur un circuit en Casamance

Signaler
esouketei
Il y a 1 semaine
Bonjour 

Concernant le Zircon voici ou est la situation : 

LA BATAILLE DE LA DUNE   En juin 2017, en dépit des oppositions et des critiques, l’Etat sénégalais donnait son feu vert au démarrage de l’exploitation minière à Niafrang : celui-ci devait intervenir au cours du dernier trimestre de l’année. On pouvait voir là une tentative de passage en force, feignant d’ignorer les oppositions ou critiques au projet. Mais la tentative a échoué :
  • le démarrage des travaux n’a pas eu lieu : c’était notre premier objectif !
  • l’éventuelle poursuite du projet est désormais subordonnée à l’accord des populations : c’est ce qui reste l’un de nos objectifs !
  • le porte-parole d’Astron dit avoir abandonné l’idée d’un pompage de la nappe phréatique, dont nous avions démontré les risques pour l’environnement et les populations !
  • enfin, cerise sur le gâteau, le permis d’exploiter aurait, selon certaines sources, été retiré à Astron (pourquoi l’Etat ne confirme-t-il ou ne dément-il pas ?)
 Ce qui ressemble fort à un recul montre que l’Etat est sensible au nouveau rapport de forces :- avec la persistance d’une forte opposition villageoise, incarnée depuis plusieurs années par le Comité de lutte ;- avec le risque sécuritaire résultant notamment des menaces de la rébellion casamançaise ;- avec l’ampleur croissante d’une mobilisation citoyenne, fédérée et impulsée par notre « appel de la Dune », qui bénéficie d’une couverture médiatique de plus en plus large au Sénégal et à l’étranger. Etayée par nos experts, l’évaluation de risques sous-estimés voire passés sous silence par l’étude d’impact officielle ébranle le discours officiel : le soi-disant consentement des populations à un projet soi-disant sans risques d’une multinationale soi-disant sans reproche n’aurait-il été qu’une fiction, qu’on a essayé de faire avaler à l’opinion sénégalaise et internationale ?  Mais la lutte continue :
  • parce que l’apparent souci de concertation désormais affiché par l’Etat n’est que le résultat d’un nouveau rapport de forces, auquel nous avons largement contribué : ce rapport de forces, il faut le consolider ;
  • parce que les objectifs de l’Etat n’ont pas changé : l’exportation de produits miniers comme le zircon demeure l’un des piliers du Plan Sénégal Emergent. Comme si ce modèle n’avait pas démontré sa nocivité ailleurs sur le continent. Comme si on pouvait faire du développement au détriment des hommes et de la nature. Après l’épuisement des ressources halieutiques et la destruction des forêts, et face aux défis du réchauffement climatique et de l’explosion démographique, il est temps d’arrêter le saccage de la Casamance en échange de quelques miettes éphémères pour les populations ! L’heure n’est pas à l’affaiblissement mais à la consolidation des équilibres naturels et sociaux. D’autres choix sont possibles !
  • parce que ce qui apparaît comme un recul de l’Etat ne remet pas en cause sa volonté d’atteindre le même objectif par d’autres moyens. En faisant l’impasse sur les risques et en spéculant sur une demande sociale qui signe pourtant ses propres échecs. En se livrant à une guerre de communication sans précédent, qui diabolise la mobilisation citoyenne tout en feignant d’ignorer les arguments scientifiques, comme si l’Etat avait peur de la vérité !
  • la lutte continue, enfin, parce que nos objectifs demeurent : une étude d’impact indépendante prenant en compte tous les risques ; et des alternatives au projet minier en termes de développement durable, s’appuyant sur les savoir-faire et élaborées avec l’ensemble des populations concernées… A partir de quoi un véritable débat pourra s’instaurer sur le type d’environnement et de société que ces populations souhaitent léguer à leurs enfants. Est-ce cela que craignent les partisans du projet minier ?
Grâce à des soutiens croissants, nous allons donc poursuivre et amplifier notre mobilisation sur tous les terrains : social, scientifique, parlementaire, juridique, médiatique… Aidez-nous à atteindre ces objectifs en signant la pétition de l’Appel de la dune et en vous engageant activement à nos côtés. Ensemble, on peut gagner !  Le 3 novembre 2017 Coalition Appel de la Dune (Comité de lutte contre le zircon,Collectif des chercheurs et spécialistes de la Casamance,ONG et autres organisations de la société civile,personnalités indépendantes)   

Re: Retour sur un circuit en Casamance

Signaler
Jeandutouch
Il y a 1 semaine
Esouketei
Réponse encourageante et bravo pour ce combat.
Pardon à Soalana d'avoir rétourné son post mais c'est pour la défence de la Casamance.
JEAN

Re: Retour sur un circuit en Casamance

Signaler
esouketei
Il y a 1 semaine
Campement et auberges a Oussouye , vu qu on en parle au dessus : 

Il y a 2 nouveaux etablissements a Oussouye 
Chez pierre  Cpt Alumum situé en bord de riziere ( cf post ci dessus) 
et aussi 
L hotel Kabekel   situé a la sortie d Oussouye vers le lycée . 
 ambiance differentes mais sympa .
Ces 2 campements ont  standing legerement au dessus des autres structures ( normal c est neuf et plus dans l air du temps) 
Comme c est neuf , c est tres bien , il faut juste esperer que les gerants arriveront a maintenir le standing qu il ont au debut car parfois ... 

et aussi les anciennes structures 
Emanaye 
Aljowe 
Campement villageois 
Auberge du routard 

et celui qu on oublie souvent mais qui dispose d un resto terrasse avec point de vue superbe sur le bolong , 
L auberge des bolongs a Edioungou : Si vus n y dormez pas , allez au moins y diner un soir de pleine lune , vous ne le regretterez pas ... 

Bon sejour a tous , 

Ukatolal 

Services voyage