Forum Argentine

L'insécurité en Argentine

7 réponses

Dernière activité le 16/09/2015 à 19:49

Signaler
World tour
Le 15 septembre 2015
Bonjour à tous,

Je voudrais organiser un voyage dans le Nord de l'Argentine (frontière bolivienne - chutes d'iguazu - Buenos Aires).
Je suis photographe et je voyage biensure avec mon appareil photo et 3 objectifs dans un sac à dos. J'ai vu sur plusieurs forums que les vols à la tire et à main armée était fréquentes, je voulais donc savoir si il était risqué de partir dans ce secteur. 
Biensure je n'en suis pas à mon premier voyage je sais les pécautions à prendre et ne pas attirer l'attention mais je suis obliger d'avoir au minimum une sacoche avec mon appareil et un objectif sur moi et comme l'Amérique latine et une première je voulais avoir vos expériences sur ce pays.

Merci d'avance pour vos réponses.

N'utilses pas ton bel...

Signaler
Olivier.Argentine
Il y a 2 années
...appareil photo à Buenos-Aires ! Meme si tu le ranges ensuite dans un sac à dos ! D'ailleirs pas de sac à dos à Buenos-Aires es SA banlieue.
Le reset du pays est plus tranquille mais il fait rester discret surtout dans les villes 

L'insécurité en Argentine

Signaler
World tour
Il y a 2 années
Merci pour votre réponse Olivier !! Pouvez vous m'en dire un peu plus sur l'ambiance qui règne à Buenos Aires ?
Y a t'il autant d'agressions envers les touristes que se qu'on raconte?  

Merci d'avance pour votre réponse.

Partout dans le monde...

Signaler
Olivier.Argentine
Il y a 2 années
Le touriste est vulnérable et peut être une cible facile. A Buenos-Aires comme ailleurs il fait faire attention... Le mieux est de n'avoir rien a voler sur soi... Jeans, chemise et un peu d'argent dans sa poche devant et tu n'auras pas de problème. 
Buenos-Aires n'est sûrement pas la ville la plis dangereuse d'Amerique Latine mais il faut faire attention et éviter certains endroits. 
Apres en tant qu'européen la grande différence par rapport a Bogota ou Caracas pas exemple... Est tant que tu ne parles pas on ne remarqueras pas que tu es un touriste à moins de mettre son short, ses sandales, son sac a dos et a por sa petite bouteille d'eau.... 
Bon voyage !

drogue, taxes et misère noire...

Signaler
Le problème de Buenos Aires (et de quelques autres coins en Argentine) c'est que les gens se disent "ça n'est pas la Colombie" ; certes, mais il ne manque pas d'Argentins pour te dire que c'est pire. Les Argentins, surtout les Portègnes (ceux de Buenos Aires) ont tendance à exagérer ;))

Ce qui est vrai cependant, c'est que :

- le problème de la drogue est devenu extrêmement préoccupant en Argentine ces dernières années, au point qu'on parle du nouvel eldorado des barons nord-andins de la drogue ; la classe politique argentine tremperait dedans jusqu'au cou, paraît-il ; au quotidien, cela veut dire qu'il y a de plus en plus de petits malfrats qui commettent des agressions en état de dépendance aiguë et que ce genre de situation a de très fortes chances de dégénérer ; un camé n'a pas les mêmes réflexes qu'un voleur professionnel ; c'est le risque majeur et bien réel.

- tout ce qui est hifi et électronique de haute valeur est très très cher en Argentine, car lourdement taxé à l'importation ; ce dont il résulte que, par exemple, un équipement complet de photo professionnel est une mine d'or pour un voleur, ici bien plus que dans d'autres pays... Et il ne manque pas de gens pour acheter ce matériel volé...

- il y a un grand malaise social en Argentine, qui touche non seulement les bidonvilles de Buenos Aires mais aussi certaines communautés rurales déshéritées ; aussi, il est toujours possible que certains individus isolés commettent des âneries sur un coup de tête ; ça m'est arrivé – même dans un village reculé, tranquille, avec des gens charmants, il y a toujours quelque malheureux qui sautera sur une occasion absurde (te voler), sans penser "à mal" mais c'est ainsi ; et ça peut dégénérer. Le cas des filles violées et assassinées à Salta en est l'exemple le plus médiatisé...

En bref, comme dit Olivier : pas de matériel photo dans Buenos Aires, c'est plus prudent. Ailleurs, méfiance, surtout en ville ; et garder à l'esprit toujours que ce tu as dans les mains vaut de l'OR et qu'il y a de la misère noire en Argentine – sur les hauts-plateaux (la Puna), dans les régions semi-arides qui couvrent un grand tiers nord du pays (le chaco), dans les villages des communautés guaraní/qom dans la partie nord-est du pays (Formosa, Misiones). Je n'accuse personne ; mais il ne faut pas tenter le diable.

Bon voyage

Guide à Buenos Aires

Signaler
World tour
Il y a 2 années
Bonjour quéséio et merci pour cette réponse extrèmement bien détaillée. Je me doute bien que l'Argentine est un pays où la misère est présente et je n'aurais en aucun cas mis en valeur mon reflex autour du cou pour attirer l'attention au contraire. Mais comme j'avais écris dans mon premier message je pensais qu'en étant discret avec ma sacoche et mon reflex à l'intérieur il n'y aurais pas de problème. Je pensais aussi que la plupart des agressions était envers les femmes qui sont des cibles plus faciles pour les voleurs!?
Vous allez penser que je persisite en voulant partir avec mon équipement mais j'ai vu que l'on pouvez prendre un guide sur Benos Aires et même continuer sur le Nord du Pays jusqu'à la frontière Bolivienne avec celui ci. Qu'en pensez vous ?

Cordialement 


Brice

un peu d'eau dans mon vin

Signaler
Faut pas s'affoler de trop !! ;) A Buenos Aires, c'est niet, certes, mais dans le reste du pays, malgré les petites mises en garde que j'ai cru bon de signaler, en général ça se passe très bien et les gens sont tout à fait accueillants, honnêtes et désintéressés !!! Qu'on n'aille pas me taxer de diffamation !! ;) C'était juste une façon de sensibiliser aux problèmes du pays...

[ajouterais-je que sur l'altiplano bolivien les autochtones détestent tellement qu'on les prenne en photo qu'il leur arrive de devenir violent à la vue d'un appareil ?...]

Evidemment que nous nous sommes nous-mêmes très souvent trimbalés avec le réflex autour du cou dans le Noroeste, dans le Chaco, ailleurs et partout (sauf en ville). Simplement, toujours garder à l'esprit que 1- savoir jauger le niveau de risque de tel ou tel barrio déshérité de telle ville ou de tel village, à telle heure, tout seul ou mal accompagné ; et 2- s'il advenait quelque chose, n'offrir aucune résistance (car les agresseurs ont souvent la gachette ou le couteau facile).

Et tout ira bien :)

En tout cas, les agressions ne concernent pas que les femmes ; celles-ci sont d'ailleurs plutôt les victimes d'agressions conjugales (voir la récente protestation "Ni una menos" qui a fait du bruit y compris à l'international) ; les hommes, curieusement, sont plutôt victimes de vols de bicyclette, moto, téléphone, argent...

Queseio saot de quoi il parle.

Signaler
Olivier.Argentine
Il y a 2 années
Je pense que le point est que tu ne dois surtout pas renoncer à ton voyage en Argentine mais que que tu garderas à l'esprit que ce n'est pas l'Europe !

Services voyage