Forum Thaïlande

Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse

21 réponses

Dernière activité le 12/10/2016 à 15:39

Signaler
Clio33
Le 01 octobre 2016

En Thaïlande, si on veut voyager par ses propres moyens, c’est le dépaysement assuré, car il y a déjà la barrière de la langue qui est totale: on ne peut lire les panneaux, les indications, les affiches ou les journaux, quant à la communication orale, très peu de gens parlent anglais, et quand ils le parlent, les sonorités thaïes étant très particulières pour nous occidentaux, le résultat est souvent difficilement compréhensible. N’oublions pas que ce pays n’a jamais été colonisé, fait qui mérite d’être souligné par rapport au passé de ses nombreux voisins.


Au départ, j’étais un peu réticente par rapport à ce pays qui attire les touristes depuis pas mal d’années, bien sûr pour ses beaux paysages de plages idylliques, mais également parce que c’est un pays qui reste peu cher. Pour ce voyage que je voulais le plus authentique possible, j’ai tenu à éviter les gros centres touristiques, du style Pattaya, Phuket, Koh Samui qui attirent le tourisme de masse et sont maintenant envahis de groupes de chinois et de russes. Dans ces régions, le tourisme sexuel est hélas loin d’être éradiqué, Pattaya et ses masseuses très disponibles ont une « bonne » réputation dans ce domaine. La demande reste forte, notamment du côté asiatique. Je fuis bien évidemment ce côté pervers et lamentable du tourisme, contre lequel on ne fait pas grand-chose, les intérêts financiers ayant toujours été plus importants que le respect de l’individu et l’intégrité de l’être humain.


Nous sommes donc passés par une agence locale (Indosiam) et avons loué les services d’un guide et d’un chauffeur pendant les six premiers jours. Bien sûr nous avons visité Bangkok, qui grouille dans un joyeux fouillis, mais où on peut également faire des balades calmes, hors du temps, au fil des klongs, ces canaux qui sillonnent la ville le long du fleuve Chao Phraya. Les temples rutilants avec leurs chedi (ou stupa, monument conique commémorant Bouddha) recouverts de feuilles d’or, le Wat Arun, le Palais Royal ont la particularité de mélanger plusieurs styles : on y trouve des tours de style khmer, des divinités indonésiennes comme Garuda, des statues chinoises, le tout regroupé dans une harmonie typiquement asiatique.
Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse - Clio33
Grâce à notre guide thaï, nous sommes allés dans des endroits dans lesquels nous n’aurions jamais osé nous perdre tout seuls : le marché aux fleurs haut en couleurs, proposant des myriades de couronnes fleuries et de compositions artistiques aussi bariolées que raffinées, le marché chinois où nous avons déambulé dans un dédale d’allées étroites surchargées, au milieu d’étalages foisonnant de légumes que je n’avais jamais vus et de produits exotiques inconnus, de bocaux de nids d’hirondelles, dans des odeurs alléchantes de soupes et d’épices, le tout donnant l’impression d’un capharnaüm très dense mais malgré tout organisé. Je me suis vue soudain transportée au tout début des années 1900 en Chine dans un des comptoirs ouverts par la Compagnie Française de l'Orient. Il ne manquait plus que les longues nattes sous les chapeaux chinois des marchands pour compléter le tableau…
Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse - Clio33
Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse - Clio33

La cuisine de rue en Thaïlande est très répandue. Qui n’a pas son petit étal, sa charrette à bras, sa barque sur le marché flottant, où mijotent les soupes et où on fait cuire devant vous toutes sortes de beignets, de brochettes, de plats traditionnels appétissants. Grâce à notre guide qui faisait l’interprète, nous avons pu goûter différents plats auprès de ces cuisiniers ambulants. Et je précise que nous n’avons jamais été malades. Les prix des repas sont absolument dérisoires là-bas, les étrangers se voient appliquer le même tarif que les locaux. C’est un point que j’ai grandement apprécié en Thaïlande : alors que c’est un pays hautement touristique, et ce depuis des lustres, les habitants ne profitent pas des étrangers, on ne court pas à nos trousses pour essayer de nous vendre des babioles ou nous soutirer quelques baths. Nous avions en mémoire notre voyage précédent au Costa Rica, où les touristes ne sont que de vulgaires dollars sur pattes. La différence de comportement et de considération est abyssale, ce qui est tout à l’honneur des Thaïlandais.
Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse - Clio33
Avant de quitter Bangkok, rien de tel que d’aller prendre un verre au Moon Bar, un des rooftop bars qui se situe au 63ème étage d’un grand hôtel ! Après le Bangkok grouillant des rues, on surplombe toute l’étendue de la ville et de ses tours champignons, le passé et l’avenir s’entremêlent étroitement comme souvent en Asie.
Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse - Clio33
Nous avons quitté la capitale pour des lieux plus reposants et nous nous sommes dirigés vers le site historique d’Ayutthaya, qui a été la capitale du Siam de 1350 jusqu’à sa destruction par les Birmans en 1767. Les briques rosées, les stupas en ruine donnent une majesté et une aura toute particulière à ce site grandiose.
Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse - Clio33
Puis nous avons mis le cap vers la rivière Kwaï : dans une barque étroite (longtail), nous avons remonté la rivière pendant une heure pour atteindre un hôtel flottant le Jungle Raft Hotel, composé de plusieurs bâtiments flottants, sans électricité avec douche à température ambiante. Devant chaque logement, une terrasse donnant sur la rivière. A la tombée de la nuit, on s’éclaire avec des lampes à huile, et toutes ces petites lumières vacillantes, cette atmosphère feutrée, cette douce pénombre dégagent une ambiance très zen, puis on s’endort bercés par le doux clapotis de l’eau.
Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse - Clio33
Le lendemain nous sommes allés vers le fameux pont de la rivière Kwaï, rendu célèbre par le film de David Lean, film que j’avais pris la peine de revoir avant mon départ. Bien sûr, il y a toute une histoire derrière la construction de ce pont… histoire dont il est important de prendre conscience pour bien s’imprégner des lieux. Pour résumer, vu que la voie maritime était plus ou moins bloquée par les forces alliées, le Japon a décidé de construire une ligne de chemin de fer nord-sud reliant Bangkok à Rangoon afin d'acheminer des matières premières nécessaires en Birmanie où une partie de leurs troupes était localisée. En seulement 16 mois, de juin 1942 à 1943, les troupes japonaises ont fait construire 415 km de voie ferrée. Ils ont employé 60.000 prisonniers de guerre, britanniques, australiens et même des néerlandais (qui travaillaient dans les Indes Orientales), ainsi que 200.000 travailleurs civils « romushas » (mot japonais désignant les travailleurs étrangers réquisitionnés, chinois, malais, laotiens, thaïlandais etc.). La dureté des travaux (16 à 18h par jour !), la chaleur étouffante, la malnutrition, la malaria, les mauvais traitements ont entraîné la mort de 18.000 prisonniers alliés, et de 90.000 civils, ce dernier chiffre ayant tendance à être oublié… Un cimetière des Forces Alliés est là pour commémorer ce dramatique épisode, mais il n’y a rien pour le souvenir de ces milliers de civils qui ont été cinq fois plus nombreux à perdre la vie.
Le passage du Feu de l’enfer, ou Hellfire Pass, laisse imaginer le travail de titans auxquels se sont livrés ces hommes : long de 70m, il a été creusé de 25m en profondeur, à la seule force des bras, en seulement trois mois. Quand on pense à ces centaines d’hommes décharnés travaillant d’arrache-pied, la nuit à la simple lueur des lampes à huile, l’image qui vient à l’esprit est effectivement celle d’une descente aux enfers.
De même, le train qui circule à cet endroit est appelé « le Train de la mort », non pas pour le risque encouru à le prendre (heureusement pour nous…), mais en mémoire des nombreux décès consécutifs à la construction de cette voie ferrée. Voie ferrée qui, soit dit en passant, n’a pratiquement jamais servi ! Ainsi des milliers d’hommes sont morts pour rien… L’absurdité est à son comble, de quoi donner à réfléchir, même si on sait que l’histoire n’a jamais servi d’exemple et qu’on recommence toujours les mêmes erreurs.
Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse - Clio33
Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse - Clio33
En quittant ce lieu de mémoire émouvant, nous nous sommes arrêtés dans un camp d’éléphants à Kanchanaburi, l’Elephant Village Muang Sing. Changement total d’ambiance garanti ! Nous n’étions encore jamais montés sur un éléphant… Nous avons commencé par une balade dans les alentours, installés sur une nacelle fixée sur le dos de l’éléphant, brinquebalés en haut de cet impressionnant pachyderme.
Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse - Clio33

Puis le guide m’a demandé si je voulais me baigner avec l’éléphant. Why not ? J’enfile donc mon maillot de bain, en pensant innocemment que j’irai rejoindre l’éléphant au bord de la rivière pour patauger avec lui. Mais que nenni, braves gens ! ça ne s’est pas vraiment passé comme ça… Il a fallu que je monte à cru sur le dos de l’éléphant depuis un promontoire et que je me mette à la place du cornac, les jambes calées par les oreilles du pachyderme. Mais je n’avais rien d’autre pour me tenir, je sentais que je penchais dangereusement en avant au gré des mouvements de tête de l’animal… Je me suis agrippée comme j’ai pu aux trois poils durs que l’éléphant a sur le caillou, j’ai serré les dents, bon sang c’est haut un éléphant, et nous voilà descendant tous deux vers la rivière, lui en dodelinant d’un pas chaloupé, et moi chaloupant de concert et crispée un max… Ce n’est quand même pas tous les jours que je joue au cornac, et le faire comme ça de but en blanc, il y a de quoi être déstabilisée, dans tous les sens du terme.
Enfin nous voilà arrivés à la rivière, et là, j’ai eu droit à la totale ! J’ai brossé « mon » éléphant, puis il m’a prise sur sa trompe qu’il a levée bien haut, toujours au moyen de sa trompe il m’a bien douchée, j’ai comme eu l’impression que ça l’amusait, enfin je me suis assise sur sa patte, et on a fait un gros câlin tous les deux… Expérience pour le moins inoubliable !

Les dix derniers jours, nous les avons passés dans la région de Bang Saphan, à 450 km au Sud de Bangkok, à l’endroit où la Thaïlande est étroite et jouxte la Birmanie. Depuis notre point de chute, un petit hôtel sympa et tranquille avec des bungalows thaïs, le Coral Hotel, nous avons rayonné dans la région : Balades nature au plus près des cascades et des singes, mais aussi marché aux orchidées à la frontière birmane, champs d’ananas, récolte de l’hévéa, fabrication artisanale du caoutchouc, petite exploitation de fibres de coco. Nous allions au plus près de la vie simple des paysans thaïs, toujours accueillis avec le sourire, sans jamais qu’on ne nous demande le moindre bath en contrepartie.
Nous avons bien sûr profité des plaisirs de la plage, et même si cette côte est moins belle que les cartes postales des plages de la Mer d’Andaman de l’autre côté, on a droit quand même à de très longues plages le long desquelles il fait bon se balader.
Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse - Clio33
J’ai eu l’occasion de faire du snorkeling aux abords d’une petite île, Kho Thalu. Jamais de ma vie je n’ai vu une telle profusion de poissons ! De toutes les couleurs, de toutes les grosseurs, je suis restée au moins une heure à évoluer parmi cette faune aquatique : sur un fond de coraux colorés dentelés, d’algues et d’anémones de mer, je voyais les bancs passer dessus, dessous, tournoyer à droite à gauche, les poissons me frôlaient, ils s’approchaient tout près de mon masque, comme s’ils venaient observer avec curiosité l’animal bizarre venu se joindre à leur valse étourdissante. C’était absolument grisant !


Cette incursion en Thaïlande m'a vraiment bien plu, je n'ai qu'une envie, y revenir ! Ma quête d’exotisme légèrement suranné, mêlée à mes souvenirs de lecture sur l’Indochine coloniale a été comblée. Le charme de l’Orient a agi…

Re: Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse

Signaler
Vafc
Il y a 5 mois
Bonjour
Votre descriptif est très alléchant
Vous etes partis à quelle période?Avez vous construit votre voyage vous memes?
Les avis semblent dire que la meilleure période  va de novembre  à février  mais que la fréquentation y est importante;
Merci

Re: Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse

Signaler
Chanthaburi
Il y a 5 mois
Bonsoir Clio33, merci beaucoup pour votre commentaire, je me suis "régalé" et j'en ai pris plein les yeux avec vos superbes photos ! 

Encore bravo et bonne continuation 

Re: Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse

Signaler
manunancy
Il y a 5 mois
Bonjour Clio33,

Je ne suis pas sûr qu'Ayutayah, Knachanaburi avec le pont de la rivière Kwai, etc..soit le reflet d'une Thailande qui se voudrait plus authentique qu'ailleurs.

Certes, Bang Saphan est moins touristique que Pattaya ou les îles que vous avez cité.
Si vous m'aviez évoqué un circuit en Isan ou/et le long du Mékong, par exemple, j'aurais été plus enclin a vous rejoindre.

Cependant, à chacun son voyage.Merci de votre retour et du partage de vos photos, bien symapthiques.

Cordialement,
Manunancy.


Re: Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse

Signaler
skippy
Il y a 5 mois
Bonjour Manunancy
Je me suis fait la même reflexion ,tout cela est très bien rédigé et intéressant , mais je ne vois là que des lieux "touristiques"  et je reste toujours amusé lorsque je lis des titres comme "loin du tourisme de masse" et tous ces gens qui cherchent à se distinguer comme " aventuriers" et pas touristes, dans ce cas précis ça illustre très bien mes propos , il y a tant de lieux à découvrir , que je qualifierais de plus discrets, il suffit de rayer de son programme tous ceux cités dans le post !

Re: Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse

Signaler
Clio33
Il y a 5 mois
Bonjour, je suis effectivement partie la 1ère quinzaine de février, période idéale au niveau des températures, là où je suis allée c'était vraiment tranquille, sauf bien sûr à Bangkok où il y avait foule, mais là, j’imagine que c’est permanent. Et oui, j’ai organisé ce voyage par moi-même, avec l’aide des guides et d’Internet principalement.
Bien cordialement

Re: Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse

Signaler
Clio33
Il y a 5 mois
Bonjour,
Si je comprends vos commentaires relatifs au titre de mon post, que j’aurais pu formuler différemment, attention toutefois à ne pas cataloguer les gens trop hâtivement, ce n’est pas parce qu’on évite le tourisme de masse, qu’on est à classer aussitôt dans ceux qui se voudraient « aventuriers », non, loin de là ! c’est tout simplement parce qu’on cherche à avoir des contacts au plus près de la population, soit des contacts naturels et spontanés, contacts qui sont souvent gâchés voire inexistants lorsque l’afflux de touristes est trop important.
Quant à la Thaïlande, destination touristique par excellence et ce, depuis des décennies, c’est un pays qui possède tellement de lieux « à voir », donc dûment cités dans les guides, qu’il serait dommage de les éviter par principe. Il suffit de les choisir en fonction de ses goûts et attirances, histoire, culture, nature etc… Quand je suis allée à Ayutthaya, nous étions pratiquement seuls sur le site, ce qui n’avait pas été le cas dans les palais de Bangkok où, là, la foule se presse, mais reconnaissons qu’il aurait été dommage de passer à côté tellement l’histoire y est riche.
Par contre, on peut éviter les spots hautement touristiques comme par exemple l’île «paradisiaque» de Kho Phi Phi, la fameuse plage du film avec Leonardo di Caprio, où l’afflux impressionnant de barques remplies de touristes qui se font du coude à coude sur cette plage, font quelque peu oublier l’image paradisiaque de cette même île quand elle est déserte, mais cette image-là, on ne la voit plus que sur les cartes postales.Autrement, oui, je suis à la recherche de lieux « discrets » ne serait-ce que sur cette même côte andamane si prisée, qui est certes plus belle que celle du golfe de Thaïlande, mais je n’ai pas encore trouvé, et si vous avez également des adresses sympas, hors des circuits convenus, du côté de la région de Chang Maï, là aussi je suis preneuse.

Re: Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse

Signaler
lfol
Il y a 5 mois
Bonjour

Un bien beau récit. ça fait plaisir de lire des choses positives sur la Thaïlande, alors que tant de posts sur ce forum la dénigrent
Mis à part la plage à 450 km de Bangkok (que je ne connais pas), vous êtes restée sur un circuit ultra touristique (ce n'est pas un reproche, juste une constatation).
Quelques remarques : sauf erreur de ma part, je film n'a pas été tourné en Thaïlande, mais au Sri Lanka car les paysages y étaient plus propices
Bien que 100% pour les touristes, l'hôtel flottant sur la rivière Kwaï est un endroit magique, surtout le matin quand on se réveille le matin et qu'on voit les éléphants se baigner sur les rives du fleuve
Quant à la prostitution, elle est présente partout en Thaïlande Avec plus ou moins d'intensité et la présence plus ou moins marquée d'étrangers selon les villes (je me souviens, il y a 30 ans, avoir été obligé de dormir dans l'unique "hotel" existant d'une petite bourgade près de la frontière laotienne : le bordel du village, qui n'avait surement pas vu des blancs depuis sa construction !)

Re: Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse

Signaler
,, Bonjour,
Si je comprends vos commentaires relatifs au titre de mon post, que j’aurais pu formuler différemment, attention toutefois à ne pas cataloguer les gens trop hâtivement, ce n’est pas parce qu’on évite le tourisme de masse, qu’on est à classer aussitôt dans ceux qui se voudraient « aventuriers », non, loin de là ! c’est tout simplement parce qu’on cherche à avoir des contacts au plus près de la population, soit des contacts naturels et spontanés, contacts qui sont souvent gâchés voire inexistants lorsque l’afflux de touristes est trop important.
Quant à la Thaïlande, destination touristique par excellence et ce, depuis des décennies, c’est un pays qui possède tellement de lieux « à voir », donc dûment cités dans les guides, qu’il serait dommage de les éviter par principe. Il suffit de les choisir en fonction de ses goûts et attirances, histoire, culture, nature etc… Quand je suis allée à Ayutthaya, nous étions pratiquement seuls sur le site, ce qui n’avait pas été le cas dans les palais de Bangkok où, là, la foule se presse, mais reconnaissons qu’il aurait été dommage de passer à côté tellement l’histoire y est riche.
Par contre, on peut éviter les spots hautement touristiques ......
..., et si vous avez également des adresses sympas, hors des circuits convenus, du côté de la région de Chang Maï, là aussi je suis preneuse.




Salut Clio

Merci de ton retour

oui, c'est un titre qui devait faire polémique, vous n'étiez pas "hors sentiers battus", j'imagine pas vraiment dans une "Thaïlande authentique" (la Thaïlande réservée aux touristes ne l'est pas totalement) mais peut-être loin du tourisme de masse oui.

Assez d'accord avec toi, on peut essayer partout, il y a même des sentiers archi-battus qui deviennent déserts selon l'heure.

Tu citais Ayuthaya, et bien à Chiang Mai c'est pareil pour Doi Suthep, découverte entre 6h et 8h du mat et tu ne verras pas un touriste, voire tu payes même pas l'entrée : les guichets ne sont pas encore ouverts, c'est mon heure de visite de prédilection lol.

Et dans mon village, (Maewin, 50 km au sud de CM), hot spot touristique, je suis arrivé à trouver une Thaïlande authentique : à partir de 16h : quand il n'y a plus de TO sur zone..... Le comportement des Thaïs change si tu n'est pas dans un groupe et tu peux voir une réalité autre que celle qui est présentée aux touristes dès qu'ils sont partis.
200 (?) farangs et chinois passent se baigner tous les jours à la cascade à l'heure de pointe, mais pourtant si tu veux, je te trouve un créneau (voire 2) où tu as le bassin pour toi tout seul, loin de la "horde"... Par contre le bar est fermé lol.
Aller voir des éléphants sans aucun touriste à coté ? oui possible aussi, de 19h à 22h, faut juste payer les heures supp du mahout.
Même chose, j'en ai suivi des sentiers battus ici, ben il y en a aucun qui passe à l'intérieur d'une école à l'heure de la rentrée des classes ;).

Mais pour voir ça, c'est vrai qu'il faut t'organiser par toi-même et passer la nuit et un matin tôt là-bas...., parce que de 10h30 à 16h30, c'est pas le même village, Ou plutôt pas les mêmes autochtones que tu peux voir, tu ne deviens "objet de curiosité" qu'après 17h lol.

Et puis bon, à force de faire de la retape pour mon village, de dire d'y venir y passer la nuit hors TO, ben il risque de perdre une tranche d'authenticité de plus..., mais bon si ça peut aider à l'amélioration du niveau de vie des plus pauvres.

Même à CM centre,on peut sortir du cadre : fais le marché de la Chiang Mai Gate de 3h à 6h  du mat (en fait 3 boutiques ouvertes, tu t'assois et tu observes), ça c'est authentique mdr.

Perso c'est la Thaïlande que j'aime, mais c'est vrai que je ne l'ai pas découverte à mon 1er voyage... Je peux comprendre que certains touristes souhaitent la voir sous cet angle, pas toujours évident...

Donc Clio, une bonne adresse à CM quand tu reviendras au nord du pays du sourire : mon village Maewin (hors Tour Operator) :D.

Bonne journée à tous


Re: Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse

Signaler
raoultabille
Il y a 5 mois
Bonsoir skippy,

Même reflexion.
Cette recherche de l'authentique " loin du tourisme de masse" " des hordes de touristes " " loin des sentiers battus " m'amuse toujours.
Surtout quand je vois a quoi aboutit cette "exigence ".

Kwaï, Auuthaya, le marché aux fleurs, les klongs.....c'est donc ça l'authentique.


La banalité des photos  illustrent aussi assez bien ce qu'est  "cette quête du Vrai "" pour pas mal de voyageurs.

Les poncifs habituels : tourisme sexuel, invasion de chinois et de russes, les masseuses disponibles (  ne pas oublier que pas mal de femmes vont en Asie pour tater du local ) , la bonne conscience de la narratrice , le rappel des vraies valeurs que sont le respect de l' individu et l' intégrité de l' etre humain, la gentillesse thaïe... m' ont aussi amusé.

Quand clio33 voyage, c'est certifié par de nombreuses ONG. 
Quoique, l'exploitation des éléphants ça fait mauvais genre.







Re: Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse

Signaler
Clio33
Il y a 5 mois
En réponse à notre docte Raoultabille, je précise une fois de plus que "loin du tourisme de masse", ne veut pas nécessairement dire loin des lieux touristiques, ce sont les groupes et la foule que je fuis, ce que je recherche, c'est un tourisme individuel qui soit le plus près possible des gens.
Mais revenons sur votre ton ironique, délibérément mordant et méprisant de donneur de leçons, qui n'a pas lieu d'être sur ces forums. Par curiosité, je suis allée lire vos autres interventions, et je vois que pas une seule fois vous n'avez posté un carnet de voyage personnel, non, vous passez votre temps à prendre un malin plaisir à démolir, ironiser, critiquer vertement ceux qui écrivent leurs impressions de voyage.
Autrement, vous faites quoi de positif et de constructif dans la vie ?...

Merci Clio

Signaler
Gilles.
Il y a 5 mois
Salut
Ben, on est + ou - "aventurier" en voyage. Oui, le ciruit réalisé par Clio est un grand classique: so what? Moi je sens bien que Clio a aimé son voyage, qu'elle est sincère et elle l'a réalisé par elle même. Elle a pris sur son temps pour partager ce moment.  Ca nous change de ces retours de personnes voyageant en agence et dont le CR, n'est qu'un message publicitaire.
Ce n'est pas le voyage que vous feriez? Et alors, en quoi son retour serait-il nul? Moi je trouve ce compte rendu très bien fait, même s'il ne correspond vraiment pas trop à ce que je fais en Thaïlande. Mais je me vois mal le critiquer. Et puis il faut bien une première fois , non?  C'est pourquoi ce CR pourra servir pour un 1er voyage.
Quant aux photos , elles sont très bien !
Merci Clio.
Gilles

Re: Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse

Signaler
rahim-thai
Il y a 5 mois
Bonjour Clio,

Vous avez écris..." Par curiosité, je suis allée lire vos autres interventions, et je vois que pas une seule fois vous n'avez posté un carnet de voyage personnel,"...

Désolé pas d'accord avec vous, souvent il (Raoultabille) donne sur ce forum quelques plans / idées très intéressantes... donc pas besoin de poster un "carnet de voyage",

Sinon, retournez y encore une fois mais essayez sans agence, à mon avis vous allez encore plus aimer et surtout découvrir,

ps: vos photos sont sympas sauf une...je vous laisse deviner la quelle,

Bien à vous,

Re: Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse

Signaler
raoultabille
Il y a 5 mois
bonsoir,

Si vous avez posté votre 1er message en ne souhaitant pas avoir la moindre appréciation critique, il fallait l'écrire.
Ne voyant pas cette mention dans votre post, je me suis autorisé à dire ce que j'en pensais.
De même pour les photos.
Désolé d'avoir été sincère.

Je n'éprouve jamais le besoin d'aller fouiller dans les archives pour me renseigner sur celui ou celle qui écrit.
Vous, si.
Apparemment, vous le faîtes assez mal. Ou alors dans le sens qui vous arrange.

Oui, je n'ai jamais publié de carnet de voyages.
Je ne vois pas l'intérêt de raconter mes petites aventures a des dizaines de gens que je ne connais pas.
En plus, c'est extrêmement difficile de ne pas être chiant, pédant.
Fabrice Naps réussisait assez bien cet excercice.
Style, angle de narration, lieu, modestie...
Très plaisant à lire.

Pour vous rassurer, je fais des carnets de voyages
Mais j'ai trop en mémoire les soirées " rasoir" avec projections diapos et maintenant les montages videos PC/ Mac pour imposer ça à mes amis ainsi qu'aux aux membres de ce forum.

Je préfère donner des informations utilisables, chiffrées, jaugées sur les hôtels, transports, les lieux...
Si vous aviez cherché avec un peu moins de parti pris, vous auriez pu voir que je suis intervenu ces derniers jours sur le forum Bali, Singapour, Vietnam, Indonésie...
pour y donner des infos utiles.

Pour ce qui est des choses positives et constructives que je peux faire dans ma vie, je vous renvoie à la lecture complète de toutes mes interventions sur ce forum.
Pour le reste, cela appartient au domaine privé :-)

Bonne soirée.




Re: Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse

Signaler
Clio33
Il y a 5 mois
Pour notre cher Raoultabille : Effectivement, il est vrai que quand on a posté comme vous 300 messages sur les forums de ce site, heureusement qu’il y en a quelques-uns où il vous arrive de donner des informations utiles ! Mais la proportion reste infime…
Je relève toutefois que la cohérence dans vos propos n’est pas votre fort… Vous méprisez ceux qui racontent « leurs petites aventures a des dizaines de gens qu’ils ne connaissent pas », et pourtant vous allez les lire ... Un peu maso, non ?
Et quand vous dites « qu’il est extrêmement difficile de ne pas être chiant, pédant », moi je trouve que vous y arrivez très bien, et ce, en n’écrivant que quelques bribes. Vous maniez pédanterie et morgue avec un parfait naturel... Et c'est bien ce ton méprisant et hautain que vous vous plaisez à employer -et qui va hélas bien au-delà d’une simple critique objective et constructive- qui n’est pas acceptable.

Pour les autres lecteurs : Désolée d’avoir écrit cette petite mise au point, ce sera assurément mon dernier post, je suis très déçue de voir que des gens se moquent ouvertement de ceux qui répondent à la demande du Routard de poster des carnets de voyage, et en profitent pour déverser leur bile quand ils relèvent la moindre maladresse. Les forums ont à mon sens un objectif un peu plus élevé que de régler des disputes de cours d’école...
A bon entendeur, salut !

Re: Merci Clio

Signaler
Clio33
Il y a 5 mois
A mon tour, merci Gilles pour votre ouverture d'esprit et pour ce soutien que j'apprécie sincèrement. Il est vrai que j'aurais dû davantage insister sur la 2ème partie de mon voyage à Bang Saphan, où, là, j'ai vraiment côtoyé les thaïlandais au plus proche, les artisans, les pêcheurs, les balades nature avec les locaux etc... de plus, j'ai fait de belles photos d'artisans pendant leur travail, dans des lieux précaires et dans des conditions plutôt limites, ces photos sont certes plus originales, mais je ne me vois pas les publier sur un site internet, ne serait-ce que par respect pour ces gens. Ce pourquoi mes photos restent effectivement neutres.
Bonne journée !

Re: Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse

Signaler
gab
Il y a 5 mois

Bonsoir Romain,
J'ai hésité à écrire sur ce forum quand j'ai découvert toute cette aggressivité. Je suis sidérée par le mépris des uns, les leçons des autres mêmeparfois les moqueries...bref ....étonnant car je suis souvent sur le site du routard mais pour d'autres pays.
Bref, je pars pour 10 bonnes journées en thailande et nous aimerions faire le nord dont nous avons vu Chiang Mai et Chiang Rai....au pas de course. Nous aimerions passer 8 jours dans ce coin pour trekking, rencontre populations, voir mékong, habitat typique mais aussi plus luxueux  avec piscine.
Notre arrivee à Bangkok ce fera dimanche 23 octobre.....nous sommes un peu à la bourre....mais besoin de changer d'air.
Auriez vous des adresses d'hôtels( oui je connais tripadvisor mais beaucoup de surprises), des endroits particulièrement beaux, des guides pour des endroits ou ils seront un vrai plus.
Des idées de prix?
Merci d'avance pour vos réponses

Gab

,, Bonjour,
Si je comprends vos commentaires relatifs au titre de mon post, que j’aurais pu formuler différemment, attention toutefois à ne pas cataloguer les gens trop hâtivement, ce n’est pas parce qu’on évite le tourisme de masse, qu’on est à classer aussitôt dans ceux qui se voudraient « aventuriers », non, loin de là ! c’est tout simplement parce qu’on cherche à avoir des contacts au plus près de la population, soit des contacts naturels et spontanés, contacts qui sont souvent gâchés voire inexistants lorsque l’afflux de touristes est trop important.
Quant à la Thaïlande, destination touristique par excellence et ce, depuis des décennies, c’est un pays qui possède tellement de lieux « à voir », donc dûment cités dans les guides, qu’il serait dommage de les éviter par principe. Il suffit de les choisir en fonction de ses goûts et attirances, histoire, culture, nature etc… Quand je suis allée à Ayutthaya, nous étions pratiquement seuls sur le site, ce qui n’avait pas été le cas dans les palais de Bangkok où, là, la foule se presse, mais reconnaissons qu’il aurait été dommage de passer à côté tellement l’histoire y est riche.
Par contre, on peut éviter les spots hautement touristiques ......
..., et si vous avez également des adresses sympas, hors des circuits convenus, du côté de la région de Chang Maï, là aussi je suis preneuse.



Salut Clio

Merci de ton retour

oui, c'est un titre qui devait faire polémique, vous n'étiez pas "hors sentiers battus", j'imagine pas vraiment dans une "Thaïlande authentique" (la Thaïlande réservée aux touristes ne l'est pas totalement) mais peut-être loin du tourisme de masse oui.

Assez d'accord avec toi, on peut essayer partout, il y a même des sentiers archi-battus qui deviennent déserts selon l'heure.

Tu citais Ayuthaya, et bien à Chiang Mai c'est pareil pour Doi Suthep, découverte entre 6h et 8h du mat et tu ne verras pas un touriste, voire tu payes même pas l'entrée : les guichets ne sont pas encore ouverts, c'est mon heure de visite de prédilection lol.

Et dans mon village, (Maewin, 50 km au sud de CM), hot spot touristique, je suis arrivé à trouver une Thaïlande authentique : à partir de 16h : quand il n'y a plus de TO sur zone..... Le comportement des Thaïs change si tu n'est pas dans un groupe et tu peux voir une réalité autre que celle qui est présentée aux touristes dès qu'ils sont partis.
200 (?) farangs et chinois passent se baigner tous les jours à la cascade à l'heure de pointe, mais pourtant si tu veux, je te trouve un créneau (voire 2) où tu as le bassin pour toi tout seul, loin de la "horde"... Par contre le bar est fermé lol.
Aller voir des éléphants sans aucun touriste à coté ? oui possible aussi, de 19h à 22h, faut juste payer les heures supp du mahout.
Même chose, j'en ai suivi des sentiers battus ici, ben il y en a aucun qui passe à l'intérieur d'une école à l'heure de la rentrée des classes ;).

Mais pour voir ça, c'est vrai qu'il faut t'organiser par toi-même et passer la nuit et un matin tôt là-bas...., parce que de 10h30 à 16h30, c'est pas le même village, Ou plutôt pas les mêmes autochtones que tu peux voir, tu ne deviens "objet de curiosité" qu'après 17h lol.

Et puis bon, à force de faire de la retape pour mon village, de dire d'y venir y passer la nuit hors TO, ben il risque de perdre une tranche d'authenticité de plus..., mais bon si ça peut aider à l'amélioration du niveau de vie des plus pauvres.

Même à CM centre,on peut sortir du cadre : fais le marché de la Chiang Mai Gate de 3h à 6h  du mat (en fait 3 boutiques ouvertes, tu t'assois et tu observes), ça c'est authentique mdr.

Perso c'est la Thaïlande que j'aime, mais c'est vrai que je ne l'ai pas découverte à mon 1er voyage... Je peux comprendre que certains touristes souhaitent la voir sous cet angle, pas toujours évident...

Donc Clio, une bonne adresse à CM quand tu reviendras au nord du pays du sourire : mon village Maewin (hors Tour Operator) :D.

Bonne journée à tous




Re: Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse

Signaler
Bonjour Gab

Bah le forum Thaïlande est quelques fois animé, lol...

Je ne suis plus vraiment un touriste en Thaïlande, je connais un peu Bkk, mieux CM et le nord, mais surtout mon petit village et alentours.

Après difficile de recommander un GH ou un trek, tu aurais plus de temps je te dirais de louer un scoot et  passer 2 jours une nuit à  Maewin (minimum,voire plus), mais je sais pas si c'est possible dans ton planing et là je pourrais te conseiller un GH ou des activités, ou ma femme pourrais te trouver un guide pour un trek (suivant ce que tu voudrais...

Sinon des tuyaux et activités sur CM, les GH ça dépend de ton budget, perso je fréquente les 1ers prix.

C'est loin du Mékong , de l'autre coté ;) donc pour CR je ne suis qualifié pour te donner de bonnes adresses.

Cdt

Re: Une Thaïlande authentique, loin du tourisme de masse

Signaler
dent92
Il y a 5 mois
Bonjour ,
Touriste - aventurier - visiteur - voyageur -vagabond ; qui est qui ?
Je suis allé piocher quelques citations ,en voici qq unes :

"Le  voyageur voit ce qu'il voit ,le touriste voit ce qu'il est venu voir "  
                                                                                                      G.K Chesterton
" On peut voyager non pour se fuir ,chose impossible ,mais pour se trouver "
                                                                                                    Jean Grenier
" Délaisse les grandes routes ,prends les sentiers "
                                                                                Pythagore
" Celui qui voyage sans rencontrer l'autre ,ne voyage pas , il se déplace "
                                                                                Alexandra David Neel

Grimace Ratatinée En Rime à Grasse Matinée.

Signaler
Gilles.
Il y a 5 mois
Salut Dent 92
J'aime bien tes citations... surtout Pythagore et la mère David Neel ....
Gilles Bklst

Re: Grimace Ratatinée En Rime à Grasse Matinée.

Signaler
dent92
Il y a 5 mois
Oui ,tout comme toi , je délaisse souvent les grandes routes pour les sentiers .
Je pousse parfois la découverte jusqu'à faire du scooter en rivière !
C'est moi qui t'avais contacté en privé en février ,pour te demander conseil afin de me sortir du pétrin dans laquel je m'étais mis avec le loueur après une chute dans un petit cours d'eau avec son  scooter aux alentours de Vang Vieng .
Scooter et loueur n'avaient pas aimé !
Bonne journée .

Re: Grimace Ratatinée En Rime à Grasse Matinée.

Signaler
Gilles.
Il y a 5 mois
,,
C'est moi qui t'avais contacté en privé en février ,pour te demander conseil afin de me sortir du pétrin dans laquel je m'étais mis avec le loueur après une chute dans un petit cours d'eau avec son  scooter aux alentours de Vang Vieng .

Salut
Oui, oui, je m'en rappelle bien... mais j'ai un peu oublié la fin de ton aventure aquatique.... as-tu remarqué comme les moments un peu compliqués en voyage finissent par devenir de bons souvenirs?
Gilles