Forum Avion

Bagage cabine Ryanair : stricts?

11 réponses

Dernière activité le 13/11/2015 à 17:50

Signaler
mathildemlr
Le 18 octobre 2015
Bonjour !
Je prends bientôt l'avion à Marseille, direction Charleroi, avec la compagnie Ryanair.

Sur leur site les dimensions limites indiquées pour le bagage cabine sont : 55x40x20 cm.

Ma valise fait 55x40x21/22 environ ... Est-ce que cela va passer? Sont-ils stricts sur la profondeur du bagage? 

Merci pour vos réponses.

Si tu tombes sur un acharné du gabarit

Signaler
benj77
Il y a 2 années
,,Bonjour !
Je prends bientôt l'avion à Marseille, direction Charleroi, avec la compagnie Ryanair.

Sur leur site les dimensions limites indiquées pour le bagage cabine sont : 55x40x20 cm.

Ma valise fait 55x40x21/22 environ ... Est-ce que cela va passer? Sont-ils stricts sur la profondeur du bagage? 

Merci pour vos réponses.


T'es mal.

Bref tu joues à la roulette russe.

re ryanair

Signaler
Miss Touriste
Il y a 2 années
Ils ont un modèle dans lequel ils peuvent essayer de faire rentrer ta valise si ils ont un doute comme vérification.
Mais n'est-ce pas un peu étrange que ta valise soit juste au dessus des limites niveau profondeur? (puisqu'elles sont généralement faites pour correspondre aux dimensions). Est-ce que c'est parce que tu l'as rempli +++, limite à craquer?

Quelles limites?

Signaler
Pierre.Pierre
Il y a 2 années
Bonjour

Il faut savoir qu'il y a presque autant de limites que de compagnies.

Il n'y en a pas 2 identiques. C'est d'ailleurs un problème quand on a une (ou plusieurs) correspondances avec changement de compagnie....

2 cm de plus, ça ne passera pas (si contrôle il y a) ....

Cordialement
Pierre

mon expérience

Signaler
maximeb75
Il y a 2 années
bonjour,
j'ai pris une 10aine de vols Ryanair ces 6 derniers mois, et peut être une bonne 50aine ces dernières années.
j'ai remarqué un net assouplissement récemment dans le controle des dimensions de bagages cabine :
*Déja, ils permettent de prendre un bagage cabine ET un autre plus petit bagage genre sac à main, ce qui a solutionné bien des crises de nerf. J'ai été souvent témoin de prise de tête de passagères qui ne comprenaient pas pourquoi on leur demandait de mettre leur sac à main DANS leur bagage cabine...
*si vous n'enregistrez pas de bagage en soute, vous allez directement à la porte d'embarquement avec le boarding pass que vous avez imprimé vous même chez vous, sans passer par le comptoir d'enregistrement ryanair. Or c'était souvent là où les dimensions du bagage cabine étaient vérifiées, et si ca ne rentrait pas, le personnel Ryanair vous obligeait à l'enregistrer en soute et donc à payer (et au prix fort.)
Sur les lowcost, l'embarquement doit aller très vite (20-30mn maxi) et doit être fluide. Avec des B737 de 170-190 personnes, il est impossible a ce moment là de checker les bagages cabine de chacun des passagers, de faire payer l'enregistrement en soute pour les trop gros, de négocier avec ceux qui veulent pas payer et qui font du pataques etc.... cela prendrait trop de temps et l'avion ne partirait jamais à l'heure !
Ce que fait Ryanair (et je l'ai constaté quasimment à chaque vol depuis 6 mois) c'est que quand l'avion est plein, il propose aux derniers passagers à embarquer de mettre leur bagage cabine en soute, gratuitement. La dépose se faisant sur un chariot, directement sur la piste, comme pour les poussettes d'enfants.
au final, je trouve que c'est un bon compromis, mettant fin à des années de procédurisme tatillon qui avait fini par dégouter une partie de leur clientèle
mais cela n'est que mon expérience personnelle

OUI, mais...

Signaler
Pierre.Pierre
Il y a 2 années
Je corrigerai certains points.

Effectivement l'embarquement doit se faire rapidement.
Pour cela Ryanair prepare ses passagers en les faisant attendre dans les couloirs d'embarquement alors que les passagers precedents n'ont pas encore quitté l'avion.

Cela laisse le temps de faire quelques verifications concernant les bagages.
Par contre pour essayer de faire plaisir à certains souvent Ryanair "oublie" de verifier un certain nombre de bagages.

C'est bien dommage, car inevitablement les casiers débordent et les valises qui ne sont pas tres solides sont plus ou moins écrasées pour pouvoir tout faire entrer!

Cordialement
Pierre

il n'y a pas de processus parfait

Signaler
maximeb75
Il y a 2 années
"pour essayer de faire plaisir à certains souvent Ryanair "oublie" de verifier un certain nombre de bagages. C'est bien dommage"

faut il comprendre que vous regrettez le bon vieux temps où Ryanair controlait tous les bagages cabine et facturait au prix fort pour 2 cm de trop ? Ce serait bien la première fois que je lis quelqu'un défendre ce processus sur ce forum !

qui dit bagage cabine trop gros/trop nombreux dit allongement du temps d'embarquement des passagers. C'est mécanique, et connu depuis des décennies par toutes les compagnies.
Comme les low cost ont bati leur modèle économique sur un temps de transit à l'escale très court, elles ont d'abord tenté de répondre à la problématique en imposant des règles hyper strictes en terme de bagage cabine. Elles se sont rendu compte (au bout de 15 ans !!)  que cela les avait menées vers un procédurisme exaspérant/incompréhensible qui leur faisait perdre des clients et dégradait leur image.
Le process actuel me parait être un bon compromis : les 150 premiers passagers peuvent embarquer avec leur bagage cabine, fussent il un peu trop gros, et tout rentre dans les casiers, les 30 ou 40 derniers sont invités à les mettre en soute gratuitement.  
Au final tout le monde est content non ?


Oui et non...

Signaler
Pierre.Pierre
Il y a 2 années
Le nombre et la taille des bagages , c'est independant du temps d'embarquement puisque, lorsqu'il y a un bagage controlé, c'est avant l'embarquement, avant meme que l'avion ne soit arrivé.

Par contre le bordel pour tout faire entrer dans les casiers quand personne n'a respecté les recommandations......Pour ma part, ça m'agace de voir mes bagages tassés à coup de poing (car il n'y a pas d'autre façon de faire).

Par contre je n'ai jamais vu refuser les bagages des 30 ou 40 derniers !
Là il y aurait des plaintes sur les forums !!! (pourquoi moi et pas les autres, etc....)

Tout sera si simple si chacun ne depassait pas la taille recommandée. Cette taille, elle correspond à la totalité des possibilités de la place divisée par le nombre de passagers.
Si chacun respectait les autres, au lieu de prendre leur place, la vie serait plus simple, mais ça ce n'est pas pour demain.
Combien de fois on arrive pour voir que la place est prise par les autres, mais c'est ainsi.....

pragmatisme

Signaler
maximeb75
Il y a 2 années
depuis leur création, la problématique à laquelle sont confrontées les compagnies low cost est 
"comment embarquer 190 passagers qui ont chacun un bagage cabine en moins de 30 minutes"

vous indiquez "Tout sera si simple si chacun ne depassait pas la taille recommandée"
bien d'accord ! sauf que dans la vrai vie, cela ne fonctionne pas bien. alors quelle est la meilleure solution, ou du moins la moins pire ?

la méthode autoritaire ? comme vous dites, on prend "la totalité des possibilités de la place divisée par le nombre de passagers". Ce qui implique donc de définir des règles simples pour être bien comprises sans problème d'interprétation, genre "un passager = une bagage de 55x40x20cm, rien d'autre et rien ne doit dépasser".
La règle doit être stricte et universelle, pas question d'y introduire de la souplesse à la "ça dépend de xxx ou yyyy ou .." qui menerait à des inégalités et surtout des discussions sans fin.

C'est précisemment ce que toute les compagnies low cost ont mis en place. Le problème, c'est que cela a été mal compris par les passagers : alors que l'objectif premier était de fluidifier l'embarquement, le strict controle des bagages a été compris surtout comme une stratégie sournoise et délibérée des compagnies pour faire gonfler la facture. Le client tout content d'avoir acheté son billet 30euros qui se voyait demander 50 ou 60 euros de plus pour une valise qui dépassait de 2 cm devenait dingue et percevait la pratique comme une arnaque.
C'est bien pour cela qu'elles ont du réfléchir à trouver un autre processus, tout en préservant l'objectif d'embarquement en moins de 30mn

vous dites "je n'ai jamais vu refuser les bagages des 30 ou 40 derniers" : il ne s'agit pas à proprement parlé de refus, mais plutot d'une proposition. et ça marche !! car il est plus facile de la faire accepter au passager : déja c'est gratuit et en plus il se trouve dans la file d'attente pour monter dans l'avion, il voit bien qu'il y 150 personnes devant lui, il voit les 150 bagages cabine, et face à l'hotesse qui lui dit "l'avion est plein, vous voyez que ca va pas tout rentrer dans les coffres, il faut mettre le votre en soute", difficile de faire le stupide en disant "j'en ai rien à faire, débrouillez vous"


Pour ma part je n'ai jamais vu de probleme

Signaler
Pierre.Pierre
Il y a 2 années
concernant le timing d'embarquement chez les low cost.

On procède au "pré embarquement" avant meme que l'avion ne soit arrivé.

On fait attendre les passagers dans les couloirs d'embarquement, et lorsque l'avion est vide on laisse monter les gens.

Et lorsque c'est possible on scinde la "queue" en 2 : embarquement par l'avant et par l'arriere.

Il n'y aucun probleme de ce coté la. Ou ça se complique : quand les coffres débordent. Certains passagers sont acceptés avec jusqu'à 4 bagages : une valise (hors cotes), un sac à dos, une bandouillere, plus un sac dutyfree.....

aucun problème ?

Signaler
maximeb75
Il y a 2 années
la question n'est pas de savoir s'il y a un "problème" . Il est plutôt question ici de comprendre l'organisation qui est mise en place pour que le modèle économique low cost fonctionne, et comment elle a évolué ces dernières années.

un des piliers du modèle low cost est de faire voler les avions plus longtemps chaque jour pour opérer plus de rotations qu'une compagnie classique.
Réduire la durée d'escale est donc crucial et pour y arriver, les compagnies ont analysé tous les éléments pouvant l'affecter et mis en place des processus spécifiques pour la réduire.
Cela peut paraitre risible mais les processus ont été chronométrés à la seconde près, vu que 40 secondes perdues ici, 10 là pourront représenter à la fin 5 ou 10 minutes de retard, ce qui est énorme quand l'objectif est de faire demi tour en moins de 30 minutes !

1* petits aéroports => moins de risque que des passagers se perdent => moins de risque de devoir attendre
2* liaisons de point à point, pas de correspondance => pas de risque de devoir attendre un autre vol en retard
3* une seule classe, pas de siège alloué : les premiers dans l'avion se mettent où ils veulent => pas de temps perdu a chercher sa place
4* un seul bagage cabine par passager et aux bonnes dimensions => permet de gagner du temps : si chaque passager perd seulement 5 secondes pour mettre son bagage dans le coffre (car il rentre pas et doit le bourrer, car il est rang 23 et se retrouve à le mettre dans le coffre au dessus du rang 17 etc..), on perd presque 15 minutes sur l'embarquement !!

il est d'ailleurs intéressant de noter que ces principes d'ultra optimisation se sont largement assouplis (sauf le 2*) : désormais beaucoup de low cost opèrent de grands aéroports où elles cotoient les compagnies régulières classiques, les places sont allouées, le check bagage cabine est plus souple. On peut y avoir une certaine maturité

Avez vous deja pris un low cost?

Signaler
Pierre.Pierre
Il y a 2 années
Je me pose la question car 3 de vos 4 points ne correspondent pas à la réalité.

N°1 je prend beaucoup de low cost d'Orly, de CDG, de Madrid, Barcelone, Rome, Porto, Lisbonne, etc....: je ne crois pas que ce sont des petis aéroports.

N°2 : OK

N°3 : tous les low cost ont des places attribuée avant l'embarquement.

N°4 : meme Ryanair autorise un second bagage officiel, et les autres ferment souvent les yeux.

Par contre il est vrai qu'avec l'acceptation de tous les bagages ont prend beaucoup de temps pour essayer de tout tasser à la va comme je te pousse...
Ce que vous appelez une maturité, je la nommerai laisser-aller.